Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 18 Mai 2021 18:50

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Estienne » 02 Avr 2021 08:24

Je crois que vous avez la maturité pour décider de vous même jusqu'où vous êtes prêt à vous battre pour que les choses bougent. Ce choix est très personnel, car il fait appel à vos valeurs, votre motivation, et concerne votre projet de vie.
Le meilleur moyen de perdre son temps est de s'obstiner, la persévérance est une grande qualité. A vous de voir ce qu'il en est entre ces deux principes.
Je crois que lorsque rien ne bouge et qu'il n'y a aucun espoir, que c'est une impasse, on peu parler d'obstination. Mais si les choses évoluent, même doucement, et qu'il y a une infime faille pour passer, alors la persévérance peut payer.
Et j'ai pour principe personnel que l'expérience de la voie que l'on essaye de suivre est plus importante que l'objectif de résultat.
Quelque soit votre décision, je vous souhaite bon courage dans votre parcours.
Estienne
Forcené
Forcené
 
Messages: 255
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar sergeant poivre et sel » 02 Avr 2021 08:54

Hem....bon moi j'ai failli me faire virer aussi, cheveux trop longs, barbe, insoumis, intéressé par le syndicalisme avant l'heure...en face de vous vous avez une espèce de "mur de cons" mais au Tribunal Administratif c'est plutôt pot de terre contre pot de fer...les avocats n'y voient pas de problème, pour eux c'est du blé qui rentre.

Et de tels murs à abattre, vous n'y arrivez pas SEUL ni avec de brillants avocats...

Au niveau des instituts voisins voire plus, à mon avis vous êtes déjà grillé. (je connais un cas de grillage volontaire de Directrice d'IFSI, il a fait M.E.R.D.E. (manip electroradio DE) en frontalier et a vécu mieux que moi...

A un moment l'obstination, même juste, se retourne contre vous, l'intelligence c'est s'adapter dit-on, faire des compromis, à courts termes j'entends, ne renoncez pas pour autant sur le fond (terme non juridique) l'hopital ès Institution n'est peut-être pas fait pour vous...? Posez-vous la question!
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1168
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar Jo_bis » 02 Avr 2021 19:48

bernard123 a écrit :Quels propos positifs et encourageants !
Ça fait chaud au coeur :lol:
Ce que j'avance n'est pas du bouche à oreille... J'ai lu le mail de la personne qui a démissionné et j'ai eu l'occasion d'échanger avec un autre formateur.
Et que cela ne me concerne pas, c'est un point de vue. Mais dans la mesure où j'ai subit les conséquences de cet encadrement, est-ce bien sûr?
Quant au reste, je suis un peu utopiste et me battrai toujours contre ce qui m'apparait non fondé, péremptoire et autoritaire...
Si la décision va dans mon sens, ce qui n'est pas impossible, je ferai en sorte qu'elle puisse servir à d'autres !

La formatrice écrit ce qu'elle veut, vous n'avez QUE son avis (je voudrais bien connaitre celui de ses supérieurs, question de me faire une idée), qui est ce qu'il est. Elle a tort de confesser ses difficultés auprès d'un étudiant, ce n'est pas professionnel, elle mélange tout. Cherchait-elle à vous envoyer "au feu" à sa place ? ou tout simplement s'épancher ? peut-être un peu des deux.
Que des formateurs aient ce comportement me sidère.

Néanmoins, je persiste, ce n'est pas votre affaire et ne vous aventurez pas à faire valoir ce mail, ce serait aggraver votre cas en cherchant à faire feu de tout bois ou à déplacer le débat. Vous ne gagnerez rien à faire cela.

C'est un conseil, vous êtes un grand garçon, et vous êtes libre de le suivre ou pas.

Se battre contre l'injustice, si elle est fondée est une bonne chose, moyennant que vous vous "cramiez" pas pour la suite. Faites attention.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10023
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar bernard123 » 03 Avr 2021 08:21

Jo-bis, qu'une formatrice fasse preuve de franchise, et exprime le fond de sa pensée sur un dysfonctionnement, qui la dérange au point de démissionner, est un manque de professionnalisme ?
Il est vrai qu'un peu de franchise et d'honnêteté, dans cette formation, seraient de trop. Autant être fourbe, vicieux, faux-cul et menteur, c'est ça?
Quelles belles valeurs pour pratiquer ce métier !!
Quant à l'utilisation de ce mail, bien évidemment qu'il ne sera pas utilisé dans la procédure judiciaire.
Et concernant le fiel que peuvent déverser certaines personnes, je me doute bien que les IFSI régionaux ont été avertis de ma situation, je ne suis pas naïf.
La procédure judiciaire, elle, devrait s'arrêter a la décision sur le fond, il est évident qu'aucun appel ne sera déposé.
Persévérant, oui, mais pas stupide au point de dépenser de l'argent en connaissant l'issue finale !
bernard123
Régulier
Régulier
 
