Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 12 Déc 2018 02:16

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Lisa Garland » 11 Mar 2018 12:19

Bonjour à tous, je suis étudiante en 1ère année (après une reconversion professionnelle - j'ai 30 ans) et je viens d'effectuer mon 2ème stage qui s'est très mal déroulé et ce, dès le troisième jour jusqu'au dernier.

Pour situer le contexte, lorsque je suis arrivée sur les lieux le premier jour, je me suis présentée à l'équipe (AS, IDE présentes) installées en tisanerie en pause. Sur les huit personnes, seulement deux m'ont écoutée et regardée et lorsque j'ai demandé si je pouvais rencontrer ma future référente IDE sur ce stage, on m'a répondu que j'allais trop vite en besogne et que c'était aux AS de décider de cela, une fois qu'elles auraient validé ma C3 (toilette/réfection de lits). J'ai donc commencé à tourner avec les ASH puis avec les AS pendant les deux semaines suivantes qui se sont avérées un véritable calvaire pour moi.

La cadre de santé responsable de mon stage sur ce lieu a été absente quatre semaines sur les cinq : les deux premières pour des congés, et les deux dernières car elle est en formation à l'école des cadres. Je n'ai donc pas eu la possibilité de lui remonter mes difficultés en tout début de stage (mais j'en ai tout de même fait part avec ma formatrice à l'IFSI).

On m'a donné en charge quatre patients très lourds qui nécessitaient à la fois des mesures de protections (contre Hépatite A, BMR) et des toilettes complètes au lit, tout en me disant que je devais être capable de m'en occuper seule (avec la présence d'une AS car je n'ai pas le droit de me retrouver seule dans une chambre en tant qu'élève). Une des AS a particulièrement tenu à me superviser tous les jours, en me précisant que tant qu'elle ne jugerai pas mes toilettes parfaites je ne passerai pas sur les soins infirmiers. Je ne remets pas cela en cause étant donné que cela fait partie du rôle propre de l'IDE, je comprends que je dois maîtriser les toilettes sur la 1ère année. Forte de mon expérience positive au 1er stage où j'avais validé la compétence 3, je me positionnais plutot bien sur ces gestes et sur l'application des règles d'hygiène. Mais cette personne ne m'a fait que des remarques sans toutefois me donner les corrections ou propositions d'amélioration qui en découlaient.

"T'es nulle", "Ce que tu fais c'est de la merde", "Et ça veut devenir infirmière" sont devenues des remarques quotidiennes. Lors des toilettes, je prévoyais un sac poubelle pour mes déchets, ainsi qu'une taie d'oreiller retournée à l'envers pour placer le linge sale. Elle m'a reproché cette méthode (sachant qu'elles mettent tout à même le sol) car les sacs poubelles coûtent cher et que le taies d'oreillers ne doivent pas être changées tous les jours. J'ai pris sur moi et serré les dents les premiers jours, mais au bout de deux semaines, je lui ai dit que je n'étais pas d'accord avec certaines de ces remarques et qu'en formation j'avais appris qu'il ne fallait pas mettre le "sale" au sol. Après ça la communication s'est davantage dégradée avec l'équipe des AS, dont certaines allaient jusqu'à ignorer mes questions ou mes demandes d'aide lors de manipulation de patients.

Lors de mes 30min quotidiennes de pause-repas, on m'a interdit de manger en tisanerie (avec tout l'équipe). Apparemment, j'étais tenue de me changer et de descendre au self du bâtiment principal car "les stagiaires doivent manger là bas". Pourtant l'étudiant AS qui était en stage pendant une semaine en commun avec moi mangeait avec elles, sur place... Dépitée que mon stage se passe autant dans la douleur, je suis arrivée le lendemain avec des croissants pour la pause-déjeuner de 9h30 (une offrande de paix), et je leur ai demandé qu'on redémarre sur de meilleures bases. "On en veut pas de tes croissants" est tout ce qu'on m'a répondu.

