IDEL

Des aides-soignants en passe de devenir des "auxiliaires médicaux" ?

par .

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Pour le syndicat Convergence infirmière, syndicat représentatif d'infirmiers libéraux, l'heure est grave. A l'heure des négociations conventionnelles sur les assistants médicaux avec les différents syndicats de médecins, il alerte par communiqué en date du 28 janvier 2019 : le Gouvernement est en train de modifier tous les fondamentaux : "l’équilibre naturel" du système de soins est sur le point de rompre. Le Sniil, de son côté, en appelle à l'Ordre national des infirmiers.

gants de boxe

Convergence infirmière lance l'alerte et délivre sa colère : "le danger est énorme pour notre profession comme pour le statut de "libéral". Pire : la qualité des soins ne pourra que diminuer… et la sécurité du patient en faire les frais !"

Mise à jour du 4 février 2019 - "Modification réglementaire" concernant le statut des aides-soignants : le Syndicat national des infirmieres et infirmiers (Sniil) interpelle l’Ordre National Infirmier. Le Sniil propose que tous les syndicats et associations infirmiers, tous modes d’exercice, fassent de même et interpellent, à leur tour, l’Ordre Infirmier sur cette question lui conférant, ainsi, par cet acte, une légitimité supplémentaire pour traiter le sujet.

Convergence Infirmière s’est procuré le document utilisé par la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM) lors de ses négociations conventionnelles avec les différents syndicats de médecins, le 24 janvier dernier, sur les assistants médicaux : cadre juridique, objectifs poursuivis, conditions d'éligibilité, financement, contreparties, missions et profils des assistants médicaux. Le syndical d'IDEL l'explique : ce qu’on y découvre est proprement scandaleux, puisque le Gouvernement est en train de modifier la loi et d’ouvrir une brèche aux aides-soignantes en direction du libéral, avec possibilité d’effectuer les actes des infirmiers libéraux à domicile ! Cette brèche est une fissure supplémentaire dans le système de santé, et il nous faut réagir immédiatement, car elle pourrait très vite devenir un trou béant et ainsi modifier tout le paysage du soin en France.

Un document de la CNAM qui pourrait donner aux aides-soignants le titre "d'auxiliaires médicaux" Convergence Infirmière indique donc qu'en page 13 dudit document (PDF en pièce jointe à la fin de l'article) on trouve parmi les pistes de réflexion de la CPAM, l'affirmation suivante : une modification réglementaire est en cours [nous n’avons jamais été concertés sur cette possibilité !] pour étendre le champ d’intervention des aides-soignants au milieu ambulatoire… mais ce n’est pas tout !...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (7)

Calie2000

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#7

A Domicile

Les soins de nursing que pratiquent les AS ne sont pas des glissements de tâche a part chez les AVS qui font des toilettes a des personnes de GIR 2 voire 1, cherchez l'erreur! Pourquoi les AS ne pourraient elles pas travailler en libéral et ne plus être sous la responsabilité des IDEC? cela touche leur égo? leur porte monnaie?Nous travaillons avec des IDEL qui aimeraient que l'on soit libéral pour ouvrir ensemble un cabinet pour une meilleur prise en charge du patient ou chacun aurait ses propres responsabilités.Des personnes mal intentionnées,il y en a dans tous les corps de métier, ce n'est pas pour ça que les bonnes personnes doivent en pâtir!Si glissement de tache il y a, ce n'est pas a cause des AS mais de la direction qui nous l'impose et donc cautionne l'IDE si non la porte !

Calie2000

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#6

A Domicile

Les soins de nursing ne sont pas des glissements de tâche.
Ils font partie de notre formation d'AS. Donc être libéral en tant qu'AS.Est ce que cela doit poser problème à votre ego? ou peut être à votre porte monnaie!
Des personnes mal attentionnées, il y en a malheureusement dans tous les corps de métier,les bons ne doivent pas pâtir pour les mauvais.Sachez que des aides soignantes travaillent déjà a leur compte en chèque emploie service et n'ont pas attendu que la loi se mette en place.Je vois des AVS faire des toilettes a des personnes en fin de vie.Cherchez l'erreur! Nous avons des IDEL qui aimeraient que nous passions libéral pour ouvrir un cabinet ensemble,chacun prendrait ses responsabilités,plus besoin de SSIAD car il faut payer l'IDEC la directrice, la secrétaire et j'en passe. cette économie nous pouvons la mettre pour le financement des soins prescrit directement par le médecin.

Allo?_pital_?

Avatar de l'utilisateur

57 commentaires

#5

Pourquoi ?

