Forum : Étudiants AS

Nous sommes le 22 Juil 2019 00:43

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Lauraven » 29 Mar 2014 11:25

Lauraven
 
Messages: 13
Enregistré le: 31 Mai 2013 11:43

Messagepar delphineb » 03 Avr 2014 00:26

Si j'étais toi j’enlèverais le lien qui mène à ton blog car non seulement sur ce forum on peut savoir dans quelle école tu es mais aussi ton nom et ton prénom sur internet.
Surtout que ton blog critique ouvertement ton lieu de stage, tes profs, etc...

Pour quelqu'un qui se veut discrète c'est un flop!
IDE | médecine interne et infectieuse |
Avatar de l’utilisateur
delphineb
Adepte
Adepte
 
Messages: 138
Enregistré le: 30 Avr 2012 15:24

Messagepar Lenalan » 03 Avr 2014 16:35

Et beh dis-donc, après lecture de ton article, je m'interroge... déjà pourquoi ne pas apporter plus de soins à l'orthographe (fautes à tous les mots = aucune crédibilité). Ensuite reconnais que ton comportement sur ce stage a été plus que limite, tu as fait plusieurs "boulettes" donc forcément tous les ingrédients étaient réunis pour que la bombe t'explose à la figure.... Après je sais pas quoi te conseiller mais vu ce que tu décris je pense que tu dois quand même un peu réfléchir sur ton comportement, la manière de te présenter aux autres et ta façon de parler....
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 15946
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar danguin70 » 06 Avr 2014 11:41

Bonjour à tous: au nom de quoi on aurait le droit de raconter ce qui nous arrive en stage; quand on commence la formation les ifas nous font croire quand cas des problèmes ne pas hésiter à les appelés, ou à en parler avec vos bourrots même, et très vite on se rend compte que c'est juste des mots; et que pour rien au monde ils prendront notre dépense de peur de perdre des places de stages; ceux qui osent se pleindre sont vite renvoyer et bizarrement pas rembourser !! mais jusqu'à quand sa va durer ??????? on entend qu'il y est que des drames pour en parler???? mais c'est quoi ce monde de tabou pour un pays qui se dit "pays de droit de l'homme" :malefiq: :malefiq: :malefiq:
danguin70
 
Messages: 22
Enregistré le: 17 Oct 2013 13:13

Messagepar delphineb » 10 Avr 2014 22:48

Je connais très bien cet IFAS pour y avoir été élève. Je m'y suis sentie écouté et soutenu par l'ensemble des formateurs donc l'expérience de chacun est différente. Chacun peut exprimer se qu'il a vécu et se qu'il ressent mais cela est toujours subjectif.
IDE | médecine interne et infectieuse |
Avatar de l’utilisateur
delphineb
Adepte
Adepte
 
Messages: 138
Enregistré le: 30 Avr 2012 15:24

Messagepar Lenalan » 11 Avr 2014 05:44

Evidemment qu'on a le droit de raconter et même de dénoncer ce qui ne va pas! Mais quand on lit le récit de ce blog, peut-être que c'est mal exprimé, mais ça ne me semble pas être du harcèlement, et l'auteur n'a pas vraiment l'air de remettre en question sa façon de faire et sa façon de se comporter, qui n'est peut-être pas toujours adaptée.
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 15946
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar karinette64 » 13 Avr 2014 17:52

bonjour LAURAVEN

je suis allée voir ton blog. et là Comme dirait Lenalan et delphineb, j'étais consternée par toutes ces fautes d'orthographe; tu t'excuses pour les fautes mais prendre un dico ou Bescherelle pour les corriger c'est mieux car comme on dit certaines cela nuit à ta crédibilité.

Ensuite, je ne doute pas de ce que tu as pu vivre et ressentir à propos de ton stage car pour avoir fait des stages en maison de retraite j'ai pu voir aussi certains propos déplacés. Je sais que être stagiaire est loin d'être évident Cependant, je ne vois aucune remise en cause sur ton comportement ce qui est assez immature non??
Crois tu que parler de ton ressenti à une intérimaire soit judicieux?? Crois tu que parler même dans le vestiaire avec qqn au tel avec le risque d'être écouté soit approprié?? et faire un blog où tes formateurs et directeurs de stages pourront tomber dessus et te reconnaître? Non, sérieux avec du recul, tu ne crois pas que tu as un peu cherché le bâton pour te faire battre non??

