Forum : Scolaire

Nous sommes le 20 Aoû 2019 20:06

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar blocop » 15 Jan 2019 16:23

galtan a écrit :[quote=
Il faut également préciser que quasiment tout les profs ont des heures sup plus ou moins contraintes (entre autres,du fait des répartitions horaires par matières et par classes). Le temps passé au travail est difficilement quantifiable mais il est certain que ça dépasse régulièrement des 40 heures hebdo voire les 50 heures ou plus parfois.
Quand tu es IDE, tu sais quand commence et quand ce termine le travail. Ce n'est pas le cas pour les profs.
De mon point de vue, la charge de travail est sensiblement plus conséquente en tant qu'enseignant. Cela semble partagé par les collègues qui ont exercé un emploi dans le domaine sanitaire ou dans le domaine social.
En revanche, je trouve l'ambiance générale moins difficile à l'EN qu'en structure de soin.


:lol: :lol: les profs, 50h/semaines :lol: mais il y a a longtemps qu'il n'y aurait plus de profs!
de ce que je connais, 18h face à élèves, plus qq heures supp bien payées et consenties, pour un travail hebdomadaire de maxi 5h! (perso, à chaque fois qu'ils quittent le collège, c'est pour dire: je vais aux courses, je vais faire une sieste, je vais àla piscine...! sérieux!!!)
y'a des bons et des mauvais partout! mais y'a surtout des tirs au flanc chez les profs! Aucune pression, personne pour leur rappeler le travail, personne même pour vérifier si le travail est fait! :oops: :oops: :oops:
mon fils est en 6ème: il ne fout rien dans quasi la majorité des cours: le prof de francais joue à candy crush, la prof d'HG improvise qd elle arrive en classe, la prof d'anglais parle pas anglais (mais il a appris l'espagnol grace aux affiches de la salle!!) :roll: il a une image des profs assez dégradante (il veut être agrégé :lol: )
alors que moi infirmière: minimum 15h d'actions éducatives par semaine (donc face à élèves), + des consultations (face à élèves ou parents): 8h/semaine, le reste du temps, je jongle entre réunions, commissions et préparation de mes ateliers, dépistages! (on fait qd même des actions de la PS aux 3èmes...)
sauf que nous, on fait ça sur notre lieu de travail, donc dérangeable à tout moment, ce serait le luxe de pouvoir les préparer sans être dérangé...

Donc effectivement, on ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable, mais lorsque nos missions évoluent, et nous demandent d'être de plus en plus face à élèves...ça y ressemble!
le harceleur est faible,il devient harceleur pour ne pas être harcelé lui même. Marcel Rufo
blocop
VIP
VIP
 
Messages: 2574
Enregistré le: 23 Déc 2008 09:35
Localisation: près de mon GPS...

Messagepar Leopold Anasthase » 15 Jan 2019 19:47

blocop a écrit :alors que moi infirmière: minimum 15h d'actions éducatives par semaine (donc face à élèves), + des consultations (face à élèves ou parents): 8h/semaine, le reste du temps, je jongle entre réunions, commissions et préparation de mes ateliers, dépistages! (on fait qd même des actions de la PS aux 3èmes...)

Oh là là mais ça doit être terrrrible ça, 15 heures d'action éducative par semaine. De jour, les jours de semaine ? Ou bien de nuit et le week-end ?

À votre place, si on me demande de travailler autant, j'enfile un gilet jaune !
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 11801
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar lulunatik » 15 Jan 2019 20:01

Est-il vraiment productif de mettre dos à dos les différentes professions, les différents lieux d'exercice ? ils ont tous des avantages et des inconvénients.
Les politiques tablent sur nos dissenssions pour faire passer des réformes. Soyons plutôt solidaires , non ?
Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
(J. Prévert)
Avatar de l’utilisateur
lulunatik
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4354
Enregistré le: 04 Juil 2010 15:26
Localisation: Sud Ouest

Messagepar Leopold Anasthase » 15 Jan 2019 20:36

lulunatik a écrit :Est-il vraiment productif de mettre dos à dos les différentes professions, les différents lieux d'exercice ?

