Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 08 Avr 2020 23:18

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar bernard123 » 11 Fév 2020 17:07

Bonjour à tous,
Étudiant infirmier en seconde année, je viens de vivre le stage de 10 semaines, de début d'année, très difficilement.
Si difficilement, qu'il a été arrêté et que je suis passé en conseil de discipline, pour mise en danger de la sécurité des patients. Résultat du conseil : exclusion définitive...
Les trois stages de première année s'étaient bien passés, certaines compétences avaient été validées (1, 3, 6, 8, 10) et tous mes encadrants avaient repéré un intérêt certain pour les patients (suivi clinique, écoute, ouverture d'esprit, lien de confiance, consentement,etc).
Lors de ce stage de 10 semaines, j'ai rapidement été mis en difficulté par les IDE du service : demande d'effectuer un soin jamais pratiqué, sans encadrement, avec comme seule réponse, quand je disais ne pas avoir pratiqué le soin, "débrouilles-toi, tu vas trouver". Une IDE qui m'engueule devant un patient, de ne pas trouver le fonctionnement d'un système.
J'ai pris sur moi, fait en sorte que tout se passe au mieux, mais les relations avec le personnel du service se sont rapidement dégradées et la confiance en soi en a pris un coup...
Lors du conseil, il m'a été reproché certaines erreurs, que j'ai reconnues, mais qui, habituellement, font partie du parcours étudiant, sans que cela apparaisse dans un rapport (une seule erreur sur l'administration d'un thérapeutique, un comprimé de fer, en 6 semaines, par exemple). Une IDE m'explique la réalisation d'un pansement, que je reproduis, mais qui m'est sèchement reproché par une autre IDE. Une demande insistante d'être autonome et quand je sollicite l'IDE, elle me fait comprendre que je l'ennuie; mais quand je prends une décision, on me reproche de ne pas en avoir informer l'IDE.
J'ai conscience d'avoir de nombreuses choses à apprendre et à perfectionner, mais je me pose des questions quant à cette exclusion, qui me semble très radicale.
L'audition en conseil, s'est passée en trois temps : une discussion entre les membres du conseil, mon intervention (la cadre du service n'étant pas présente) et l'intervention de la cadre, sans ma présence.
Et la cadre aurait pointé d'autres faits, qui ne sont pas mentionnés dans le dossier, et qui ne m'ont pas été communiqués.
J'ai essayé de joindre la FNESI par mail et par téléphone, mais aucune réponse et les délais de recours se raccourcissent de jour en jour...
Quelqu'un aurait-il des conseils dans une telle situation?
Merci d'avance
bernard123
Régulier
Régulier
 
Messages: 31
Enregistré le: 11 Fév 2020 16:32

Messagepar Jo_bis » 11 Fév 2020 18:01

Au travers de vos propos, je comprend que vous êtes très déçu et anéanti.
Vous avez vos arguments mais nous ne connaissons pas toute l'histoire, donc, il va être difficile de vous conseiller.

bernard123 a écrit :Une IDE m'explique la réalisation d'un pansement, que je reproduis, mais qui m'est sèchement reproché par une autre IDE. Une demande insistante d'être autonome et quand je sollicite l'IDE, elle me fait comprendre que je l'ennuie; mais quand je prends une décision, on me reproche de ne pas en avoir informer l'IDE.

Une équipe est une équipe, avec ses bons et mauvais cotés, on le lit tous les jours sur ce forum. Vous êtes victime des aléas professionnels : une dit blanc, l'autre dit noir...

bernard123 a écrit :mon intervention (la cadre du service n'étant pas présente) et l'intervention de la cadre, sans ma présence.

Je trouve ça lâche. Un cadre se doit d'assumer son équipe. Vider son sac dans votre dos...c'est minable

bernard123 a écrit :J'ai essayé de joindre la FNESI par mail et par téléphone, mais aucune réponse et les délais de recours se raccourcissent de jour en jour...

Deux cas de figure :
- Vous faites un recours officiel, sachant que vous avez peu de chances d'avoir gain de cause et si vous "gagnez"...il faudra revenir à l'IFSI...aïe-aïe...le mode hospitalier est très petit, tout se sait.
- Vous laissez faire et reprenez vos études ailleurs, sans casseroles aux fesses. Veillez a bien récupérer tous les documents qui prouvent la validation des compétences.
A vous de voir.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9802
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar augusta » 11 Fév 2020 18:05

Bonjour,

Malheureusement pour vous, la seule chose à faire est d'accepter la décision du conseil.
Cette décision vous semble "radicale" mais je ne pense pas que vous puissiez y changer quoi que ce soit.