A la fin de la deuxième semaine, lors d'une mobilisation de patient du lit au fauteuil, j'ai demandé de l'aide à l'AS dans la chambre à mes côtés. Elle a refusé en prétextant que je devais être capable de la faire toute seule (sachant qu'elles la faisaient toujours à deux). Cette patiente a la corée de Hungtinton et donc des mouvements brusques incontrôlés + contention drap au fauteuil. Je ne me sentais donc pas de la déplacer seule. Cette AS est sortie de la chambre pendant que je mobilisais la patiente tant bien que mal. Résultat : j'ai presque failli la faire glisser au sol, elle s'est fortement agrippée à mon cou, craquement au niveau de mes cervicales, au bout de 10min j'avais le cou complètement bloqué. A ce moment là, une autre AS est entrée dans la chambre et m'a aidé en m'engueulant par la suite car je ne devais pas faire cette patiente seule... Incompréhension totale de ma part.
J'ai par la suite été arrêtée une semaine avec traitement antalgique et kiné pour m'en remettre.

A mon retour, la cadre de santé étant revenue, je me suis précipitée dans son bureau pour discuter des problèmes de communication que je rencontrais avec l'équipe. Elle m'a dit que les AS avaient de "fortes personnalités" et qu'il fallait que je prenne mon mal en patience, que la position de stagiaire n'était pas facile, etc. Par la suite je n'ai eu aucun soutien de sa part, et nous n'avons pas eu le temps d'effectuer mon bilan de mi-stage malgré mes demandes car c'était sa semaine de retour de congés et qu'elle avait beaucoup de travail à gérer. Je ne l'ai plus revue.

Au terme de la quatrième semaine, j'ai demandé aux AS si elles pouvaient m'évaluer, même sous la forme d'une MSP, car il fallait absolument que je passe sur les soins infirmiers vu qu'il ne restait plus qu'une semaine et que j'avais deux APP à faire sur des soins techniques. Ma demande a été très critiquée car "ce n'est pas à moi de décider de ça". Néanmoins j'ai réussi à passer avec les IDE le lundi suivant, dernière semaine de stage.

Je n'avais alors aucun bilan de mi-stage (et c'est obligatoire au niveau de l'IFSI) mais pour ce faire, j'avais besoin de connaître ma référente IDE. J'ai donc demandé qui voulait endosser ce rôle et les IDE présentes m'ont répondu qu'elles ne souhaitaient pas avoir d'élève. Face à cette incompréhension, j'ai appelé la cadre de santé remplaçante qui a désigné une IDE d'office. Nous avons rempli mon bilan de mi-stage après avoir effectué les soins le jour-même avec elle. Sur le bilan, on peut lire "étudiante motivée et désireuse d'apprendre" sachant qu'elle m'avait évaluée sur des préparation d'aérosols, des réfections de cathé, et des glycémies.

Le jeudi à 13h30, fin de ma journée, elle me demande de ramener pour le lendemain mes deux APP, et d'évaluer pour chaque patient (23 au total) leur degré d'autonomie et de dépendance, en traitant un par un chaque besoin fondamental de Virginia Henderson, et d'apprendre par coeur les deux protocoles de l'établissement sur les aérosols et la dispensation d'insuline. Surprise, je lui explique que même si mes deux APP sont prêtes, le reste va me demander un certain temps, que j'ai quand même 8h de travail dans les pattes, et que je ne suis pas un robot, donc que je ferais le maximum possible. Je lui rappelle également, même si elle est au courant, que le lendemain (dernier jour) je suis en formation pansement prévue par la cadre, dans un autre service. Elle me rétorque qu'elle a annulé cette formation (sans me prévenir donc) et que si je ne ramène pas le travail demandé dans son intégralité, mon bilan de fin de stage sera rempli en conséquence. Elle me demande également de signer par avance mon bilan de fin de stage en m'expliquant qu'elle ne le remplira pas devant moi, ce que je comprends. Je choisis de ne pas mettre la date, mais je signe comme une conne...

Je rentre chez moi en pleurant, je craque littéralement, et je me laisse envahir par la pression constante et les remarques cinglantes que je subis depuis le troisième jour. J'appelle l'IFSI pour les notifier de mon mal-être et des problèmes rencontrés, et je décide d'aller voir mon médecin traitant avec qui j'en parle aussi. Nous prenons ensemble la décision de m'arrêter le lendemain et ce, même si je sais que mon stage sera en conséquence invalidé (car absence supérieure à 20% du taux horaire) et que je devrais refaire un stage complémentaire en juillet.

