AS

Journée internationale des Aides-Soignants : et si c'étaient les infirmiers qui en parlaient le mieux ?

par .

Tous les ans, le 26 novembre est l'occasion de célébrer un événement particulier que nombre d'entre vous ne connaissent pas d'ailleurs. Créée pourtant en 2010, à l'initiative semble-t-il de la profession elle-même (on est jamais si bien servi que par soi même...), la Journée Internationale des Aides-Soignant(e)s (JIAS) peine à se faire connaître. C'est ainsi que chaque année, nous proposons à la communauté soignante d'apporter sa contribution pour célébrer comme il se doit cette Journée et valoriser une profession qui manque cruellement de visibilité. En cette année 2020, c'est à la profession infirmière que nous demandons ceci : mettez en lumière les aides-soignants, que vos mots soient une exhortation à défendre et à valoriser leurs compétences et surtout à le faire savoir !

Chaque année, rappeler l'essentiel... sur un métier malmené

ampoules éclairées

Pour cette Journée internationale des aides-soignant(e)s 2020 nous appelons les infirmier(e)s à être leurs meilleurs ambassadeurs.

L'an passé, nous demandions aux aides-soignants de nous livrer, en quelques mots, quelle était, selon eux, l'essence même de leur métier. Nous avions recueillis de très nombreux témoignages. Celui de Blandine avait particulièrement convaincu, livrant ceci : "L’aide-soignante, c’est celle que l’on ne voit pas mais qui est toujours là... c’est celle qui ne sait rien faire, mais qui fait tout ! Qui n’est ni médecin, ni psychologue, ni diététicienne, ni assistante sociale… mais qui se préoccupe de tout !" De son côté, Florence Braud, aide-soignante, rappelait dans un texte intitulé "Aide-soignante, tout simplement" qu'il était grand temps de regarder enfin les aides-soignantes et les aides-soignants tels qu'ils sont : des professionnels qui exercent un métier, pas un sacerdoce et encore moins une vocation... Il y a quelques années, ils nous ont aussi raconté des histoires, celles qui avaient marqué leur exercice, qui les avaient émus, chamboulés ou rendus tout simplement heureux et ils étaient très fiers de les partager avec le plus grand nombre. Précédemment encore, ils ont même, à notre demande, écrit une "Lettre à un ami(e) qui voudrait devenir aide soignant(e)", avec des mots très encourageants ou de mise en garde, mais des mots toujours très engagés et riches de bienveillance.

Des paroles encourageantes, des vérités assénées avec force et parfois aussi avec courage, des encouragements, des remerciements... les aides-soignants en ont reçu en nombre au fil des années à l'occasion de cette journée qui leur est dédiée... Et pourtant !

Que les infirmier(e)s s'expriment !

En cette année 2020, particulière à bien des titres en raison notamment d'une crise sanitaire qui ébranle fortement la communauté soignante, les aide-soignants sont eux aussi au front, au combat, engagés au plus près des patients, des résidents, des familles, de leurs collègues. Au sein de leurs équipes, ils travaillent comme tout autre soignant et chacun peut mesurer le poids et la richesse de leurs contributions, que ce soient dans les services COVID, en Ehpad, ou dans tout autre unité de soins.

De fait, cette année, nous souhaitons solliciter la communauté infirmière afin qu'elle délivre aux aides-soignants des messages mettant en valeur la force irremplaçable de leur présence et de la place qu'ils occupent au sein du système de santé. La force d'un binôme IDE/AS, celui qui, depuis toujours, même si les conditions de travail l'ont peu à peu malmené et dégradé, constitue pourtant le "duo gagnant" d'une prise en soin optimale.

Nous souhaitons donc que vous puissiez leur délivrer vos mots, vos poèmes ou toute autre contribution qui marquerait votre attachement à leur égard. A l'occasion de cette JIAS 2020, sans nul doute ils y seront très sensibles ! Le mail de la rédaction vous est donc ouvert. Soyez généreux en vous positionnant comme leurs meilleurs ambassadeurs. Les aides-soignants le valent bien !

Mettez en lumière les aides-soignants, que vos mots soient une exhortation à défendre et à valoriser leurs compétences et surtout à le faire savoir !

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Publicité

Commentaires (0)