On peut parler de situations difficiles pour avoir des conseils; bien sûr on peut dire qu'un stage s'est mal passé. Mais je pense qu'une remise en cause perso et analyser son comportement fait preuve d'une maturité et responsabilité qu'on demande à une aide soignante.

Ce qui m'attriste, c'est comment les formateurs peuvent parfois se planter dans leur jugement lors de l'oral car certains candidats savent très bien fonctionner en faux self pour passer en formation. Tant mieux pour ces candidats car ils savent jouer le jeu mais après c'est un désastre, et, ils prennent la place de candidats qui ont plus de responsabilité ou maturité puis les jurés se mordent les doigts après!!!

Enfin, je pense que jeune padawan des expériences professionnelles t'apprendront à gérer tes comportements en situation professionnelle et que tes prochains stages se dérouleront mieux pour toi!!! se prendre des baffes aide à grandir aussi: j'en ai essuyé pas mal aussi car grande gueule de naissance mais je t'assure que depuis je ne parle que si je suis sûre que ce que j'avance est pesé!!! j'ai mis de l'eau dans mon vin que ça devient du clairet :)
un conseil en stage: motus et bouche cousue!!!tu parleras de tes difficultés lors de tes séances à l' école ou ton référent; tu peux en parler ici aussi mais en faisant preuve de discernement et mesure!!!

allez courage
Maman de 2 petites fripouilles de4et 6 ans
EAS au GRETA BAYONNE 2014-2015
C'est parti pour 10 mois de folie!!!
Avatar de l’utilisateur
karinette64
Forcené
Forcené
 
Messages: 347
Enregistré le: 18 Aoû 2012 13:35
Localisation: côte basque près de Bayonne

Messagepar Creol » 13 Avr 2014 19:56

Il y a en ce moment (même si ca couve depuis plusieurs années) une grande désaffection de la profession et des professions paramédicales, qui vont de pair aux dégradations catastrophiques du monde de la santé et plus généralement des lieux de santé, de vie et sociaux.

Si il y avait une certaine discrétion avant et que la grogne restait entre gens du milieu, il y a aujourd'hui le besoin de dire à l'autre sa souffrance aussi bien à ses pairs qu'aux autres.

Plus généralement, il y a aussi ce besoin de dire à autrui que nos formations ne sont pas aussi géniales qu'on nous l'a promis, que non on ne vivra pas les plus belles années de notre vie, qu'il y a "tromperie" sur la marchandise et qu'il est salutaire de dire qu'il existe des stages pourries avec des AS/INF qui font des paris pour savoir qui fera pleurer la stagiaire en premier.

Tout ce débat est intéressant, le dire est intéressant, mais il faut le fond et la forme.
Dommage il n'y a ni l'un ni l'autre.
infirmier dans une vie antérieure.
Avatar de l’utilisateur
Creol
VIP
VIP
 
Messages: 2110
Enregistré le: 07 Jan 2008 16:51
WLM: steeve97113@hotmail.com
Localisation: vit dans un camping car au pays des cigognes

Messagepar karinette64 » 14 Avr 2014 17:09

Creol a écrit :Il y a en ce moment (même si ca couve depuis plusieurs années) une grande désaffection de la profession et des professions paramédicales, qui vont de pair aux dégradations catastrophiques du monde de la santé et plus généralement des lieux de santé, de vie et sociaux.

Si il y avait une certaine discrétion avant et que la grogne restait entre gens du milieu, il y a aujourd'hui le besoin de dire à l'autre sa souffrance aussi bien à ses pairs qu'aux autres.

Plus généralement, il y a aussi ce besoin de dire à autrui que nos formations ne sont pas aussi géniales qu'on nous l'a promis, que non on ne vivra pas les plus belles années de notre vie, qu'il y a "tromperie" sur la marchandise et qu'il est salutaire de dire qu'il existe des stages pourries avec des AS/INF qui font des paris pour savoir qui fera pleurer la stagiaire en premier.