Bon courage
"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10408
Enregistré le: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar lafolldingue » 11 Fév 2020 19:45

En effet nous ne connaissons pas l'histoire complète. Cependant, une exclusion définitive n'est généralement pas pris à la légère, et pas décidé sur de simples dires de certains de l'équipe soignante...
Par contre il est fréquent de rencontrer des ESI ou même des professionnels qui ne se rendent pas compte de la gravité de certaines erreurs réalisées, des manquements ou des négligences.
Déjà, que t'es-t-il reproché ? On ne vire pas les gens juste pour un comprimé de fer !
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3541
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar bernard123 » 11 Fév 2020 20:17

Effectivement, vous ne connaissez pas tous les faits.
Mais je dirais, qu'il s'agit d'un ensemble de faits, plus que de faits graves.
Un autre exemple, une IDE me reproche de pas avoir respecté la prescription : laxatif prescrit à une patiente à jour de ses selles ( l'élimination était même très abondante au vu du tableau de suivi, que j'avais consulté avant la tournée), je choisi de ne pas donner le laxatif, l'IDE me dit : "c'est prescrit, tu ne réfléchis pas, tu donnes".
Mon erreur a été de ne pas en parler à l'IDE, avant de prendre ma décision, effectivement, mais de là à parler de mise en danger de la sécurité?
Bilans sanguins mal étiquetés (l'étiquette avait un sens) : personne ne m'a rien dit pendant 5 semaines, alors qu'il a fallut les refaire.
On m'a également reproché de trop échanger avec les patients : "tu es IDE, tu n'as pas temps pour ça"...
Je peux entrer dans les détails, mais en message privé, je ne souhaite pas trop en dire ici. Comme vous le dites, le milieu est petit...
Je suis en train de récupérer des témoignages d'IDE, sur mes précédents stages, afin de faire appel (recours gracieux), avec toutes les conséquences dont vous parlez, si j'ai gain de cause.
Ce qui me laisse d'autant plus perplexe, est que lors de la remise du document stipulant l'exclusion, il m'a été dit que je pouvais toujours postuler comme faisant fonction d'AS en EHPAD ou ailleurs.
bernard123
Régulier
Régulier
 
Messages: 31
Enregistré le: 11 Fév 2020 16:32

Messagepar caqui13 » 11 Fév 2020 21:05

bernard123 a écrit :Effectivement, vous ne connaissez pas tous les faits.
Mais je dirais, qu'il s'agit d'un ensemble de faits, plus que de faits graves.
Un autre exemple, une IDE me reproche de pas avoir respecté la prescription : laxatif prescrit à une patiente à jour de ses selles ( l'élimination était même très abondante au vu du tableau de suivi, que j'avais consulté avant la tournée), je choisi de ne pas donner le laxatif, l'IDE me dit : "c'est prescrit, tu ne réfléchis pas, tu donnes".
Mon erreur a été de ne pas en parler à l'IDE, avant de prendre ma décision, effectivement, mais de là à parler de mise en danger de la sécurité?
Bilans sanguins mal étiquetés (l'étiquette avait un sens) : personne ne m'a rien dit pendant 5 semaines, alors qu'il a fallut les refaire.
On m'a également reproché de trop échanger avec les patients : "tu es IDE, tu n'as pas temps pour ça"...
Je peux entrer dans les détails, mais en message privé, je ne souhaite pas trop en dire ici. Comme vous le dites, le milieu est petit...
Je suis en train de récupérer des témoignages d'IDE, sur mes précédents stages, afin de faire appel (recours gracieux), avec toutes les conséquences dont vous parlez, si j'ai gain de cause.
Ce qui me laisse d'autant plus perplexe, est que lors de la remise du document stipulant l'exclusion, il m'a été dit que je pouvais toujours postuler comme faisant fonction d'AS en EHPAD ou ailleurs.

Je crois que quant on passe en conseil de discipline et qu l on est renvoyé , on perd l équivalence AS .
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2714
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar lafolldingue » 11 Fév 2020 21:31

Expliaue moi tout ça en MP si tu veux.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3541
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar lafolldingue » 11 Fév 2020 21:33

Un sens pour les étiquettes.... C'est bien la première fois que j'entends une connerie pareille :lol: il suffit de la tourner alors :lol:

Le laxatif : tu as eu raison. Mais l'infirmière a eu également raison. Malheureusement, tant que tu es ESI, tu dois référer de toute initiative ou décision à l'IDE qui t'encadre.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3541
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar caqui13 » 11 Fév 2020 21:42

lafolldingue a écrit :Un sens pour les étiquettes.... C'est bien la première fois que j'entends une connerie pareille :lol: il suffit de la tourner alors :lol:

Le laxatif : tu as eu raison. Mais l'infirmière a eu également raison. Malheureusement, tant que tu es ESI, tu dois référer de toute initiative ou décision à l'IDE qui t'encadre.

