MODES D'EXERCICE

Une circulaire sur l'absentéisme des fonctionnaires est en préparation

    Suivant

La ministre de la fonction publique, Annick Girardin, prépare une circulaire sur l'absentéisme des fonctionnaires, a-t-elle déclaré au quotidien Le Parisien.

Tenues soignants

Pour Annick Girardin, ministre de la fonction publique, la hausse du taux d'absentéisme est due au vieillissement de la population et aux conditions de travail.

Le quotidien a consacré sa "Une" et deux pages intérieures à ce sujet dans son édition du 15 janvier 2017, en titrant son article principal : "L'absentéisme, quel fléau!". Il s'appuie en particulier sur des études de la fondation Ifrap, "think tank" spécialisé dans l'analyse des politiques publiques, notamment celle sur l'absentéisme dans les CHU publiée en février 2016. Il mentionne également à plusieurs reprises l'absentéisme élevé dans les collectivités territoriales.

Interrogée par le quotidien sur ce thème, la ministre de la fonction publique annonce qu'elle diffusera d'ici peu une circulaire afin de rappeler à leurs employeurs que les fonctionnaires doivent être exemplaires, particulièrement dans cette période où certains candidats tirent à boulets rouges sur la fonction publique.

Cette circulaire rappellera que toute personne en maladie est dans l'obligation de déclarer son arrêt dans les 48 heures, faute de quoi elle encourt une sanction, explique Annick Girardin qui estime que cette procédure doit être davantage appliquée. En cas de doute, les employeurs doivent aussi lancer une procédure de contrôle médical, ajoute-t-elle.

La ministre affirme cependant que les ordres de grandeur entre le public et le privé sont proches. En 2015, 3,9% des agents du public ont pris au moins un jour d'arrêt au cours d'une semaine donnée, contre 3,7% des salariés du privé, avance-t-elle sans mentionner le nombre total de jours d'absence.

Justifiant la hausse du taux d'absentéisme par le vieillissement de la population et les conditions de travail, elle estime également essentiel de travailler sur la santé, le mieux-être au travail.

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Commentaires (2)

mickaelm

Avatar de l'utilisateur

141 commentaires

#2

on va faire court

L'IFRAP a été reconnu d'utilité publique en 2009 par mr Fillon.

Cet organisme est un think thank ultra libéral.

On voit bien la manœuvre...mr fillon commence à tenter de rallumer la guerre publique-privé, pour pouvoir venir couper 500000 postes...

concernant l'absentéisme, on pourrait peut être commencer par définir le concept...

Mesdames et messieurs les libéraux, on se fout royalement de vos idées. Votre "fondation" financée par des appels au don explicitement tourné vers les personnes assujetties à l'ISF, n'a pas pour vocation d'améliorer le service publique, juste le détruire.

binoute1

Avatar de l'utilisateur

529 commentaires

#1

donc en gros

rien de nouveau, on ré invente le fil à couper le beurre;
les fonctionnaires ne savaient pas qu'ils ont 48h pour envoyer la feuille ?
les employeurs ne savaient pas qu'ils peuvent controler ?