Vous avez raison, je ne recommencerai plus. Sauf pour l'Éducation nationale ;-)
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 11801
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar claire77099 » 16 Jan 2019 16:13

Bonjour,

Je me permets de donner mon point de vue concernant la specialité d'IDE scolaire.
Je suis diplomée de 2007, j'ai pensé faire scolaire mais niveau salaire bof et surtout je n'avais assez de recul pour moi pour un poste pareil.
J'ai fait 2 années d'hopital et 10 ans de liberal.

Je passe le concours cette année mais je demarre un poste de contractuelle le mois prochain dans un college à temps plein.

Alors ce n'est pas cher payé...environ 1350 euros net + supplement familial pour moi et prime REP si college "difficile". J'arrive a environ 1550-1600 euro nets.

Je sors de l'ambiance hopital ou je ne serai plus jamais retournée de ma vie, je ne vais plus avoir peur de ne plus avoir de patients en liberal, fini commencer tot, finir tard, congés non payés, WE, papiers etc etc...
Sans oublier les impots sur ton salaire, ce qui en decoule, taxe hab, cantine enfants au prix fort, perte de la CAF (j'ai 4 enfants) et une vie NORMALE et surtout faire de l'education, prevention, ecoute.

Il faut peser le pour et le contre...si tu lisses le salaire a l'annee d'une IDE sco, le taux horaire est plus qu'abordable. (Clinique et maison de retraite ou tu bosses we, feries, noel, moins de congés....) on est pas loin et encore je ne sais pas si c'est vanatageux meme si tu gagnes 2000 euros nets la bas.
16 semaines de congés! Il ne faut pas l'oublier. Et en tant ue contractuelle, l'ete tu as le chomage car ton CDD se termine le 30/06. Sinon interim etc....

Ayant eu l'habitude du liberal (les deux dernieres années j'avais levé le pied a 10 j / mois), en fevrier j'aurai 1600 euros pour 10 j travaillés puisqu'il y a les vacances, je peux te dire que pour moi c est comme si que j'avais 3200 euros puisque j'avais l'habitude de ne pas etre payée en congés...Tu vois mon raisonnement? lol

Donc par rapport a sa situation personnelle, on peut tout comprendre et si on perd trop c'est normal de ne pas vouloir se lancer.

Pour la comparaison avec les profs, ce n'est pas le meme boulot, ils ont des copies, etc...un CAPES, un concours obtenu aussi et des responsabilités educatives aussi. C'est vraiment different.

Voila je voulais vous donner mon avis, mon experience et je ne critique personne attention; juste qu'on ne pas non plus donner de conseils car chacun sa vie et son experience en tant qu 'IDE

Bon courage dans ton choix , bises.
claire77099
 
Messages: 8
Enregistré le: 16 Jan 2019 16:00

Messagepar blocop » 29 Jan 2019 13:57

Leopold Anasthase a écrit :
blocop a écrit :alors que moi infirmière: minimum 15h d'actions éducatives par semaine (donc face à élèves), + des consultations (face à élèves ou parents): 8h/semaine, le reste du temps, je jongle entre réunions, commissions et préparation de mes ateliers, dépistages! (on fait qd même des actions de la PS aux 3èmes...)

Oh là là mais ça doit être terrrrible ça, 15 heures d'action éducative par semaine. De jour, les jours de semaine ? Ou bien de nuit et le week-end ?

À votre place, si on me demande de travailler autant, j'enfile un gilet jaune !


bonjour,

je respecte les gilets jaunes :clin:

Leopold, c'est pour dire que je fais 15h devant élèves, qd un prof en fait 18...
moi aussi je prépare, j'évalue, je réajuste...

j'ai pas dit que je bossais 15h/semaines :roll:

Si vous ne respectez pas mon travail, c'est bien dommage.
le harceleur est faible,il devient harceleur pour ne pas être harcelé lui même. Marcel Rufo
blocop
VIP
VIP
 
Messages: 2574
Enregistré le: 23 Déc 2008 09:35
Localisation: près de mon GPS...

