INFOS ET ACTUALITES

Un attentat, à Nice, fait 84 morts le soir du 14 juillet

par .

Vers 23 heures , à Nice, à l’occasion des festivités du 14 juillet et de son traditionnel feu d’artifice, un camion lancé dans la foule à pleine vitesse sur la Promenade des Anglais transforme la grande avenue en terrain de guerre ; l’acte terroriste - bien que non revendiqué - est dans tous les esprits.

bougie flamme

Attentat à Nice : plan blanc activé lors des festivités du 14 juillet 2016

Une fois de plus, c’est hagarde, hébétée, choquée,  effondrée, qu’au lendemain des festivités du 14 juillet, la France se réveille KO debout. Une fois de plus, la barbarie fait la Une de l’actualité, la haine, aveugle, a frappé, fort, très fort, endeuillant la ville de Nice avec un bilan provisoire de 84 morts, de 18 blessés en urgence absolue, de dizaine de blessés plus « légers » et pour tous, même indemnes physiquement, le même traumatisme psychologique face aux scènes d’horreur qui ont transformé la Promenade des Anglais en terrain de guerre après qu’un camion ait foncé jeudi soir dans la foule pendant le feu d'artifice. Le chauffeur a été abattu par les forces de l’ordre.

Huit mois après les attaques jihadistes commises en novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, François Hollande a évoqué une attaque dont le caractère terroriste ne peut être nié, quelques heures après les faits. Le chef de l'Etat  a annoncé la prolongation de trois mois de l'état d'urgence, qui devait s'achever le 26 juillet.

Comme après les attentats parisiens du 13 novembre 2015 alors que les forces de police et les acteurs du premier secours intervenaient dans un chaos invraisemblable, panique oblige, la solidarité de tout un chacun s’est exprimée de mille et une manières dans la rue et sur les réseaux sociaux dans l’accueil et le réconfort mais aussi la mise en sécurité d’autrui, blessé ou démuni.Le plan blanc a été activé et de très nombreux professionnels de santé sont venus...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

dino

Avatar de l'utilisateur

320 commentaires

#1

Djidahisme, vraiment ?

...si les attentats du 13 novembre et surtout celui de Charlie-Hebdo avaient une connotation "djihadiste", j'ai bien peur que nous soyons passés maintenant à une nouvelle phase où la barbarie brute de décoffrage ne prend même plus la peine de s'appuyer sur la "religion". Ce taré qui a tué tant de monde n'était même pas pratiquant ; c'était un sinistre loser qui a agi selon les codes actuels. Dans les années 70, peut-être aurait-il intégré une secte ou une mouvance d'extrême-gauche violente ? En tout cas, il faut arrêter à tout prix d'accorder de l'importance médiatique à ces fous sanguinaires en mal de reconnaissance : pas de portait grand format avec le nom du type qui ne demande que ça, être reconnu "martyr" à la face du monde entier.
Quant à bombarder Daesh pour éradiquer le machin, c'est maintenant aussi efficace que de pisser dans un violon. Le mal est ici, parmi nous, pas dans un pays lointain !