RECHERCHE

Risques psychosociaux chez les jeunes infirmiers diplômés : comment agir ?

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Antoine Jourdan est un jeune infirmier diplômé en 2017. Ancien vice-président de la Fnesi*, il a soutenu son mémoire finalisant son Diplôme universitaire de prévention des risques psychosociaux en pratique soignante (année 2017-2018) à l'université Paris Sud. Pour étayer ce travail, une enquête en ligne sur le bien-être des jeunes diplômés, réalisée notamment via les réseaux sociaux d'infirmiers.com avec quelque 855 répondants, lui a permis d’évaluer leurs perceptions sur leur santé physique, psychologique et leur vécu. Son questionnaire visant également à récolter des avis en terme d’actions à mettre en place dans les services de soins. Il a souhaité partager ce travail avec la communauté soignante d'infirmiers.com et nous l'en remercions.

Infirmiers risques psychosociaux

Ce qui fait le terreau de l’épuisement professionnel c’est le conflit éthique, lorsque le soignant estime de pas respecter ses valeurs professionnelles

Voici comment il argumente son travail de recherche. Mon exercice professionnel est riche d’apprentissages. Je continue à identifier et à observer un important mal-être chez les soignants au sein des services où je suis infirmier intérimaire. Une expérience professionnelle au sein d’un Samu social m’a notamment conduit à vivre des situations qui ont altéré ma santé psychologique. Cette première année en tant que professionnel m’a fait prendre conscience que je ne respectais pas mes valeurs professionnelles et que le manque de moyens altère la qualité des soins que je prodigue aux patients.

Grâce à de précédentes enquêtes, nous pouvons affirmer que les études en soins infirmiers sont vectrices de risques psychosociaux. (cf. enquête Fnesi, sept. 2017). Nous pouvons donc supposer que les néo-diplômés arrivent dans la profession en état d'altération de leur bien-être. Parce que les risques psychosociaux sont présents dans tous les secteurs de soins et afin de faire du lien avec ma pratique de jeune diplômé infirmier, le choix de mon travail porte sur la santé des professionnels infirmiers de moins de trois ans d'exercice et sur les facteurs qui les exposent aux risques psychosociaux. Dans la mesure ou la prévention vise à agir sur un problème de santé publique avant son apparition, en quoi et comment est-il essentiel de mener des actions collectives et individuelles dès le début de l'exercice professionnel ? La question centrale de ce travail porte donc sur les leviers d’action que nous pouvons mener pour la prise en charge des risques psychosociaux visant les jeunes professionnels infirmiers.

Les jeunes professionnels IDE sont 16,2% à estimer avoir déjà fait un burn-out depuis le début de leur exercice et sont 4,6% à estimer l’être au moment de la réponse au questionnaire. Les données obtenues grâce au questionnaire nous permettent de répondre à la question de recherche de ce travail et semblent en adéquation avec les éléments théoriques développés. Les jeunes diplômés sont touchés par les risques psychosociaux et leur santé...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)