Messages: 37
Enregistré le: 11 Fév 2020 16:32

Messagepar bernard123 » 03 Avr 2021 09:17

Une chose est sûre : il était hors de question pour moi, de travailler dans un hôpital...
Ce métier est pluriel, il y a beaucoup d'autres possibilités de l'exercer
bernard123
Régulier
Régulier
 
Messages: 37
Enregistré le: 11 Fév 2020 16:32

Messagepar Jo_bis » 03 Avr 2021 19:39

bernard123 a écrit :Jo-bis, qu'une formatrice fasse preuve de franchise, et exprime le fond de sa pensée sur un dysfonctionnement, qui la dérange au point de démissionner, est un manque de professionnalisme ?

Oui.
Les étudiants ne sont pas là pour recueillir les plaintes des formateurs.
Elle a des collègues, des supérieurs qui sont là pour ça.
Etaler ses difficultés auprès des étudiants ne sert qu'à alimenter d'éventuels ragots sans lui apporter de solutions : vous n'êtes même pas infirmiers, encore moins enseignants. Quel est son but ? Discréditer l'IFSI ? Se venger (des ses collègues... de la direction...) ?
Ce dysfonctionnement vous allez le régler ? Comment ?

bernard123 a écrit :Il est vrai qu'un peu de franchise et d'honnêteté, dans cette formation, seraient de trop. Autant être fourbe, vicieux, faux-cul et menteur, c'est ça?

Le franchise et l'honnêteté n'ont rien à voir ici. Si elle est franche et honnête, elle va voir les bonnes personnes.
Après, et c'est très connu dans le milieu, il faut savoir nager en eaux troubles. Nous sommes tous allés en IFSI et nous avons tous avalé des couleuvres.

bernard123 a écrit :Quelles belles valeurs pour pratiquer ce métier !!

Nous soignons avec nos propres valeurs, qui font de nous des soignants uniques.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10023
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Estienne » 04 Avr 2021 10:34

jo_bis a écrit :Le franchise et l'honnêteté n'ont rien à voir ici. Si elle est franche et honnête, elle va voir les bonnes personnes.
Après, et c'est très connu dans le milieu, il faut savoir nager en eaux troubles. Nous sommes tous allés en IFSI et nous avons tous avalé des couleuvres.

bernard123 a écrit :Quelles belles valeurs pour pratiquer ce métier !!

Nous soignons avec nos propres valeurs, qui font de nous des soignants uniques.


Je suis d'accord sur ce point avec Jo-bis.
Avaler des couleuvres (et sans régurgiter SVP) en tant qu'étudiant pour obtenir son diplôme, on y est tous passé et ça n'a rien à voir avec la posture professionnel (l'étudiant n'est pas professionnel par définition).
Ensuite, en tant que pro, chacun y mets ses valeurs, son éthique, se bat pour cela, et la plupart le fond très bien. Tenir tête à un cadre, une directrice des soins, un médecin, un financeur de l'ARS, etc...c'est autre chose. Il y a des enjeux qui nous dépassent, on peut être idéaliste, mais après il y a un principe de réalité. Et sur le terrain, c'est l'action qui prime sur le blabla et par la suite on n'est pas obligé d'obéir et subir aveuglément, loin de là. Il faut savoir user de diplomatie et autres stratégies pour ce faire entendre et respecter.
En tant qu'étudiant, on vous demande de faire profil bas et c'est comme ça.
C'est pas la peine de se battre contre la formation, il vaut mieux se battre avec soi même pour être diplômé, puis par la suite se battre avec le statut de professionnel, c'est bien plus efficace. C'est un peu comme en politique, celui qui veut changer les choses doit d'abord se faire élire, il fera des concessions pour cela. C'est seulement une foi qu'il est élu qu'il pourra mettre en place ses idées démocratiquement, sinon il faut une révolution ou un coup d'état. C'est ainsi.
Estienne
Forcené
Forcené
 
Messages: 255
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar Jo_bis » 04 Avr 2021 16:13

D'accord avec vous Estienne.
:D :D
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10023
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Maximousse1989 » 04 Avr 2021 19:12

bernard123 a écrit :Une chose est sûre : il était hors de question pour moi, de travailler dans un hôpital...
Ce métier est pluriel, il y a beaucoup d'autres possibilités de l'exercer



Et c'est très bien, il n'y a pas que l'hôpital dans la vie.
Mais pour ça il faut avoir son DE

Or sur cette histoire de franchise de votre formatrice je crois vraiment que vous vous méprenez et que vous risquez votre futur DE.
Votre formatrice n'a pas à s'étaler sur ses relations avec sa hiérarchie parce que vous n'êtes pas sûr un pied d'égalité : elle est professionnelle, vous non, ce qui veut dire que vous ne pourrez pas l'aider ET que risquez bien plus qu'elle si vraiment vous tombez sur des gens vicieux aux manettes.
En vous mettant dans la confidence elle prend le risque de vous griller auprès de cet IFSI mais aussi potentiellement auprès des autres, elle vous pousse à jouer votre place alors que la sienne est assurée.

