MODES D'EXERCICE

Temps de travail : le personnel de l'AP-HP dit non

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Une manifestation organisée jeudi devant le siège de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) contre la révision de l'accord sur la réduction du temps de travail a rassemblé 5000 à 5200 personnes selon la préfecture de police, et jusqu'à 8000 selon les organisateurs.

manifestation ap-hp

Le secrétaire général de SUD santé de l'AP-HP, Jean-Marc Devauchelle, l'a affirmé : "nous allons interpeller [...] le président de la République".

Le directeur général de l'AP-HP, Martin Hirsch, a annoncé en janvier dernier le lancement d'une réflexion ambitieuse sur l'organisation des rythmes de travail puis confirmé en mars son souhait de revoir l'accord de l'AP-HP de 2002 sur les 35 heures. La direction a transmis aux syndicats fin avril un document d'orientation en vue de négociations prévues du jeudi 28 mai au jeudi 18 juin. Elle n'est pas cependant pas obligée d'aboutir à un accord pour faire appliquer la réforme.

Deux intersyndicales (CGT, FO et SUD puis CFTC, CFE-CGC, SMPS et Unsa) ont appelé les salariés à faire grève et à manifester aujourd'hui 21 mai, ainsi que la CFDT. A partir de 11 heures, les manifestants ont rempli l'avenue Victoria (IVème arrondissement), à Paris, sous les fenêtres de la direction de l'AP-HP, a-t-on constaté sur place. Le principal slogan scandé était "Ni négociable, ni amendable, retrait du projet Hirsch!". La foule a également repris un "Martin Hirsch, démission", tandis que des manifestants arboraient des panneaux tels que "Les RTT c'est pour souffler" ou "Martin, touche pas à nos RTT, sinon ça va péter". Face au cordon de policiers qui bloquait l'entrée du bâtiment, était déployée une grande banderole "Repos préservé, qualité des soins assurée". Elle portait les logos de sept des syndicats, mais pas celui du Syndicat des manageurs publics de santé (SMPS).

"Les RTT c'est pour souffler" ou "Martin, touche pas à nos RTT, sinon ça va péter" Peu avant midi, une délégation est montée pour rencontrer la direction, puis est ressortie vers 13h15. Ils ont été reçus par Martin Hirsch et plusieurs de ses collaborateurs, ont indiqué les syndicalistes qui se sont succédé au micro devant les manifestants. La secrétaire générale de l'Union syndicale CGT de l'AP-HP (Usap-CGT), Rose-May Rousseau, a affirmé avoir trouvé le directeur...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)