Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 20 Aoû 2019 13:38

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar brrruno » 20 Jan 2019 23:22

loulic a écrit :Je suis sur la même longueur d’onde qu’estienne.

Un exemple. Je suis amené à prendre en charge une victime inconsciente sur la voie publique. Aucun témoin ne la connaît, on a ni son histoire ni ses antécédents.

Je n’ai a priori pas de respect particulier pour cette victime, par contre j’ai un certain nombre d’actes de soins à lui prodiguer. Et dans la mesure du possible aucune notion de respect n’entre en compte dans ma prise en charge.

Pourquoi n'auriez vous a priori pas de respect pour la personne ? Au contraire vous en avez d'autant plus que vous ne pouvez confondre personne et personnage. Vous aurez de la considération pour cette personne, vous prendrez en compte son état, ce n'est pas un objet que vous allez manipuler à souhait parce qu'elle est inconsciente. Vous ne l'exposerez pas au regard de n'importe qui (enfin il me semble, du peu qu'on ai pu échanger sur ce site, je pense que vous respecterez entre autre la dignité de cette personne en situation d'extrême vulnérabilité). Le respect ce n'est pas un truc qui impose des révérences, des courbettes, de l'amitié, de la dévotion, de l'empathie, de la sympathie, de la sollicitude, de l'amour religieux, du don de soi ou tout ce qui pourrait paraître faux auprès de gens qu'on ne connait pas dans un registre personnel. Il s'agit juste de porter son regard sur la personne, en tant qu'il est un être humain. Pour le reste c'est un complément qui n'est pas une nécessité dans le respect.
La définition du larousse, dans sa simplicité, à finalement une chose de bien, peu importe la manière dont on considère la personne, le simple fait d'avoir de la considération pour l'individu (non pas pour sa personnalité mais pour l'individu) c'est le respecter. On peut rejetter ses valeurs, ca n'empêche pas de le respecter. Il est donc d'autant plus facile de respecter quelqu'un dans le coma qu'on est de fait détaché de la question des valeurs.
Donc le respect n'a rien de discriminant et d'anti-professionel. Ce qui le serait c'est de mettre en première intention le conflit de valeur. Mais le respect de la personne n'est pas rattaché à la question des valeurs, sinon c'est d'autre chose qu'il s'agit.
brrruno
Accro
Accro
 
Messages: 902
Enregistré le: 03 Juin 2013 22:58

Messagepar Estienne » 21 Jan 2019 11:00

Ce débat est intéressant dans les questions qu'il soulève. Les réponses diffèrent, et c'est bien normale, mais il me semble que les différences relèvent plus de la sémantique que sur le fond.
Il existe plusieurs définitions du respect et de la considération, et suivant celles qu'on utilise, on peut affirmer qu'avoir de la considération revient à avoir du respect, ou au contraire que la façon de considérer, en bien ou en mal, un individu, n'implique pas forcément du respect. C'est sur cette dernière hypothèse que j'ai formulé ma réflexion, peut-être à tord, n'étant pas expert en langue française (en effet j'admet que "considérer" ne veut pas dire "avoir de la considération", bien que la considération puisse aussi bien se définir par l'estime, que par l'action de considérer, au sens examiner, juger). Mais peu m'importe d'avoir tord ou raison sur ces différences liées à la sémantique.
On est sur un forum, et à la différence d'un TFE, les différentes définitions possibles ne sont pas traitées dès le départ. Au final cela crée la richesse des échanges avec cette question qui aurait pu être posée dès le départ: qu'est-ce qui définit le respect du patient?

Allez, chacun prend sa copie, vous avez 4 heures :clin:
Estienne
Adepte
Adepte
 
Messages: 145
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar execho » 21 Jan 2019 11:50

vu je ne sais plus où:"respecter un objet c'est le conserver tel qu'il est,respecter une personne c'est ne pas lui porter atteinte".A mon avis,les patients sont atteints par des choses différentes:certains n'aiment pas notre tête,d'autres notre façon de les regarder,ou bien notre façon d'enlever un pansement,donc on va "atteindre" de toute façon, le deal est de ne pas porter atteinte.
execho
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4754
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar brrruno » 21 Jan 2019 13:06