J'estime que j'ai mis les pieds dans une "arène" et que je n'ai rien appris lors de ce stage que j'ai vécu comme une véritable souffrance à tous les niveaux. Je relativise donc en me disant que j'effectuerai un autre stage dans de meilleures conditions en juillet, et que l'échec fait partie de la formation, que j'ai la chance d'avoir des rattrapages et qu'il faut savoir en tirer profit.

Le soir même, j'appelle le lieu de stage pour prévenir de mon absence le lendemain, et la cadre remplaçante (qui ne me connait pas) me réplique que mon arrêt d'une semaine était "pour prendre des vacances", sachant que le médecin a constaté une torsion cervicale et une enthésopathie au bras droit, que j'ai un scanner de prévu en conséquence ainsi que des séances de kiné, et que tout a été déclaré en accident du travail. Je lui demande de prendre mon portfolio qui est dans la tisanerie (car j'avais obligation de le laisser consultable dans le service, sauf les vendredis soirs où je pouvais le reprendre) mais elle me répond par la négative et me dit que c'est à moi de le récupérer quand je pourrais venir.

Par peur de les confronter de nouveau, je me fais amener par une amie dans la nuit de vendredi à samedi, à 3h du matin (c'est un service ouvert 24/24). Je récupère le portfolio et constate que l'IDE référente a rempli mon bilan de fin de stage et de façon très cinglante. Vous pouvez comparer vous-mêmes que certaines compétences qui étaient "acquises" ou "à améliorer" deviennent "non mobilisées" et que "élève désireuse d'apprendre et motivée" se transforme en "manque d'intérêt" et autres douceurs. Elle écrit aussi que j'ai rempli toute seule mon portfolio alors qu'elle parle de mon auto-évaluation, qui n'a aucune valeur de notation et qui permet de confronter ma vision de ma pratique à celle de mon tuteur (donc normal que je le remplisse seule vu que c'est une auto-évaluation !). Pour moi, elle a rempli ce bilan à l'affect, énervée de notre discussion de la veille et ma non présentation le lendemain. Elle précise d'ailleurs que je suis absente lors de mon soit disant évaluation alors qu'elle a été faite le lundi et que c'est censé être une évaluation continue sur toute la durée du stage. Les changements observés dans les compétences entre les deux documents qui sont à 3 jours d'écart me semblent incohérents et non valables.

Je tiens à vous signaler aussi que le bilan mi-stage (photocopie du bilan de fin de stage) avait été retiré de mon portfolio. Quand je l'ai récupéré, il n'y avait que le bilan de fin de stage. Ce qu'elle n'a pas pris en compte, c'est que j'avais réalisé une photocopie du bilan de mi-stage effectué le lundi, et que c'est la photocopie qu'elle a retiré de mon dossier (j'ai conservé l'original chez moi).

Je suis consciente que mon stage ne sera pas validé et je l'accepte, mais j'aimerais que ce bilan de fin de stage ne soit pas valide et ne me suive pas durant les 2 ans et demi qu'il me reste à faire en formation. Pour moi, elle avait la ferme intention de me nuire suite aux altercations que nous avons eues et qui ne lui ont pas plu. Je me vois mal présenter ce document lors de mes futurs stages sachant qu'il ne reflète pas du tout la réalité.

J'aimerais donc connaître vos avis et vos conseils par rapport à cette situation qui me rend malade. Je prévois de demander un RDV avec ma formatrice à l'IFSI pour arranger quelque chose à l'amiable et en me basant sur les faits réels (donc les incohérences entre les deux bilans en seulement trois jours) mais elle m'a d'ors et déjà fait comprendre que l'IFSI ne pouvait pas trop prendre position car ils étaient demandeurs de terrains de stage et qu'ils ne souhaitaient pas se les "mettre à dos". Je suis désemparée...

Image Image
Image Image
ESI 2017-2020
At the end of the day, you are who you are, and its probably who you've always been.
Avatar de l’utilisateur
Lisa Garland
 
Messages: 11
Enregistré le: 09 Fév 2011 11:23

Messagepar tilily81 » 11 Mar 2018 12:36

Salut,

Je suis désolé pour toi que tu vive ce genre d'expérience..malheureusement il y en a de partout.