Qu'elle ait raison ou pas sur le fond, que votre IFSI soit effectivement aux mains de buses incompétentes est une question totalement différente.
Infirmier en gériatrie, USLD puis UGA, maintenant SSR.
La gériatrie c'est sexy 8)
Avatar de l’utilisateur
Maximousse1989
Forcené
Forcené
 
Messages: 285
Enregistré le: 10 Juil 2016 20:42

Messagepar Jo_bis » 04 Avr 2021 19:37

Maximousse1989 a écrit :
bernard123 a écrit :Une chose est sûre : il était hors de question pour moi, de travailler dans un hôpital...
Ce métier est pluriel, il y a beaucoup d'autres possibilités de l'exercer



Et c'est très bien, il n'y a pas que l'hôpital dans la vie.
Mais pour ça il faut avoir son DE

Or sur cette histoire de franchise de votre formatrice je crois vraiment que vous vous méprenez et que vous risquez votre futur DE.
Votre formatrice n'a pas à s'étaler sur ses relations avec sa hiérarchie parce que vous n'êtes pas sûr un pied d'égalité : elle est professionnelle, vous non, ce qui veut dire que vous ne pourrez pas l'aider ET que risquez bien plus qu'elle si vraiment vous tombez sur des gens vicieux aux manettes.
En vous mettant dans la confidence elle prend le risque de vous griller auprès de cet IFSI mais aussi potentiellement auprès des autres, elle vous pousse à jouer votre place alors que la sienne est assurée.

Qu'elle ait raison ou pas sur le fond, que votre IFSI soit effectivement aux mains de buses incompétentes est une question totalement différente.

+1.
C'est ce que je veux que Bernard comprenne.
Attention à trop de naïveté.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10023
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Maximousse1989 » 04 Avr 2021 19:45

Je me rends compte en me relisant que Bernard a déjà été exclu (désolé, la fatigue) cependant le fond de ma dernière réponse ne change pas.

Sur le fond du dossier je ne renie pas non plus ce que j'ai dit en 2020.

En gros,si vous êtes sûr de ce que vous voulez (à savoir "marquer le coup" contre une injustice) et surtout si vous êtes lucide sur vos chances de réussite, bref si vous assumez et que vous avez un plan "B" alors OK.
Mais n'attaquez pas en utilisant l'argument "la formatrice Truc m'a dit", ce ne sera pas pertinent car vous ne ferez que répéter des "on-dit".

Attaquez avec du concret, du vérifiable.
Infirmier en gériatrie, USLD puis UGA, maintenant SSR.
La gériatrie c'est sexy 8)
Avatar de l’utilisateur
Maximousse1989
Forcené
Forcené
 
Messages: 285
Enregistré le: 10 Juil 2016 20:42

Messagepar Lenalan » 05 Avr 2021 09:24

Pourquoi ne pas entamer le processus de deuil et accepter de passer à autre chose pour avancer?
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18051
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar loulic » 05 Avr 2021 10:16

L'histoire de la formatrice qui vous donne des infos, j'ai vu ça mais tellement de fois !

Et pas qu'à l'hôpital malheureusement.

Un supérieur ( ou apparenté) qui se sert d'un subordonné pour faire avancer son dossier. Ça finit toujours de la même façon. La formatrice/cadre/supérieure/médecin ( mettez ce que vous voulez) retrouve un meilleur poste, souvent dans le même établissement. Et claque la bise à ses collègues et directeur avec qui elle était soit disant en conflit.

Et le subalterne/élève se retrouve comme une merde viré de son établissement et en plus grillé auprès de tout le monde pour avoir été une baltringue.

Et celle qui vous fuira comme la peste c'est justement cette formatrice qui va va vous faire la pire des réputations.


Elle, elle joue sa partition, et vous n'êtes qu'un instrument dans sa panoplie. Ça n'a rien à voir avec le milieu de la santé, c'est juste un comportement qu'on retrouve malheureusement partout.

A moins d'avoir un soutien ecrit de cette formatrice et vous citant nommément, avec des faits, ça va vous desservir plus qu'autre chose.


Pour le reste vous avez entamé une démarche longue et particulièrement courageuse, on ne peut que vous féliciter pour votre sens moral, et il est légitime que cherchiez à aboutir. Néanmoins il faut bien peser le bénéfice que vous en attendez.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5631
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité