EN BREF

La crise du Covid a impacté, mais n'a pas eu raison du DPC

Publié le 09/02/2021
 
L'Agence du DPC vient de présenter son bilan 2020. La crise sanitaire a évidemment impacté le DPC en 2020, a-t-elle souligné, l’activité de DPC présentielle ayant été empêchée pendant toute la période du premier confinement, nombre de professionnels (médecins, infirmiers, biologistes, pharmaciens), en première ligne dans la prise en charge des patients, n’ont pu s’engager cette année dans le DPC. Malgré tout, 235 916 professionnels se sont inscrits sur l'année 2020 (dont 75 224 infirmiers), soit une baisse moins dramatique que prévue de 9,7% des inscriptions. In fine, et au regard de l’impact de la pandémie, la dynamique de DPC a pu être globalement maintenue sachant que 2020 représente la première année de la nouvelle période triennale de l’obligation", note ainsi l'agence, qui souligne "une baisse contrastée : deux professions, les masseurs-kinésithérapeutes (+ 10,5 %)* et les infirmiers (+ 3,1 %), ont ainsi connu une dynamique d’inscription plus importante qu’en 2019. Une hausse des inscription qui s'explique, chez ces derniers, par plusieurs facteurs selon l'Agence :
  • La crise sanitaire a impacté moins fortement les professions qui se formaient en non présentiel lors des exercices précédents, or, les inscriptions à des actions non présentielles étaient majoritaires en 2019 pour les infirmiers (58%). Elles représentent 77% en 2020.
  • Les réinscriptions des infirmiers sont également en hausse : le nombre moyen d’inscriptions par infirmier est ainsi passé de 1,33 en 2019 à 1,48 en 2020. 
  • L’année 2020 a été marquée par un fort niveau d’inscriptions sur les actions relatives au « bilan de soins infirmiers » qui est entré en vigueur au 1er janvier 2020.
  • Les inscriptions 2019 des infirmiers avaient été limitées à partir du 1er octobre (régulation des inscriptions - inscriptions restreintes aux primo-inscriptions annuelles), ce qui explique également en partie la hausse des inscriptions en 2020.
Parmi le top 10 des actions de DPC suivies par les infirmiers : le bilan de soins infirmiers (BSI) arrive très largement en tête avec 12 832 inscriptions tous organismes confondus, majoritairement en présentiel et avec parfois des thèmes spécifiques, comme par exemple le bilan de soins infirmiers et pertinence des soins sur le patient dépendant.  

L'Agence a également rappelé le déploiement, pour l’ensemble des professionnels, du document de traçabilité depuis le mois de juillet 2020. Nommé Mon DPC et accessible depuis le site de l’Agence, ce dossier électronique donne la possibilité aux professionnels de santé de conserver l’ensemble des justificatifs de leur parcours de DPC et d’en rendre compte à leur autorité de contrôle, ordres, Agences Régionales de Santé (ARS) ou employeurs. Au 3 février 2021, environ 80 000 comptes ont été ouverts sur ce nouvel espace, dont 30% de professionnels qui n’avaient pas de compte à l’Agence. L’Agence enregistre en moyenne 1000 activations de compte par jour et 100 créations de compte par jour, a-t-elle souligné.

Retrouvez en ligne le bilan de l'Agence du DPC.            

La Rédaction Infirmiers.com

 

 

Source : infirmiers.com