Néanmoins, sache que tu n'es pas obligé de présenter tes bilans lors de tes autres stages. Je ne l'ai jamais fait et je ne les laisse pas dans mon portfolio pour ne pas influencer l'équipe par des préjugés ou autre.
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais
IDE depuis 07/2018 en hématologie stérile
tilily81
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5402
Enregistré le: 08 Nov 2011 13:32

Messagepar augusta » 11 Mar 2018 12:54

Bonjour,

Des AS aigries et jalouses, des IDE qui ne se positionnent pas et une cadre bien courageuse qui sait mais ne vous prend pas sous son aile. Un stage bien pourri.
Oubliez le vite!!!
"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10332
Enregistré le: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar Rehmi » 11 Mar 2018 14:07

:choque:

Ton témoignage m'a donné mal au ventre ! j'étais en rogne devant mon PC !
Après, je me méfie, désolé, mais je n'étais pas sur place pour voir comment se passait effectivement votre stage.

En tout cas, cela n'excuse en rien les remarques désobligeantes et la prise en charge calamiteuse dont vous avez été victime.

Bon courage pour la suite !
Infirmier D.E : Réanimation polyvalente - Urgences adultes
Prépare le concours d'école d'Iade... :matin:
Avatar de l’utilisateur
Rehmi
Forcené
Forcené
 
Messages: 271
Enregistré le: 09 Aoû 2015 02:17

Messagepar CmwaLili » 12 Mar 2018 16:24

Ne jamais laisser tes feuilles de bilans entre les mains des tuteurs quand tu n'es pas présent. Ne les signe jamais en avance. Ne cèdent pas sous les menaces, tu dois refuser, tant pis les tuteurs ont l'obligation de remplir ton bilan en ta présence. Par contre tu as bien fait de faire une photocopie de ton mi-stage, fait le systématiquement car bizarrement certaine feuille disparaisse du portfolio.
Un stage ne s'évalue pas sur une journée mais du début à la fin, et sache que nos toilettes ne seront jamais parfaitement réalisées il y aura toujours quelque chose à dire que tu sois en 1ère ou dernière année.
Tu n'es pas obligé de montrer tes bilans à tes tuteurs, ça ne les regarde pas et sa fausse leur jugement.

Tu as vécu ce qu'on appelle un stage de merde, ça arrive à tous les étudiants, ne reste pas sur cette expérience là, laisse tout ça derrière toi et avance. Les stages de rattrapages ne sont pas des punitions mais des expériences en plus.
Avatar de l’utilisateur
CmwaLili
Adepte
Adepte
 
Messages: 148
Enregistré le: 11 Fév 2007 13:05

Messagepar Lisa Garland » 12 Mar 2018 18:07

Merci à tous pour vos réponses qui m'encouragent et me rassurent ! Je prends note de tous vos avis et conseils.

Mercredi j'ai RDV avec mes formateurs et la cadre du stage afin d'en discuter et à priori l'IFSI me soutient.
ESI 2017-2020
At the end of the day, you are who you are, and its probably who you've always been.
Avatar de l’utilisateur
Lisa Garland
 
Messages: 11
Enregistré le: 09 Fév 2011 11:23

Messagepar LaurAdam54 » 13 Mar 2018 10:17

Bonjour, et courage !!!
Je peux te remonter le moral en te disant que tomber sur pire sera relativement difficile alors.... méfies toi de tes formateurs qui malheureusement ont quelques fois des propos rassurants a ton égard et qui te poignardent dans le dos devant le cadre du service car ils ont encore besoin de ce lieux de stage.... je ne veux pas te faire peur mais montre leur que tu en veux et qu'ils savent pas a qui ils ont a faire!!!
Belle semaine et bon courage
LaurAdam54
 
Messages: 1
Enregistré le: 12 Mar 2018 10:50

Messagepar Lenalan » 13 Mar 2018 11:01

La nausée me monte ainsi que les larmes, j'ai honte de mes collègues, vraiment, c'est ignoble de traiter un autre être humain de la sorte (même si on rame pour le former, même si on le trouve "nul", même si sa tête ne nous revient pas), j'ai même pas de mots pour décrire mon dégoût :pleure:
Comment elles peuvent continuer à dormir et se regarder en face?
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14826
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar ruy blas » 13 Mar 2018 20:13