Messagepar blocop » 29 Jan 2019 14:07

bonjour Claire 77099,

les profs ont un CAPES? et nous on ne passe pas un concours? :lol:

Des copies à corriger? je prépare un diagnostic avant de faire des actions éducatives.. Je prépare tout de mes petites mains (parce que pas de budget), je coordonne mon agenda avec 1 collège, 5 écoles maternelles, et 3 primaires (1700 élèves qui seront vus en actions éducatives! les dépistages des 6èmes, les consultations individuelles dans les écoles, à la demande de l'équipe ou du parent). J'évalue les actions avec des retours (que j'ai préparées, dépouillées). J'ai un "café des parents" par semaine (pour Léopold Anasthase: je ne bois pas le café hein, c'est le concept qui s'appelle comme ça), sur des thèmes différents que je prépare ("jouer avec son enfant", "les écrans", "apprendre à porter secours aux parents", "le sommeil"...), j'invite des psychologues, des puéricultrices...
mais je bosse pas, je fais ça pour passer le temps :roll:
le harceleur est faible,il devient harceleur pour ne pas être harcelé lui même. Marcel Rufo
blocop
VIP
VIP
 
Messages: 2574
Enregistré le: 23 Déc 2008 09:35
Localisation: près de mon GPS...

Messagepar Jo_bis » 29 Jan 2019 18:32

blocop a écrit :
:lol: :lol: les profs, 50h/semaines :lol: mais il y a a longtemps qu'il n'y aurait plus de profs!
de ce que je connais, 18h face à élèves, plus qq heures supp bien payées et consenties, pour un travail hebdomadaire de maxi 5h! (perso, à chaque fois qu'ils quittent le collège, c'est pour dire: je vais aux courses, je vais faire une sieste, je vais à la piscine...! sérieux!!!)
y'a des bons et des mauvais partout! mais y'a surtout des tirs au flanc chez les profs! Aucune pression, personne pour leur rappeler le travail, personne même pour vérifier si le travail est fait! :oops: :oops: :oops:
mon fils est en 6ème: il ne fout rien dans quasi la majorité des cours: le prof de francais joue à candy crush, la prof d'HG improvise qd elle arrive en classe, la prof d'anglais parle pas anglais (mais il a appris l'espagnol grace aux affiches de la salle!!) :roll: il a une image des profs assez dégradante (il veut être agrégé :lol: )

+ 1000
Ça me rappelle tout à fait ce que j'ai vu.

Faut dire que la GRH dans l'EN...est d'une nullité crasse.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9391
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar lulunatik » 29 Jan 2019 18:44

Vous êtes durs !
Je travaille avec des profs très investis auprès des élèves, qui passent du temps avec eux pour réfléchir à leur orientation, leur travail, régler des conflits, participer à "devoirs faits", à plein de projets au sein de l'étab, contactent et rencontrent les parents, cherchent des solutions pour les élèves en décrochage....
A certaines périodes ils peuvent faire de longues journées avec 7h de cours + les rencontres parents jusqu'à 20h ou les conseils de classe, ou les équipes pédagogiques, conseils de discipline , commission permanente, CA, CESC etc etc......
C'est vrai que d'autres sont + cool et ont un EDT + light, mais c'est la même chose chez les ide, l'investissement pro n'est pas le même pour tous. Même à l'hopital j'ai connu des tire-au-flanc qui laissaient tout le boulot au collègues de la relève.....
Comme quoi on ne peut jamais mettre tout le monde dans le même panier......
Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple
(J. Prévert)
Avatar de l’utilisateur
lulunatik
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4354
Enregistré le: 04 Juil 2010 15:26
Localisation: Sud Ouest

Messagepar Jo_bis » 30 Jan 2019 18:27

lulunatik a écrit :Je travaille avec des profs très investis auprès des élèves, qui passent du temps avec eux pour réfléchir à leur orientation, leur travail, régler des conflits, participer à "devoirs faits", à plein de projets au sein de l'étab, contactent et rencontrent les parents, cherchent des solutions pour les élèves en décrochage....

Bien sûr que ça existe, mais souvent (pas toujours !) chez les jeunes enseignants.
Car l'EN, il ne faut pas se leurrer, est un "système".

Un système de fonctionnement très centralisé et hiérarchisé. Géré de manière archaïque. Avec une lourdeur administrative inédite ailleurs.