C'est la question même de ce sujet, la sémantique. Et c'est important de savoir de quoi on parle. Effectivement le "vous avez 4h" c'est les "3 pages" de la question de départ ! Il y a effectivement plusieurs définition pour un même mot, c'est parfois la limite des dictionnaires, mais faire une revue du sens permet aussi de ne pas trop mélanger un mot avec d'autres.
Par contre il y a tout de même quelque chose du fond au travers de la sémantique. Dans l'organisation des études d'infirmier nous avons quelque chose à transmettre de notre travail et c'est par la parole que ce travail pourra se transmettre. Pour ce qui est des actes "techniques" il n'y a pas de problème mais pour ce qui fait que le travail infirmier n'est pas qu'un assemblage d'acte, il y a à réfléchir sur ce que l'on transmet.
Dernière édition par 1 le brrruno, édité 22 fois.
brrruno
Accro
Accro
 
Messages: 902
Enregistré le: 03 Juin 2013 22:58

Messagepar vanille64 » 21 Jan 2019 23:18

Romain.i42 le 09/01/2019 a écrit :Bonjour à tous! Je suis étudiant ide 1er année. Mes profs viennent de me donner ce sujet pour la première partie du partiel UE 1.3 (législation,ethique, deontologie) Je dois faire une analyse réflexive de 3 pages, faisant apparaître une réflexion et un positionnement personnel en lien avec l'exercice de la profession. Si vous pouviez me donner vos avis sur ce sujet.... Merci beaucoup.


:fleche: précédemment
Messagepar Romain.i42 » 02 Jan 2019 15:44
Bonjour à tous et bonne année . Je suis étudiant en 1er année à l’ifsi De St Chamond (42). Je dois rendre une fiche de lecture pour le 7 janvier. Le livre que je viens de terminer mais que je n’ai toujours pas digéré est: le travail émotionnel des soignant à l’hôpital, de Catherine Mercadier. Si quelsu’un Peut me dire les points centraux et les concepts centraux du livre, ce serait cool, merci à tous.
Romain.i42 Messages: 3Enregistré le: 03 Déc 2018 09:18

:fleche: fiche-lecture-t167735.html#p3511070

Le problème de Romain (,inscrit le 03/12/2018) c'est visiblement "le temps"..
:fleche: de la compréhension de la consigne
:fleche: de la digestion...et de l'assimilation
:fleche: de la restitution et donc de l'élaboration d'une pensée personnelle..
Avec la modernité :lol: :roll: en un clic ..il trouve avec ce forum :roll: une poule aux œufs d'or qui le biberonne sans prendre le temps de discerner et de l'accompagner dans son processus de maturité professionnelle. :oops:
:idee: que va t'il pondre sur sa copie.. :?: nous ne saurons pas...s'il faut ,de son point de vue: respecter autrui pour le soigner :clin:
.
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 587
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar lafolldingue » 22 Jan 2019 08:10

J'ai lu entre les lignes le message initial et me suis faite avoir comme une imbécile... mdr
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 2736
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Estienne » 22 Jan 2019 11:21

lafolldingue a écrit :J'ai lu entre les lignes le message initial et me suis faite avoir comme une imbécile... mdr


C'est vrai qu'à relire le premier post de Romain, on s'emballe vite. Il lui est demandé une réflexion personnel et lui nous demande notre avis. En plus il l'écrit clairement, c'est un p'tit malin mais pas tant que ça. On aurait du le renvoyer à son travail perso dès le début, mais nous sommes des bonnes poires, nous sommes infirmier(es), c'est normal :lol: Mais que va pouvoir faire Romain d'une discussion sur un post, qui n'obéit à aucune construction suivant un plan et qui fait participer plusieurs points de vue, donc une confrontation d'idées contradictoires qui ressemble à tout sauf à une réflexion suivant un cheminement personnel. Il suffit de taper les mots clefs sur le net pour accéder à de multiples articles bien mieux écrit. Alors pour Romain, le plus dur reste à faire, organiser et intégrer ces post dans un plan qui obéit à une logique. Et avec les post de Brrruno, qui pousse loin et habilement la réflexion dans ses retranchements, j'ai peur que 3 pages ne suffisent et qu'il ait du mal à suivre et s'égare, ce jeune étudiant. A moins qu'il ne ponde une superbe analyse et synthèse avec tout ceci, et là bravo, mais en effet nous ne le saurons jamais.
Estienne
Adepte
Adepte
 
Messages: 145
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar brrruno » 22 Jan 2019 12:19

Estienne a écrit :
lafolldingue a écrit :J'ai lu entre les lignes le message initial et me suis faite avoir comme une imbécile... mdr


