GRANDS DOSSIERS

Hygiène des mains : l’OMS renouvelle ses recommandations

Cet article fait partie du dossier :

Hygiène hospitalière

    Précédent Suivant

Comment (encore) améliorer l’hygiène des mains au cours des soins ? L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) lançait en octobre 2005 le premier défi mondial pour la sécurité des patients, Clean Care is Safer Care (Un soin propre est un soi plus sûr) et, en 2009, une campagne mondiale pour améliorer l’hygiène des mains lors des soins de santé sur le thème suivant : pour sauver des vies : l’hygiène des mains. Depuis un peu plus de dix ans, 139 ministères de la santé, près de 20 000 institutions de soins de santé au sein de 179 des 194 pays et membres des Nations Unies ainsi que des travailleurs de santé à travers le monde ont adhéré à la campagne. En une décennie, si de grands progrès ont été faits, les infections associées aux soins (IAS) restent au cœur des préoccupations. En effet, aujourd’hui encore, celles-ci toucheraient un patient sur dix. On fait le point à l’occasion de la Journée Mondiale de l’hygiène des mains, ce 5 mai.

Lavage des mains

Il faut inciter les professionnels à se laver les mains « au bon moment et de la bonne façon », rappelle l’OMS.

Je suis là pour vous raconter comment nous sauvons la vie de cinq millions de personnes par an juste avec un personnel de santé qui se lave les mains commençait ainsi le professeur Didier Pittet, directeur du Centre collaborateur OMS pour la sécurité des patients, lors de sa conférence aux Nations-Unies, en février 2016. En réalité, ce serait même entre cinq et huit millions de vies qui seraient épargnées par une hygiène efficace des mains dans les centres de soins. Rappelons-le, 80% des microbes se transmettent par les mains, selon l’Inpes

D’où l’importance cruciale de l’hygiène des mains, considérée aujourd’hui encore comme la façon la plus fiable d’améliorer les pratiques dans tous les centres de santé.

Les mains sont responsables de 80% des infections acquises au cours des soins (OMS) Des infections nosocomiales causées par le contact entre soignant et patient. C’est par les mains que sont transmis les germes responsables des infections nosocomiales, ces maladies acquises durant les soins.Ces maladies tuent chaque année 16 millions de patients dans le monde. Les plus courantes, les infections des voies urinaires, les pneumonies et les septicémies sont souvent causées par des microbes multirésistants. Ces infections sont à l’origine...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)