Bonjour, j'ai bien relu attentivement ton message pour essayer de te rèpondre en essayant d'être la plus objective possible. Je ne penserai pas selon moi uniquement, mais selon ce que j'ai vècu, selon ce que je donne aux etudiants, selon comment pensent des collègues ... etc etc .... Je previens que je ne cautionne nullement la mèchancetè envers les ESI :

Concernant l'accueil : tu arrives, tu te prèsentes et c'est très bien car pas tous les ESI le font et ni les professionnels . N'attends rien de plus de l'accueil . N'attends malheureusement pas qu'on t'accueille comme dans le monde des bisounours. Laisses les choses se faire par la suite. :clin:

Concernant le nombre de toilettes , essaie de respecter ce que l'ecole vous demande : 2 ou 3 ou 4 patients ) . C'est le mieux pour dèbuter la formation et il faut que tu arrives à l'expliquer sans dire pour autant " à l'ecole on me demande çà .. " . Car quand tu es en stage tu es en stage et non à l'ecole. Tu es dans un milieu professionnel. Je suis moi même la première à dire aux ESI " ici t'es pas à l'ecole " , et je tiens à ce qu'ils le comprennent. Neanmoins, j'essaie de me rapprocher au plus de ce que l'ecole attends d'eux en terme de nombre de patients à prendre en soin , mais çà s'arrête là . Malheureusement il y a des stages où certains demandent beaucoup + en nombre de toilettes et je n'approuves pas du tout.

Concernant les blames et menaces je sais que c'est plus dur à dire qu'à faire, mais ne les prends pas à coeur. Tu sais pourquoi tu es là , tu sais ce que toi tu vaut , alors ne te laisse jamais abattre. aie pitiè de ces as frustrèes , aient pitiè de ce qu'elles sont devenues sur le plan relationnel. aie simplement pitiè d'elles. La mèchancetè telle , gratuite, est signe de souffrance et de mal être pour elles ... voient les comme des chiens battus... et fait preuve d'empathie envers elles en le gardant pour toi ( tu verras que tu prendras beaucoup moins les choses à coeur ) .

Concernant les pauses sans professionnels et ESI à part çà existe . Malheureusement tu ne peux rien faire de plus et l'accepter même si c'est ecoeurant à mon sens !!

Le transfert patient : même si tu ne te sentais pas tu l'as fait , et çà c'est de ta responsabilitè concernant ta securitè et celle du patient !!! c'est ton positionnement professionnel à toi . Si il etait arrivè quoi que ce soit au patient tu prends aussi .. même si tu es ESI . Donc concernant ton positionnement tu dois connaitre tes compètences et tes limites !! c'est important pour la suite, pour toi . Car une erreur est vite arrivèe , et des fois il suffit d'une fois pour que ça ne pardonne pas. Reflechis y bien. !! :clin:

Le discours type " je ne veux pas d'eleve " tu l'entendras plus d'une fois. Mais ne le prend pas mal . C'est pas fin comme discours mais çà doit te passer au dessus. Tu n'as pas choisi d'être là et eux ne t'ont pas choisi non plus. De toute façon , elles/ ils n'ont pas le choix. Ca fait partie de notre profession l'encadrement et c'est comme çà .

Si le service est fait de 2 protocoles , tu dois les connaitre. Tu fais partie des soignants qui prennent en soin des patients donc tu dois les connaitre. Quand tu seras IDE ce sera pareil !!

Concernant les bilans de stages , jamais au grand jamais tu dois les laisser remplir sans ta presence !! sois toujours là , et fais le remplir une première fois sur une photocopie en ta prèsence !! c'est de ton erreur de laisser un bilan trainer en ton absence , car tu leur donne une pleine joie !!!

a partir du moment où tu as annoncè que tu stoppais ton stage, tu ne leur doit plus rien mais eux non plus !!!! Donc ne demande plus rien et encore moins de telephoner pour demander à qqun de recuperer ton port folio qqpart . Tu vas le chercher directement et pas plus.