Tout ce débat est intéressant, le dire est intéressant, mais il faut le fond et la forme.
Dommage il n'y a ni l'un ni l'autre.



Je suis complètement d'accord avec toi!!!
On peut dénoncer cette déshumanisation des lieux tels que les hôpitaux ou ehpad. le malaise des ESI et des élèves AS commencent à remonter doucement. j'y vois le signe d'une souffrance qui va bien au delà du sadisme personnel IDE et As déjà en place car comme je dis quand l'institution devient pathos c'est tout son ensemble qui est contaminé. les pauvres étudiants ESI et AS sont les premiers à en faire les frais.J'ai une amie qui m'a raconté comment se passait les stages. Et bizarrement, je n'ai tombée des nues à sa description. Cela ne m'étonne carrément pas!! la gestion des relations humaines dans le milieu médical et même ailleurs ces dernières années sont d'épuiser le salarié jusqu'à épuisement et le remplacer comme un kleenex c'est malheureux!!!

Mais en soi, n'avons pas nous aussi les armes psychologiques et légales pour nous défendre et faire respecter notre dignité de salarié et d' hommes ou femmes??? Nul n'est sensé ignorer la loi dit on!!! Doit on toujours aller au delà de ses limites de peur de se voir refuser un confort, de tomber dans la misère car c'est cela qui nous fait peur en fait: la précarité dans tous les domaines. mais la situation que vit les AS et IDE ainsi que les stagiaires ne l'est elle déjà pas???

Je sais où je vais aller, je sais que ce ne sera pas le pays des bisounours bien au contraire; Je sais qu'il va falloir que je garde bien ma langue dans la bouche où réfléchir 7 fois avant de dire qqch et réfléchir quel sera mon interlocuteur à qui je vais déverser ma colère ou frustration ou autres choses. Je sais que je vais devoir faire preuve de sang froid et diplomatie quand certaines IDE ou AS voudront me faire payer qqch qui les dépasse elles mêmes. il faudra avoir une sacrée force psycho et une sacrée motivation mais je sais que maintenant je suis prête pour tout ça le monde du travail m'a déjà confronté à tout ça!!

Mais je sais aussi que je veux être aide soignante et que la richesse de ce métier compensera tous les à côtés plus que stressants si j'arrive à garder une frontière entre le boulot et ma vie privée si j'arrive à ne pas me laisser bouffer... car tout est là:

Savoir dire Non parfois!!!
Maman de 2 petites fripouilles de4et 6 ans
EAS au GRETA BAYONNE 2014-2015
C'est parti pour 10 mois de folie!!!
Avatar de l’utilisateur
karinette64
Forcené
Forcené
 
Messages: 347
Enregistré le: 18 Aoû 2012 13:35
Localisation: côte basque près de Bayonne

Messagepar delphineb » 14 Avr 2014 20:04

Les formations aide-soignante et infirmière sont difficiles et je crois que se n'est un secret pour personne! Comment peut on intégrer une école sans savoir cela?

Evidemment que certains professionnels n'ont pas la fibre pédagogique mais combien prennent le temps de nous apprendre? Je ne suis pas partisane du "tous pourris", il y a des soignants plus professionnels que d'autre et des gens vicieux il y en a partout.

Je remercie toutes les personnes qui prennent le temps de nous expliquer, de répondre à nos questions, de nous faire partager le travail en équipe, de nous interroger pour nous faire progresser!

Les conditions dans les services se dégradent tant en moyens matériels que humains, se qui se répercute automatiquement sur la prise en charge des élèves/étudiants. Cela n'excuse pas tout, certes, mais on peut aussi comprendre parfois l'agacement et la tension subi tout les jours ces soignants.

Les situations que vivent les stagiaires peuvent être très dégradante, blessante, nous sommes tous susceptible d'être l'objet de moqueries, de critiques voir de mensonges. Le tout est de ce construire une identité professionnelle au delà, qui consistera aussi à ne pas reproduire soit même se que l'on a pu vivre en stage; pour cela il faudra réfléchir à nos actes et savoir aussi se remettre en cause car le problème peut venir de l'autre mais aussi de soi.