Pour répondre aux commentaires, je suis ide depuis 16 ans, j'ai travaillé au CHU, en intérim et en CRLC (cancero) et je ne travaille pas actuellement en libéral. Je respecte mes collègues As et Ash.

Les glissements de tâches sont très répandu et toléré dans certains établissements ou en libéral (pour des raisons financières...) et ce n'est pas parceque c'est un état de fait, que nous devons le cautionner. Le jour où il y a un dépôt de plainte pour x raison, ça reste illégal et le soignant prends cher... il se retrouve seul avec son avocat... les collègues ont disparu... Nos professions sont très réglementées pour que chacun est sa fonction, son rôle, ses compétences et ses responsabilités. Ne faites pas des dysfonctionnements une norme.

Quand aux libéraux, ils y a beaucoup à dire... c'est comme les garagistes... certains ont l'amour du métier et une conscience professionnelle, d'autres ne pensent qu'à leur plannings, leurs pauses cigarettes et a gagner de l'Argent... idem pour nos collègues en service... il y a des sorcières partout...

Bonne soirée.

ascdvar

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

Je rigole

Pire : la qualité des soins ne pourra que diminuer… et la sécurité du patient en faire les frais !"

Je travaille actuellement dans un service d'urgence et lire cette article et le commentaire d' "Allo?_pital_?" me fait doucement rigolé.... On reçoit un nombre de petit papy et mamie par mois assez conséquent dans notre service qui nous sont généreusement envoyer par les IDE libéraux et j'inviterais bien certaines personnes de ce forum à venir voir la "qualité des soins" fournies par certains IDE libéraux (heureusement pas tous).... escarres, protection rempli, pansement inadapté refait à l'arrivée dans le service par des IDE plus compétent, tant d'exemple possible...

"L'infirmière viendra faire la prise de sang, les injections, les médicaments et le pansement, puis chao... débrouillez vous avec le médecin" ces bien.... tu reflète ton futur état d'esprit sur ta façon de gérer des patients...

Mais ne te fait pas de soucis, avant que cela ce fasse il va couler de l'eau sous les ponts et tu pourras continuer à facturer plein pôts des actes infirmiers à la sécu et continuer à remplir nos services quand les vacances approches....

Calie2000

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#3

A Domicile

Nous prenons déjà nos responsabilités.Nous n'appelons pas l'IDEL pour faire le 15, Nous ne demandons pas a l'idel comment faire des toilettes ce que nous faisons bien mieux que la plus part d'entre elles ou eux .Nous savons mettre en place le matériel adapté et conseiller les aidants.Nous savons prévenir les escarres.
Ne devons nous pas travailler en binôme?Il suffit de savoir communiquer!!

zarby007

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#2

Plus De conneries dans cet article

Cet article est hallucinant!! Non vous êtes au courant de la réalité? Vous savez ce qui se passe dans les unités de soins?. Vous savez combien d’actes les As réalisent alors qu’elles n’ont pas le droit? Sao2 glycémie ecg champs op o2 distribution de médoc réfection de pansement... Et si elles se rebellent elles se font pourrir!! Vous savez qu’à domicile les toilettes que les IDEL veulent soit disant garder sont faites par des auxiliaires de vies sur des gens parfois lourdement dépendant? Avant de se regarder le nombril on regarde les besoins de la population!! Dans les secteurs ruraux il y aurait des As en libéral ou plus de ssiad les gens seraient mieux pris en charge. On pourrait les maintenir davantage à domicile.
Et au fait les Ide ne délèguent pas leurs actes elles travaillent en collaboration. Revoyez les textes de loi...

Allo?_pital_?

Avatar de l'utilisateur

57 commentaires

#1

S'il y a "rôle propre" pour les AS, il y a aussi "responsabilités".

Si l'on crée un "rôle propre" pour les AS, ils devront aussi assumer entièrement leur responsabilités. L'infirmière se détachera complètement de ce qui incombe au AS. Si l'AS assure son "rôle propre", il s'occupera de la toilette, de la prévention des escarres, des repas, de l’installation et de la sécurité des patients, etc... sans que l'infirmière interviennent, donne son avis, ni engage sa responsabilité dans la prise en charge ou l'exécution de ses soins.

L'infirmière viendra faire la prise de sang, les injections, les médicaments et le pansement, puis chao... débrouillez vous avec le médecin et l'aide-soignante... le reste ne sera plus son problème car l'Aide soignant assumera son "rôle propre" et son "rôle par délégation médicale" directe, c'est un choix de société, financier, et de qualité de prise en charge globale... faudra assumer !