Oui pour les étiquettes il y a un sens , car code barre dessus ( APHM) , sinon pas traité , et il faut repiquer .
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2714
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar Estienne » 11 Fév 2020 21:48

Je vous cite: "Mon erreur a été de ne pas en parler à l'IDE, avant de prendre ma décision, effectivement, mais de là à parler de mise en danger de la sécurité?".

Nous n'avons pas assez d’éléments pour se positionner et vous conseiller.
Mais je note un certain décalage entre ce que vous estimez et la réalité.
Dans cette phrase, vous estimez à juste titre que vos erreurs n'ont pas mis en danger un patient, mais vous sous estimez votre erreur de positionnement vis à vis du personnel qui vous encadre et qui est responsable de vous, en vous retranchant derrière l'absence "de mise en danger de la sécurité". En tant qu'étudiant, ne pas en avoir parlé à l'IDE, là, il y a un manquement grave! Et c'est peut être là que le bas blesse.
Dans la profession, il n'y a pas de place pour un futur infirmier qui prendrait des décisions médicales, même sans risques pour le patient, sans en parler au médecin.
Après, je peux me tromper sur la situation, mais c'est l'impression que j'ai en vous lisant.
Estienne
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 206
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar bernard123 » 11 Fév 2020 22:00

Estienne, j'admets mon erreur et comprends tout à fait que la prise en charge d'un patient est un travail d'équipe. Sans ça, pas de continuité des soins, c'est certain et cela peut mettre en cause leur efficacité.
La place de l'étudiant est très délicate, surtout quand on lui répète très régulièrement d'être autonome et de se débrouiller...
C'est là où je n'est pas su me positionner.
Mais un étudiant n'est-il pas en stage pour apprendre tout ça ?
bernard123
Régulier
Régulier
 
Messages: 31
Enregistré le: 11 Fév 2020 16:32

Messagepar lafolldingue » 11 Fév 2020 22:27

Si mais tu peux être autonome et respecter ton encadrant en l'informant de tous tes faits et gestes. Il ne faut pas oublier que c'est lui qui a en charge les patients et ton encadrement. Non l'inverse.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3541
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar bernard123 » 11 Fév 2020 23:03

J'ai bien sûr informé l'IDE, mais en effet, après coup...
bernard123
Régulier
Régulier
 
Messages: 31
Enregistré le: 11 Fév 2020 16:32

Messagepar vanille64 » 11 Fév 2020 23:25

bernard123 a écrit :Je suis en train de récupérer des témoignages d'IDE, sur mes précédents stages, afin de faire appel (recours gracieux), avec toutes les conséquences dont vous parlez, si j'ai gain de cause.
Ce qui me laisse d'autant plus perplexe, est que lors de la remise du document stipulant l'exclusion, il m'a été dit que je pouvais toujours postuler comme faisant fonction d'AS en EHPAD ou ailleurs.


A l'heure du « libérer la parole » ce recours est pour toi l'occasion de parler des faits et seulement des faits faisant apparaître ta situation de stagiaire livré à lui même...les conditions de travaill et les dysfonctionnements de l'encadrement d'étudiants apparaîtront sans difficultés....
Es tu en début ou fin de 2e année :?:
.
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 684
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar Estienne » 12 Fév 2020 08:27

bernard123 a écrit :Estienne, j'admets mon erreur et comprends tout à fait que la prise en charge d'un patient est un travail d'équipe. Sans ça, pas de continuité des soins, c'est certain et cela peut mettre en cause leur efficacité.
La place de l'étudiant est très délicate, surtout quand on lui répète très régulièrement d'être autonome et de se débrouiller...
C'est là où je n'est pas su me positionner.
Mais un étudiant n'est-il pas en stage pour apprendre tout ça ?


C'est là qu'on manques d’éléments.
Comment l'encadrement se déroule sur ce lieu de stage? Est-ce déjà arrivé à d'autres étudiants dans ce service? Quelle réputation a ce service. Etes vous tombé sur la mauvaise personne?
On ne va pas ce mentir, des IDE dragons qui prennent en grippe un étudiant, ça arrive.
Pourquoi n'y a t-il pas eu seulement arrêt du stage si problèmes dès le départ? Comment ce fait-il qu'un seul stage puisse mettre un terme à votre formation? Est-ce habituel dans cet IFSI?
Souvent l'IFSI attend le stage qui sera l'occasion de mettre un terme à la formation d'un étudiant, je crois (sauf erreur de ma part) que l' IFSI seul ne peut le faire, seul un terrain de stage peut amener à l'exclusion pour faute grave en estimant l'étudiant inapte à la profession.
L'IFSI propose alors un terrain de stage casse gueule qui va engendrer la faute, prétexte pour se débarrasser de l'étudiant. C'est vicieux mais déjà vu.
Le problème est-il seulement en lien avec le stage?
Quel rapport entretenez vous avec votre IFSI, les formateurs, la direction, qui n'a semble t-il pas était soutenant et ne vous a pas défendu?
Estienne
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 206
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-