Je ne remet pas en cause n'ont plus se que tu as vécu, simplement ton récit expose seulement des faits sans aucune analyse ni réflexion sur le pourquoi du comment.
IDE | médecine interne et infectieuse |
Avatar de l’utilisateur
delphineb
Adepte
Adepte
 
Messages: 138
Enregistré le: 30 Avr 2012 15:24

Messagepar karinette64 » 14 Avr 2014 21:32

delphineb a écrit :Les formations aide-soignante et infirmière sont difficiles et je crois que se n'est un secret pour personne! Comment peut on intégrer une école sans savoir cela?

Evidemment que certains professionnels n'ont pas la fibre pédagogique mais combien prennent le temps de nous apprendre? Je ne suis pas partisane du "tous pourris", il y a des soignants plus professionnels que d'autre et des gens vicieux il y en a partout.

Je remercie toutes les personnes qui prennent le temps de nous expliquer, de répondre à nos questions, de nous faire partager le travail en équipe, de nous interroger pour nous faire progresser!

Les conditions dans les services se dégradent tant en moyens matériels que humains, se qui se répercute automatiquement sur la prise en charge des élèves/étudiants. Cela n'excuse pas tout, certes, mais on peut aussi comprendre parfois l'agacement et la tension subi tout les jours ces soignants.

Les situations que vivent les stagiaires peuvent être très dégradante, blessante, nous sommes tous susceptible d'être l'objet de moqueries, de critiques voir de mensonges. Le tout est de ce construire une identité professionnelle au delà, qui consistera aussi à ne pas reproduire soit même se que l'on a pu vivre en stage; pour cela il faudra réfléchir à nos actes et savoir aussi se remettre en cause car le problème peut venir de l'autre mais aussi de soi.

Je ne remet pas en cause n'ont plus se que tu as vécu, simplement ton récit expose seulement des faits sans aucune analyse ni réflexion sur le pourquoi du comment.



Merci de ton témoignage. Comme tu dis, tous ne sont pas des pourris. De plus les stagiaires comme les pro doivent aussi parfois analyser et se remettre en cause pour se forger une identité professionnelle.
Et je suis aussi d accord quand tu dis qu avant de vouloir intégrer une école ifsi ou ifas il faut se renseigner et prendre la pleine mesure.

Comme j aimerai integrer une ecole pour apprendre le métier comme toi tu l as fait. C est exact que les formateurs ont bcp de choses a nous apprendre et comme partout il y a des bons et mauvais professionnels.
Maman de 2 petites fripouilles de4et 6 ans
EAS au GRETA BAYONNE 2014-2015
C'est parti pour 10 mois de folie!!!
Avatar de l’utilisateur
karinette64
Forcené
Forcené
 
Messages: 347
Enregistré le: 18 Aoû 2012 13:35
Localisation: côte basque près de Bayonne

Messagepar Lenalan » 15 Avr 2014 08:38

Je pense que ce problème n'est pas propre aux professions de santé: du moment qu'il y a de l'humain, il y a forcément des gens bien, et des gens moins bien, voire des gens carrément méchants qui cassent pour casser parce que c'est leur petit pouvoir. ça existe à l'hôpital, dans la grande distribution, dans la restauration.... et très certainement partout :D Etre infirmière ou aide-soignante ne garantit pas d'être quelqu'un de bien, quand on voit comment certaines traitent les "élèves" on se demande comment elles traitent les patients. Il y a des situations de vraie méchanceté pure et gratuite, (pour des motivations diverses: jalousie, mauvaise humeur, besoin de se défouler sur plus faible parce qu'on a pris un tir de "plus haut", faire subir aux étudiants ce qu'on a nous-même subi... ou tout simplement plaisir de faire mal et de voir les gens pleurer, ça existe (oui, des équipes qui parient sur qui va réussir à faire pleurer la stagiaire le premier ça existe)! ça devrait pas exister mais ça existe. Comment réagir face à ça, et bien c'est dur. En étant ESI (ou EAS) on a vraiment une position délicate, on est la personne qui a le moins de pouvoir (tout le monde a du pouvoir sur nous: formateurs, équipes, cadres... les armes c'est les feuilles de stage, les compétences à valider, les rapports circonstanciés, les conseils pédagogiques....) et bien souvent quoi qu'on dise on sait d'avance qu'on aura tort, parce qu'on part du principe qu'un élève c'est nul, ça ne sait rien et ça a juste à la fermer. S'écraser et subir, en pleurant tous les jours dans les vestiaires, est-ce la solution? J'ai eu un stage difficile en début de formation, c'est l'attitude que j'ai adoptée: courber l'échine, ne rien dire et pleurer dans les vestiaires (avec mes collègues des autres services, malheureusement je n'étais pas la seule à subir ça, et on est pas des gamines de 18 ans qui sortent du lycée), sauver les meubles et ma feuille de stage pour ne pas me les mettre à dos, pour que mon stage soit validé en gardant un minimum de dignité en validant un maximum de choses. Je ne sais pas si c'est la bonne solution, je me suis sentie pas mal humiliée (surtout quand je me suis fait traiter plus bas que terre devant les patients, ça c'est le pire) mais en définitive j'ai sauvé les meubles. Et en revenant on a signalé à l'école le comportement de ces personnes (en donnant des noms), il parait que les choses sont remontées aux cadres concernés, j'espère....

