PORTRAIT / TEMOIGNAGE

Kévin, infirmier et humoriste

Kévin est infirmier. Mais pas que. Après avoir choisi de faire de l'humour son exutoire, il a décidé d'aller bien au-delà. Aujourd'hui, lorsqu'il ne travaille pas dans son service, il se produit à Paris tous les vendredis soirs dans son one man show « Kévin Arquer soigne vos mots ! » Présentation.

Kévin Arquer soigne vos mots

Tous les vendredis soirs à 20 h, à partir du 1er juillet, « Kévin Arquer soigne vos mots ! »

Je suis Kévin, jeune infirmier. Quand j’ai commencé ma formation, comme beaucoup d’autres, j’idéalisais mon futur métier. J’ai pris des claques dans la g***** et j’ai vécu des situations compliquées aussi bien émotionnellement que psychologiquement. Les souffrances des patients m’atteignaient et me marquaient, que ce soit après un décès ou lorsqu'ils étaient en détresse. Je n’osais pas en parler à mes proches, je gardais ces émotions au plus profond de moi. Je n’osais pas en parler à mes camarades d’IFSI de peur de m’entendre dire que je n’avais pas assez de distance professionnelle ou que je n'étais pas assez solide pour ce métier.

Mon mécanisme de défense

J’ai donc dû trouver un moyen de me protéger de mon quotidien, notamment des situations difficiles auxquelles je pouvais être confronté en stage. Bien sûr, quand je rentrais chez moi, j’allais faire mon footing pour me laver le corps et l’esprit, et cela marchait très bien. 

Mais, je ne pouvais pas employer cette méthode en stage. 

  • Kévin, tu me prépares une solution de KCL, s’il te plaît ? Qu’est ce tu fais ??
  • Ben, j’enfile mes baskets faut que j’aille faire un jogging là….

J’ai donc eu recours naturellement à un des trente et un mécanismes de défense. Mon mécanisme de défense, c’est l’HUMOUR. L’humour pour supporter les situations difficiles que je pouvais vivre au cours de mes stages. L’humour pour essayer de calmer les craintes des patients. L’humour pour rassurer leurs proches. L’humour pour m’aider à surmonter les souffrances des autres. J’aurais pu en prendre un autre, comme le déni, l’idéalisation ou encore le refoulement, mais ce mécanisme s’est imposé à moi. Je ne l’ai pas choisi, c’est lui qui m’a choisi en quelque sorte.

L’humour pour m’aider à surmonter les souffrances des autres...

Un second métier

Voyant que ce mécanisme de défense m’aidait particulièrement, j’ai décidé de l’améliorer et de m’aguerrir. J’ai donc pris des cours de one man show et j’ai vite connu les frissons du premier passage devant un public. Je leur parlais de ce que je connaissais, de mon quotidien d'étudiant infirmier. J’apprenais que l’humour était à la fois universel, présent chez tout le monde, mais aussi unique. Effectivement, chacun a son type d’humour. Certaines choses font rire et d’autres pas. 

Enrichi de mon expérience sur scène et de mes stages, je devenais plus sûr de moi, aussi bien au niveau relationnel avec les patients qu’au niveau humoristique. Alors qu'au départ j’utilisais l’humour uniquement de manière égoïste, pour m’aider à surmonter les difficultés auxquelles j’étais confronté, j’étais désormais suffisamment en confiance et aguerri pour aider les autres avec l’humour, que ce soit les patients ou bien le public auquel je faisais face quelques soirs par semaine. L’humour est devenu, en quelque sorte, un second métier.

Tenir le « cou »

Pour moi, il y a des similitudes entre le métier d’humoriste et celui d’infirmier : donner à autrui, essayer de faire en sorte qu'une personne reparte en meilleur état qu'à son arrivée. Deux métiers au cours desquels on donne de soi. 

L’humour est un art subtil et tout le monde connaît ce très célèbre adage : on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde1. Effectivement, mon moyen de défense me permettait de surmonter bon nombre d’obstacles mais pas tous, certains étant beaucoup trop graves. Plus, je rencontrais des situations complexes et difficiles, plus j’écrivais des vannes et des blagues dans mon calepin. 

Les patients sont surprenants par moment, et encore plus, les personnes âgées. Certaines fois, ce sont elles qui me faisaient des blagues. En voici une...

Une fois, un patient avait gardé ses mains sur son cou toute la journée. J’avais peur qu’il essaie de s’étouffer et je lui ai demandé pourquoi il faisait ça. Il me répondit : 

  • Ben, je fais ce que m’a demandé le médecin .
  • Comment ça ? Que vous a dit le médecin ? 
  • Ben, il m’a dit de tenir le cou !

Il y a des similitudes entre le métier d’humoriste et celui d’infirmier comme essayer de faire en sorte qu'une personne reparte en meilleur état qu'à son arrivée.

The show must go on

Aujourd’hui, j’ai suffisamment de bagages pour faire mon premier one man show intitulé « Kévin Arquer soigne vos mots ! »

Au départ, dans ce one man show, je voulais juste avoir une heure de rire, que les gens oublient leur quotidien et qu’ils passent une bonne soirée. Je ne voulais pas envoyer de messages au public, estimant que je n’étais personne pour me permettre de donner mon opinion à autrui. Mais, il s’avère que j’ai surmonté tellement d’épreuves difficiles et de préjugés qu'il me fallait en parler : les conditions de travail difficiles, les soignants, les clichés sur l’infirmière sexy de Marc Dorcel, les personnes âgées oubliées en maison de retraite, les patients en psychiatrie que l’on catalogue de fous. 

Bien entendu, vous vous reconnaîtrez dans ce spectacle. Je suis sûr que vous avez même vécu certaines situations auxquelles j’ai été confronté. Nous faisons certes un métier difficile, mais un beau métier dont on peut être fier !

Kevin ArquerKévin Arquer soigne vos mots !

Du 1er au 29 juillet 2016, tous les vendredis soirs à 20h au Ze artist's café à Paris, venez découvrir Kévin Arquer, le seul humoriste qui vous fera mourir de rire puis vous ranimera…

Après, avoir joué dans de nombreuses salles… d'opérations, son heure est enfin venue.

Avec Kévin, vous plongerez dans le milieu médical et dans son univers mêlé de stand up, jeux de mots, sketchs et personnages. Vous voyagerez à travers les urgences, la maison de retraite, pour mieux finir en psychiatrie ! 

Note

  1. Pierre Desprogres

Infirmier, auteur et humoriste kevinarquer@gmail.com  www.facebook.com/kevin.arquer

Publicité

Commentaires (0)