TFE

TFE - Quels soins préventifs contre les escarres ?

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

TFE Julien Séqui prévention escarresJulien Ségui, alors étudiant en 3e année à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers Esquirol (Lyon) (promotion 2007/2010) soutenait en juillet 2010 son travail de fin d'étude. Son thème : « Le dossier de soins infirmiers dans la prévention des escarres de décubitus en post-opératoire ». Il souhaite aujourd'hui le partager avec la communauté d'Infirmiers.com et nous l'en remercions.

Julien Ségui argumente ainsi son travail de fin d'étude : « Ce travail de fin d'étude porte sur une compétence appartenant au rôle propre de l'infirmier : « L'initiation et la mise en œuvre des soins préventifs », à travers le soin préventif d'escarre au sens large. Au delà de l'acquisition de cette compétence, je m'interroge sur les moyens de sa mise en application au quotidien. Je souhaite donc savoir si le dossier de soins peut constituer un outil pour l'application de cette compétence. Pour ce Travail de Fin d'Etudes (TFE), ma problématique est donc la suivante : En quoi le dossier de soins infirmiers (transmissions ciblées et diagrammes de soins) constitue-t-il un moyen de prévention de l'escarre pour l'infirmier diplômé d'état ?

Mon travail de recherche s'articule autour de deux axes :

  • Identifier la composition et l'utilisation du dossier de soins infirmiers; les principaux documents du dossier de soins évoqués dans le cadre conceptuel par différents auteurs sont-ils présents ? Comment utilise-t-on le dossier de soins dans le service enquêté ? Le dossier aide-t-il à une continuité de la démarche de soins infirmiers ? Cette démarche consiste à faire un bilan de la situation du patient, une évaluation de ses besoins pour poser des diagnostics infirmiers et mettre en place un programme de soins personnalisé ;
  • analyser la place du dossier de soins infirmiers dans la prévention des escarres : le dossier est-il un outil de prévention des escarres dans le service ? »
  • Pour Julien Ségui, « les écrits soignants ne constituent qu'un moyen limité de prévention. Ils ne peuvent tenir leur rôle que si tous les soignants prennent véritablement le problème de l'escarre à bras le corps ». Et de pointer sans sa conclusion l'utilité de la question suivante : « à quoi sert l'évaluation du risque si elle n'est pas complétée par un référentiel d'actes infirmiers à mettre en place en fonction du score obtenu ? ».

Lire le TFE « Le dossier de soins infirmiers dans la prévention
des escarres de décubitus en post-opératoire » (PDF)

N'hésitez pas à nous adresser vos TFE, à partir du moment où ils ont été soutenus, et notés, et nous les publierons sur Infirmiers.com Pour cela, envoyez le à : bernadette.fabregas@izeos.com

Pour accéder à tous les TFE c'est par ici !

Creative Commons License

Rédactrice en chef IZEOSbernadette.fabregas@izeos.com

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

644 commentaires

#1

je viens de commencer à lire ce TFE

et là je n'en crois pas mes yeux : les IDE interrogées n'ont pas l'air d'avoir conscience de l'intérêt des transmissions ! Et pourtant sont DE en 1990, 2009 et 2009 !! Bravo les IFSI !

et puis une remarque l'étude n'est faite qu' avec 3 IDE et 3 PATIENTS, et ds le TFE, il écrit " On peut donc observer qu'un tiers seulement des infirmières interrogées...". Bonjour la représentativité !