Le positionnement ESI est très dur , mais il faut que tu prennes sur toi . On te dit une chose et une autre fois autre chose .. tant pis . à toi de prendre le meilleur de ce qui est dit .
On ne t'accueille pas comme tu le souhaitais .. c'est malheureusement comme çà , accepte le . Tu es là pour apprendre et non pour te faire des amis. Tu es là pour devenir IDE !!!
J'ai aussi vecu sur 1 stage le fait de faire le boulo as ( car as en moins .. etc etc ) . Et je sais que je n'etais pas là pour çà , mais je me taisais et faisais quand même. Etre avec les patients est la seule chose qui me rassurait car EUX ils me gonflaient pas. Moins je voyais les professionnels, mieux je me portais.

Je ne peux plus m'exprimer car je n'ai pas vu ta situation de mes propres yeux. Mais quoi qu'il en soit, prends en toute consideration les remarques qui t'ont ètèes faites et corriges toi pour le futur. Même si à ce jour c'est une mauvaise expèrience, tu comprendras plus tard qu'elle t'aura forgèe encore plus si tu la prend comme çà !! :clin:

Sois curieuse , travailles ton stage chez toi , renseignes toi, fais des recherches , etc etc .... c'est ce que j'ai toujours fait , et même encore professionnelle il m'arrive de bucher 3 heures les jours de repos sur les pathologies, les ttt etc etc ... un lieu de stage ne devrait pas le demander . C'est ta formation à toi et la future IDE que tu seras !!

Un accident de parcours arrive à n'importe qui et ce n'est pas grave si tu travailles en consequences ! Maintenant tourne la page, ressaisies toi , reprends confiance en toi , et prends un nouveau dèpart sur un nouveau lieu de stage.

ESI malheureusement demande de prendre beaucoup sur soi, et de faire profil bas. Je n'aime pas çà , mais on n'a pas toujours le choix selon les equipes sur lesquelles on tombe.


Bon courage et crois toujours en toi !!!
ruy blas
Adepte
Adepte
 
Messages: 116
Enregistré le: 05 Juin 2014 12:21

Messagepar L0ngimanus » 13 Mar 2018 20:47

Très triste ton témoignage...çà s’appelle être le bouc émissaire... ma pauvre..il faut que tu réussisses à te relever de ce stage...Personne ne t'a épaulé et çà c'est inacceptable!!! Et cette cadre qui a trop de chose à faire...il faut qu'elle sache que la priorité à 2 jours de la fin de ton stage c'était toi!!! çà m’horripile ce comportement!!!
Bref en effet tu peux difficilement faire pire comme stage..
Avatar de l’utilisateur
L0ngimanus
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 382
Enregistré le: 16 Oct 2013 07:51

Messagepar oackleyyyy » 19 Mar 2018 20:13

Salut je suis vraiment choqué sur la façon dont certaines personnes peuvent malmener les étudiants.
Tu peux être fière de toi d'avoir su rester calme.

Ne laisse jamais ton portfolio en stage, ne l'amener que le jours du bilan et encore juste les feuilles du bilan. Je trouve que les rapports de stages antérieur qu'il se soient bien ou mal passés ne concerne pas les professionnels du lieu de stage actuel.

Je veux pas te démotiver mais entre les dires l'ifsi et ce qu"il feront il y à une grande différence....

Si jamais tu as un stage de rattrapage bah c'est Chiant, dur à accepter mais faut y aller quand même (je te parle en connaissance de cause).
oackleyyyy
 
Messages: 6
Enregistré le: 12 Sep 2017 18:24

Messagepar Jo_bis » 19 Mar 2018 21:26

Lisa Garland a écrit :"T'es nulle", "Ce que tu fais c'est de la merde", "Et ça veut devenir infirmière" sont devenues des remarques quotidiennes.


Lisa Garland a écrit :c'était aux AS de décider de cela, une fois qu'elles auraient validé ma C3 (toilette/réfection de lits). J'ai donc commencé à tourner avec les ASH puis avec les AS pendant les deux semaines suivantes qui se sont avérées un véritable calvaire pour moi.

Donc les AS commandent !! :choque:

Lisa Garland a écrit :Elle m'a dit que les AS avaient de "fortes personnalités" et qu'il fallait que je prenne mon mal en patience, que la position de stagiaire n'était pas facile, etc.

Et c'est un cadre, ça ?? :choque:
Une gamine de 8 ans dirait la même chose. :roll: :roll:

Au regard de votre écrit, une seule conclusion s'impose : vous avez fait un "strike", vous avez eu un stage où se cumule tout ce que l'hôpital peut produire en matière d'incompétence (IDE, AS et cadre), de méchanceté gratuite et de jalousie.