En tout cas c'est aussi à nous futurs professionnels de décider comment on traitera nos futurs stagiaires quand on sera en situation d'encadrement. Je pense que je serai très "carrée" (il faut de la rigueur, c'est indispensable, on ne peut pas se permettre d'être "cool") mais par contre jamais injuste. Mais si ça va pas ça va pas, c'est aussi donnant donnant, on ne déroule pas le tapis rouge pour les étudiants et c'est à eux de faire leur preuve (et je pars dans cet esprit quand je vais en stage: personne ne m'attend, rien ne m'est dû, c'est à moi de trouver ma place et faire mes preuves, et ça c'est pas facile, surtout en 1ère année quand nos connaissances sont bien limitées).
Il y a aussi des étudiants dangereux, pas sérieux, avec un comportement inadapté aussi bien avec les patients qu'avec l'équipe, qui ne s'en rendent pas forcément compte et qui diront "j'ai été maltraité", ça aussi il faut faire attention....
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 15946
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar karinette64 » 18 Avr 2014 08:23

Tout commentaire est tout a fait juste. Dans tous les secteurs, il y a des pourris et des méchants purs que ce soit des formateurs et/ou des élèves. Comme tu dis si on veut avoir le diplôme, il faut savoir parfois prendre sur soi quitte à pleurer dans les vestiaires. Après libre a nous une fois diplome de faire autrement.

je pense quand même qu il y a plus de gens qui souffrent dans les différentes institutions que de vrais salauds enfin j espère....
Maman de 2 petites fripouilles de4et 6 ans
EAS au GRETA BAYONNE 2014-2015
C'est parti pour 10 mois de folie!!!
Avatar de l’utilisateur
karinette64
Forcené
Forcené
 
Messages: 347
Enregistré le: 18 Aoû 2012 13:35
Localisation: côte basque près de Bayonne

Messagepar mariana723 » 22 Avr 2014 16:39

SLT !

Tant qu'il n'y a pas d'harcèlement morale ou de manque de respect il faut passer outre.. Il faut surtout éviter de critiquer l'équipe et l'organisme SUR LE LIEU DE STAGE ou POUR UN AUTRE EMPLOYÉ !! Nous ne faisons pas partie de l'équipe. Crois-moi j'ai eu à faire à des spécimens mais malgré tout mes stages se sont bien terminés parce que je faisais abstractions de bcp de choses, je me contentais de retenir ce que me servirais pour la suite et en cas de gros problème j'en parlais à la cadre, histoire de la mettre au courant et qu'il n'y ait pas de surprise en cas de débordement.
C'est très dur, ça dépend aussi du tempérament de chacun mais il faut s'accrocher.

Allez courage !!
mariana723
 
Messages: 1
Enregistré le: 09 Oct 2011 13:31

Messagepar kilili » 23 Avr 2014 20:39

bonsoir ,
je commence l'école en septembre et je voulais savoir si les stages c'est à nous de le chercher ou c'est l'ifas qui nous le propose .


merci
kilili
 
Messages: 2
Enregistré le: 20 Avr 2014 18:48


Retourner vers « Étudiants AS »



Publicité

-