Avoir l'obligation de se syndiquer pour acquérir des "points" pour pouvoir muter près de chez soi est tout simplement d'un autre âge.
On arrive à des aberrations style : on met un jeune diplômé loin de chez lui alors qu'il y a des postes de libre à proximité de son domicile...pour qu'il ait des points :choque:
On marche sur la tête.
D'autre part les inspections académiques sont truffées de "gestionnaires" qui ne connaissent rien à la gestion, souvent d'anciens profs sans expérience en la matière, qui sont "recyclés" loin des élèves…et voilà ce que ça donne.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9391
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar villard » 30 Jan 2019 19:04

Jo_bis a écrit :
lulunatik a écrit :Je travaille avec des profs très investis auprès des élèves, qui passent du temps avec eux pour réfléchir à leur orientation, leur travail, régler des conflits, participer à "devoirs faits", à plein de projets au sein de l'étab, contactent et rencontrent les parents, cherchent des solutions pour les élèves en décrochage....

Bien sûr que ça existe, mais souvent (pas toujours !) chez les jeunes enseignants.
Car l'EN, il ne faut pas se leurrer, est un "système".

Un système de fonctionnement très centralisé et hiérarchisé. Géré de manière archaïque. Avec une lourdeur administrative inédite ailleurs.

Avoir l'obligation de se syndiquer pour acquérir des "points" pour pouvoir muter près de chez soi est tout simplement d'un autre âge.
On arrive à des aberrations style : on met un jeune diplômé loin de chez lui alors qu'il y a des postes de libre à proximité de son domicile...pour qu'il ait des points :choque:
On marche sur la tête.
D'autre part les inspections académiques sont truffées de "gestionnaires" qui ne connaissent rien à la gestion, souvent d'anciens profs sans expérience en la matière, qui sont "recyclés" loin des élèves…et voilà ce que ça donne.


Je pense que tu ne sais pas tout ou tu n'as rien compris au système. Un jeune enseignant est affecté en fonction d'un concours national donc si pas bon classement il part là ou personne ( et surtout lui)ne veut aller.
L'obligation de se syndiquer? n'importe quoi!!!
et le jugement sur les inpections académique!!
tu es qui pour porter de tels jugements?
villard
Accro
Accro
 
Messages: 1484
Enregistré le: 02 Déc 2009 18:08

Messagepar blocop » 31 Jan 2019 14:18

hello,

bien sur Lulu il y a des investis, et heureusement! j'en connais une bonne paire. Ma soeur! elle est prof depuis 20 ans, compte pas ses heures (40h minimum par semaine, elle est sur tous les fronts et connue et respectée de tous. D'ailleurs, son inspecteur lui a dit qu'elle en faisait trop :choque: ). Dans mon bahut également, des profs qui font de la différenciation, propose des choses qui ne rentrent pas dans leurs compétences...heureusement qu'ils sont là. :clin:

Moi je parle des autres que le système laisse s'enliser :oops:
perso, à l'hosto, je n'ai pas eu de collègues tirent aux flans, on était tous dans la même galère.
Ce que je reproche à l'EN, c'est ce pouvoir laisser aux profs de faire ce qu'ils veulent.
je viens de rencontrer le prof de français de mon fils en 6ème :oops: : aucune dictée, aucun travail de grammaire/conjugaison. 4 pages de notées depuis le début de l'année....qu'est ce qu'il me dit? ça sert à rien les dictées!! aucun texte (encore une fois!! alors que nous on croule sous les textes!) ne m'oblige à faire tout ça, c'est la liberté pédagogique!
ben pourquoi il y a des dictées au brevet??? :malefiq:

enfin bref, nous on est toujours en train de dépasser les limites des textes, et eux, il leur faut des textes pour faire le minimum...
le harceleur est faible,il devient harceleur pour ne pas être harcelé lui même. Marcel Rufo
blocop
VIP
VIP
 
Messages: 2574
Enregistré le: 23 Déc 2008 09:35
Localisation: près de mon GPS...

Messagepar Jo_bis » 31 Jan 2019 20:03

villard a écrit :tu es qui pour porter de tels jugements?