On ne va pas se mentir : votre bilan sera "nul", à la hauteur du fonctionnement de cette équipe que je qualifierai de "toxique". Ne vous mettez pas la rate à l'envers pour ça, oubliez, le plus vite possible. Il arrive à la quasi totalité des étudiants de rater un stage.
Ne vous rabaissez pas, ce serait leur faire plaisir.

Allez voir votre référent IFSI pour en parler, pour qu'elle sache.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9032
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar sese77 » 22 Mar 2018 21:50

Bonjour je suis aide soignante et des esi viennent souvent chez nous ils passent d abord une semaine avec nous , histoire de voir comment ils s en sortent sur une toilette et qu ils apprennent a connaitre les patients puis ensuite ils vont avec les IDE.

Ton histoire m a vraiment choquée jamais je ne réagirai comme ça avec une élevé c est une honte, un manque de respect, manque de considération. Manque de tout...
Même si je suis as, je reste sympathique avec les élèves en oubliant pas que ça peut devenir de futurs collègues et que moi aussi j ai été élevé et je sais ce que c est. Certaines oublies vite.

La réaction des cadres me choquent aucuns arguments, en gros c est comme ça habituez vous a leur caractère. Heu juste c est pas ton rôle de les recadrer.
Je te souhaite bien du courage dis toi que tous les stages ne sont pas comme ça heureusement.
Bon courage.
AS depuis 2014. Actuellement en SSR spécialisés SP.

Concours IDE 2018 sur Alès et Nîmes.
Avatar de l’utilisateur
sese77
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 167
Enregistré le: 01 Sep 2014 19:54

Messagepar Jo_bis » 23 Mar 2018 18:37

sese77 a écrit :Ton histoire m a vraiment choquée jamais je ne réagirai comme ça avec une élevé c est une honte, un manque de respect, manque de considération. Manque de tout...Même si je suis as, je reste sympathique avec les élèves en oubliant pas que ça peut devenir de futurs collègues et que moi aussi j ai été élevé et je sais ce que c est. Certaines oublies vite.

Bien sûr (et heureusement) qu'il y a des aides-soignants comme vous !
J'en ai vu beaucoup pendant mes études qui tenaient la route et qui m'ont beaucoup appris.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9032
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar amazone 1972 » 12 Avr 2018 12:21

Ton histoire pourrait être la mienne, puisque mon stage a été interrompu par ma formatrice trois semaine avant la fin, je suis en 2 eme année, et mes stages se sont plutôt bien passé jusqu'à présent, j'ai 46 ans et je suis ancienne aides soignante.
Je suis tombé dans un service identique au tien, et j'ai vécu exactement la même chose, aides soignants qui ont refusés de valider la compétence 3..., les infirmières qui se sont lies avec elles et qui me demandait des choses qu'elles même n'aurait pas pu effectuer: ne pas prendre de notes, connaître par cœurs mes patients ;poids, antécédents traitements, examens, me rappeler des constantes du matin ou de la veille...... jusqu'à totalement douter de mes compétences même celles validés avant, la formatrice m'a dit arrêter mon stage pour me protéger, même si je me suis dit sur le coup que c'était parce que j'étais plus que nulle, j'ai pu reparler avec elle après et c'est vrai qu'avec le recul, je pense que si j'avais continué j'aurai perdu toute confiance en moi, elle m'a rassuré, en me disant qu'il arrivait que certaines aides soignants soient jalousent des ESI. J
Donc comme toi je n'ai pas validé ce stage, mais je compte bien le rattraper en juillet, en espérant que cette expérience me serve à prendre du recul avec mes émotions afin de pouvoir être objective.
Le seul regret que j'ai c'est que je n'ai pas pu pratiquer, alors que c'etait mon premier stage "technique et qu'il y avait pleins de choses à voir, d'autant plus que si les ide n'avaient aucune pédagogie, elles étaient compétentes dans la technique.
Vraiment dommage, mais il faut avancer.
Dis toi qu'on va y arriver et que l'on ne va pas se laisser déstabiliser par des personnes aigris.
Je suis de tout cœur avec toi.
amazone 1972
 
Messages: 5
Enregistré le: 13 Aoû 2011 19:58


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



-