PSYCHIATRIE

Les "Perchés" du Havre dénoncent une psychiatrie au plus bas

    Suivant

Ils se sont eux-mêmes surnommés "Les Perchés de Janet". Pour se faire entendre, sept soignants de l'hôpital Janet, un hôpital psychiatrique situé au Havre, ont décidé de monter sur le toit de leur établissement. Devant une situation de grande précarité, ils réclament des moyens humains et matériels pour "faire face à l'urgence". Infirmiers.com est allé à leur rencontre.

grève le havre toit

En direct du "toit"... "Aujourd'hui, l'institution est dans un tel état qu'il n'y a pas d'alternative. On a la tête sous l'eau depuis des mois. Nous ce qu'on demande c'est vraiment une mesure d'urgence pour répondre aux besoins".

Mise à jour le 11 juillet Les Perchés s'apprêtent à descendre du toit. Sur la page Facebook de soutien au mouvement, on peut lire leur communiqué : Mesdames et Messieurs, les Perchés sont descendus suite à la signature du protocole d'accord de sortie de crise!! La lutte s'arrête ici pour aujourd'hui!! Un titanesque MERCI à tous les soutiens intérieurs et extérieurs! Aux familles des Perchés du haut et du bas.. pas de mots... quasi 35 postes créés.. une belle victoire collective de l'ensemble des membres du personnel... On rentre chez nous!!

dans un communiqué rendu public le 6 juillet, la direction du Groupe Hospitalier du Havre détaille ses propositions : la création de 29,62 postes pérennes au total sur la filière psychiatrique (à raison de 2 recrutements infirmiers à l'Unité d'Accueil et de Crise (UAC), 12 recrutements d'infirmiers de nuit et 15,62 recrutements permettant la composition d'une équipe de soins pluridisciplinaire. Par ailleurs, la direction de l'établissement rappelle des mesures annoncées : la présence dès septembre 2018 d'un consultant extérieur pour accompagner la mise en place du "projet médico-soignant" du pôle psychiatrie ; 15 millions d'investissement sur les 5 ans à venir pour réhabiliter des lieux de prise en charge et enfin, à partir du 1er janvier 2019, l'orientation des détenus vers le Centre Hospitalier du Rouvray afin d'améliorer la capacité d'accueil des urgences psychiatrique sur place. Une Assemblée générale est prévue à 13h15 le 11 juillet à Pierre Janet, apprend-t-on sur la page Facebook de soutien au grévistes, qui devra déterminer si le mouvement se poursuit sur le toit, ou non.  

Rappels des faitsJennifer Bouder, infirmière en extra-hospitalier et déléguée CGT et Frédéric Le Touze, infirmier dans une équipe mobile du syndicat Sud, font partie des "Perchés". Ils sont 7 sur le toit, sur un pôle psychiatrie (de toute la partie ouest de la Seine Maritime) qui compte 900 personnes toutes catégories confondues et 600 et 650 personnes, là encore en comptant l'ensemble du personnel, à Janet-même. Parmi les 7 grévistes, on trouve des infirmiers et des aides-soignants,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)