C'est effectivement un jugement qui comme tout jugement, peut être contredit, ce que j'accepte facilement. No problem.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9391
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar galtan » 02 Fév 2019 16:36

blocop a écrit :
galtan a écrit :[quote=
Il faut également préciser que quasiment tout les profs ont des heures sup plus ou moins contraintes (entre autres,du fait des répartitions horaires par matières et par classes). Le temps passé au travail est difficilement quantifiable mais il est certain que ça dépasse régulièrement des 40 heures hebdo voire les 50 heures ou plus parfois.
Quand tu es IDE, tu sais quand commence et quand ce termine le travail. Ce n'est pas le cas pour les profs.
De mon point de vue, la charge de travail est sensiblement plus conséquente en tant qu'enseignant. Cela semble partagé par les collègues qui ont exercé un emploi dans le domaine sanitaire ou dans le domaine social.
En revanche, je trouve l'ambiance générale moins difficile à l'EN qu'en structure de soin.


:lol: :lol: les profs, 50h/semaines :lol: mais il y a a longtemps qu'il n'y aurait plus de profs!
de ce que je connais, 18h face à élèves, plus qq heures supp bien payées et consenties, pour un travail hebdomadaire de maxi 5h! (perso, à chaque fois qu'ils quittent le collège, c'est pour dire: je vais aux courses, je vais faire une sieste, je vais àla piscine...! sérieux!!!)
y'a des bons et des mauvais partout! mais y'a surtout des tirs au flanc chez les profs! Aucune pression, personne pour leur rappeler le travail, personne même pour vérifier si le travail est fait! :oops: :oops: :oops:
mon fils est en 6ème: il ne fout rien dans quasi la majorité des cours: le prof de francais joue à candy crush, la prof d'HG improvise qd elle arrive en classe, la prof d'anglais parle pas anglais (mais il a appris l'espagnol grace

Comme je l'ai dit, j'ai exercé dans les deux domaines et je réitère mon propos.
Contrairement à ce que vous dites, si c'était aussi cool que ça,il n'y aurait aucun concours déficitaire en terme de candidats.
Quant aux poncifs que vous avancez, c'est aussi risible que ceux qui concerne les infirmières qui sont nues sous leur blouse ou celles qui font se métier parce-qu'elles veulent se marier à un médecin, les infirmières scolaires qui ne fichent rien et qui renvoient les élèves après leur envoie donné un dafalgan, les cadres de santé qui sont tous des "bip", etc.
Moi aussi, je fais des trucs après le boulot ou même quand j'ai un trou dans ma journée mais il m'arrive aussi très très régulièrement de travailler tard le soir, les week-end et pendant les vacances. Pour moi, le luxe de ce boulot est de pouvoir (un peu) organiser son activité.
Les profs sont par ailleurs contrôlés dans leur travail, ça s'appelle une inspection. Ces inspections peuvent parfois être "tendues". Pour autant que je m'en souvienne , je n'ai jamais eu ce genre d'expérience pendant ma carrière d'IDE et j'ai pourtant fait différentes choses.
A priori, je ne vais convaincre personne tant l'idée du prof qui ne fait que 18h par semaine et rien d'autre est ancrée dans les esprits.
Ceci étant, si c'est aussi cool que vous le prétendez, pourquoi ne passez-vous pas le concours? On cherche des profs en STMS ou en biotechno, il y a même moyen de rentrer par détachement. Je me ferai un plaisir d'en reparler avec vous à ce moment.

Ceci étant dit, à l'inverse, les infirmières de l'éducation nationale sont parfois mal perçues par les autres membres de la communauté éducative (y compris par les élèves).
Elles ont parfois (souvent) l'image de professionnels un peu planqués, un peu feignasses, à l'écart de la communauté éducative, loin de la réalité des élèves et des enseignants, qui ne donnent que du paracétamol, etc.
C'est vrai qu'il existe des collègues de cet acabit. C'est un fait mais ça ne fait pas une généralité. Pour ma part, je contredis assez vigoureusement les personnes qui tiennent ce genre de discours, exemples à l'appui.
Dernière édition par 1 le galtan, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
galtan
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 236
Enregistré le: 23 Mai 2014 11:23

Messagepar galtan » 02 Fév 2019 17:06

.
Avatar de l’utilisateur
galtan
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 236
Enregistré le: 23 Mai 2014 11:23


Retourner vers « Scolaire »



Publicité

-