C'est vrai qu'à relire le premier post de Romain, on s'emballe vite. Il lui est demandé une réflexion personnel et lui nous demande notre avis. En plus il l'écrit clairement, c'est un p'tit malin mais pas tant que ça. On aurait du le renvoyer à son travail perso dès le début, mais nous sommes des bonnes poires, nous sommes infirmier(es), c'est normal :lol: Mais que va pouvoir faire Romain d'une discussion sur un post, qui n'obéit à aucune construction suivant un plan et qui fait participer plusieurs points de vue, donc une confrontation d'idées contradictoires qui ressemble à tout sauf à une réflexion suivant un cheminement personnel. Il suffit de taper les mots clefs sur le net pour accéder à de multiples articles bien mieux écrit. Alors pour Romain, le plus dur reste à faire, organiser et intégrer ces post dans un plan qui obéit à une logique. Et avec les post de Brrruno, qui pousse loin et habilement la réflexion dans ses retranchements, j'ai peur que 3 pages ne suffisent et qu'il ait du mal à suivre et s'égare, ce jeune étudiant. A moins qu'il ne ponde une superbe analyse et synthèse avec tout ceci, et là bravo, mais en effet nous ne le saurons jamais.


Encore un petit souci que l'on pourrait rattacher à la sémantique, lire entre les lignes c'est comprendre le sens du message, il s'agirait plutôt d'une lecture en diagonale. En effet donner le plan de la rédaction n'était pas le plus judicieux, mais dans le fond ce n'est pas ça qui compte, c'est ce qu'il y mettra dedans. Il ne lui est pas demandé une réflexion personnelle, mais un positionnement personnel. La rédaction, la synthèse, (le plan aurait pu l'être) seront personnelles mais pour réfléchir il est nécessaire de s'appuyer sur les autres puis d'en faire un tri, qui lui appartiendra. La maturité professionnelle elle passe non pas par un "biberonnage", mais un gavage d'information qu'il aura à épurer. Pour ma part j'apprécie (même si ça ne ce voit pas toujours) les points de vue contradictoires car ils me permettent de mieux comprendre ce qui fait la pertinence de telle ou telle intervention. Par exemple jusqu'ici je n'avais pas perçu l'importance de définir un mot à l'aide de ses proches (respect et amitié par exemple). Tout cela aide à penser ! On n'est pas soi tout seul, on se forge et se forme auprès des autres.
brrruno
Accro
Accro
 
Messages: 902
Enregistré le: 03 Juin 2013 22:58

Messagepar lafolldingue » 22 Jan 2019 13:41

Tout à fait... mais en bonne poire j'ai donné un plan... :lol:
En effet ce genre de débat est toujours constructif! A poursuivre!
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 2736
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar vanille64 » 22 Jan 2019 15:32

brrruno a écrit : Pour ce qui est des actes "techniques" il n'y a pas de problème mais pour ce qui fait que le travail infirmier n'est pas qu'un assemblage d'acte, il y a à réfléchir sur ce que l'on transmet.


Plutôt que " réfléchir au sens intellectuel.( bien sûr nécessaire)...je préfère "la réflexion" au sens de refléter..qui ne demande aucun effort puisque ce qui est transmis c'est un -"vécu"..autant d'ides ..autant de transmissions..
:fleche: voici un bel exemple de transmission...sans effort.... :clin:
https://www.youtube.com/watch?v=ZP-6Hxuzg1Q

..
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 587
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar brrruno » 22 Jan 2019 15:53

Alors il ne faut pas s'étonner qu'il n'y ai aucune évolution et que notre profession reste dans une profonde soumission. La pub est en effet un très bel exemple de la transmission sans parole qui n'a pas de prise de recul ; on achète bêtement comme on acheté bêtement nos aînés. Un vécu se parle, c'est comme ça que les choses peuvent avancer, à condition d'en avoir envie. Pour ceux qui n'en ont pas envie, ce n'est pas grave, à condition de ne pas entraîner dans cette passivité ceux qui ne souhaitent pas s'y cantonner.
brrruno
Accro
Accro
 
Messages: 902
Enregistré le: 03 Juin 2013 22:58

Messagepar Estienne » 22 Jan 2019 17:28

brrruno a écrit :Alors il ne faut pas s'étonner qu'il n'y ai aucune évolution et que notre profession reste dans une profonde soumission. La pub est en effet un très bel exemple de la transmission sans parole qui n'a pas de prise de recul ; on achète bêtement comme on acheté bêtement nos aînés. Un vécu se parle, c'est comme ça que les choses peuvent avancer, à condition d'en avoir envie. Pour ceux qui n'en ont pas envie, ce n'est pas grave, à condition de ne pas entraîner dans cette passivité ceux qui ne souhaitent pas s'y cantonner.


