BLOG

Une « belle soirée » pour être greffée

Cet article fait partie du dossier :

Blogs infirmiers

    Précédent Suivant

Que ressentons-nous lorsque notre vie ne tient qu'à un fil ou que notre survie ne dépend que d'un coup de fil ?  L'angoisse de mourir d'un jour à l'autre, l'espérance d'obtenir quelques années de sursis, les patients en attente de greffe les connaissent que trop bien. Mais, nous...? En attente de greffe depuis quelques années, Galatée nous cède sa place le temps d'un instant afin que nous puissions mieux comprendre les 21 464 personnes qui, comme elle, espèrent avoir une chance de vivre encore quelques temps. Une immersion qui ne peut que inciter une (vraie) prise de conscience, en cette 16e journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe.

Je suis en attente de greffe rénale depuis quelques années. Depuis deux mois, j'ai tous les mois une hospitalisation de quelques jours pour faire baisser mes anti-corps dirigés contre les donneurs potentiels. Comme mes anti-corps baissent assez rapidement, je suis susceptible d'être appelée à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit pour la greffe.

« Maintenant, il faut patienter... »

coeur mains don d'organe

Dans son dernier billet, Galatée nous plonge dans la peau d'un patient en attente d'une greffe.

Nous sommes le 22 décembre 2005. Je dors encore. J'ai eu une dialyse éprouvante la veille. Il est 8h10. Mon téléphone sonne. Je me réveille et réponds. C'est la néphrologue de mon centre de dialyse. Elle me demande si elle me réveille. Bien sûr, je réponds que non. Le Dr A. me dit que je suis appelée pour la greffe et que je suis en seconde position. Les centres appellent quasiment toujours plusieurs receveurs potentiels au cas ou l'un d'eux n'était pas en état de recevoir la greffe. Elle me dit que le...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)