Tout à fait d'accord avec ceci sauf peut être sur le "pas grave" pour "ceux qui n'en ont pas envie", moi je dirais plutôt "hélas dommageable pour la profession".
La transmission passive, sans efforts, sans paroles, sans échanges, sans esprit critique, sans chercher à voir les tenants et les aboutissants, ça ne permet que la reproduction sans grande évolution, donc cela inclus la reproduction des erreurs, des fonctionnements désuet, des stéréotypes, dont souffre déja beaucoup notre profession.
Estienne
Adepte
Adepte
 
Messages: 145
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar vanille64 » 22 Jan 2019 21:38

brrruno a écrit :Alors il ne faut pas s'étonner qu'il n'y ai aucune évolution et que notre profession reste dans une profonde soumission.

:roll: :lol: :roll: :roll: quel plaisir éprouves tu à rester dans cette profession qui, selon toi ,n'évolue pas :clin: et que tu assignes à de la passivité..
:lol:la culpabilisation c'est vieux comme le monde :P as tu envie toi de t'en sortir...
:clin: beaucoup comme toi ont des yeux et ne voient pas...ont des oreilles et n'entendent pas......Aujourd'hui c'est à l'université que les futurs collègues se forment...en parlant au moins anglais...en maîtrisant le numérique....etc...

brrruno a écrit :
Un vécu se parle, c'est comme ça que les choses peuvent avancer, à condition d'en avoir envie.


:roll: La liberté d’expression ne passe pas forcement par la parole..
Maurice Béjart disait; :fleche: je ne sais pas parler.....alors je danse 8) j'espère que tu as vu au moins une fois son Boléro de Ravel pour comprendre ce qu'il veut dire...

Dans cette pub que tu ne regardes que dans son aspect commercial :roll: je crois t'avoir reconnu :lol: dans le fils mal à l'aise face au plaisir simple de danser du père...tu es tellement au dessus de ça... :lol:
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 587
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar vanille64 » 22 Jan 2019 22:28

Estienne a écrit : La transmission passive, sans efforts, sans paroles, sans échanges, sans esprit critique, sans chercher à voir les tenants et les aboutissants, ça ne permet que la reproduction sans grande évolution, donc cela inclus la reproduction des erreurs, des fonctionnements désuet, des stéréotypes, dont souffre déja beaucoup notre profession.


:clin: peux tu traduire en français :oops:
.
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 587
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar brrruno » 23 Jan 2019 00:17

vanille64 a écrit :
brrruno a écrit :Alors il ne faut pas s'étonner qu'il n'y ai aucune évolution et que notre profession reste dans une profonde soumission.

:roll: :lol: :roll: :roll: quel plaisir éprouves tu à rester dans cette profession qui, selon toi ,n'évolue pas :clin: et que tu assignes à de la passivité..
:lol:la culpabilisation c'est vieux comme le monde :P as tu envie toi de t'en sortir...
:clin: beaucoup comme toi ont des yeux et ne voient pas...ont des oreilles et n'entendent pas......Aujourd'hui c'est à l'université que les futurs collègues se forment...en parlant au moins anglais...en maîtrisant le numérique....etc...

brrruno a écrit :
Un vécu se parle, c'est comme ça que les choses peuvent avancer, à condition d'en avoir envie.


:roll: La liberté d’expression ne passe pas forcement par la parole..
Maurice Béjart disait; :fleche: je ne sais pas parler.....alors je danse 8) j'espère que tu as vu au moins une fois son Boléro de Ravel pour comprendre ce qu'il veut dire...

Dans cette pub que tu ne regardes que dans son aspect commercial :roll: je crois t'avoir reconnu :lol: dans le fils mal à l'aise face au plaisir simple de danser du père...tu es tellement au dessus de ça... :lol:


Ce n'est pas au travers de la profession que je prends du plaisir, mais dans mon travail, dans la réflexion et la confrontation avec la clinique, dans l'échange avec les collègues et dans la transmission de ma pratique. La profession je n'en suis pas responsable, mais de ce que je transmet oui. Transmettre ce n'est pas seulement une question de liberté d'expression, et si vous souhaitez diluer le sujet pour ne pas avoir à parler de ce qui nous concerne cela vous appartient. Il y a différents modes de communication, il est important de trouver celui qui correspond à ce que l'on cherche à faire passer. Je vois bien qu'avec les mots c'est déjà difficile de se faire comprendre quand l'autre ne veut pas lire : "passivité de la profession" ? non la transmission c'est une histoire de personne.
La profession je n'en suis pas responsable, mais j'y participe comme tout un chacun.
Pour le reste, qui ne concerne pas ce sujet, on peut toujours en discuter en privé si vous le souhaitez (avec moins de smileys s'il vous plaît).
brrruno
Accro
Accro
 
Messages: 902
Enregistré le: 03 Juin 2013 22:58


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-