EN BREF

454 conseillers ordinaux titulaires et suppléants élus

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Dans un communiqué de presse daté du 30 juin 2017, l'Ordre national des infirmiers fait savoir que 454 conseillers départementaux et interdépartementaux ont été élus pour un mandat de 6 ans. En tout, 22 400 infirmiers ont voté, soit un taux moyen de participation de 10,40%. Didier Borniche, président de l'Ordre national des infirmiers, souligne que ces élections sont un rendez-vous important de démocratie pour notre profession qui a besoin de disposer de représentants de proximité pour porter haut la voix des infirmiers.  Une véritable nécessité pour les libéraux comme pour les salariés, alors que la profession doit s’organiser et se mobiliser au moment où elle connait des mutations profondes dans le cadre de la prise en charge des patients, notamment les personnes âgées et celles ayant des pathologies chroniques. Les élus de l’Ordre infirmier seront présents et mobilisés pour toujours mieux valoriser la profession et son rôle dans la prévention et les soins.

Pour en savoir plus : ordre-infirmiers.fr

Voir la liste des élus

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (5)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

597 commentaires

#5

serieux ou sénile ?

DB ose dire que l'ordre et ses élections sont là démocratie de la profession.
Si on était en Amérique du sud ou à Moscou peut-être.

Motarde de DIJON

Avatar de l'utilisateur

35 commentaires

#4

Un rendez-vous important d'autocratie ordinale

Et dire que Borniche n'est pas encore Ministre!
Un vide sidéral pour la profession!

Marie Charlotte IDE

Avatar de l'utilisateur

14 commentaires

#3

Forfaiture.

Les chiffres diffusés par les dirigeants de l'ordre infirmier ne sont pas vérifiables et donc pas fiables.
La preuve en est que des infirmières décédées il y a plusieurs années figurent toujours sur les listes de l'annuaire ordinal sur le site @.
Une autre preuve en est que des collègues parties en retraite il y a aussi plusieurs années sont toujours inscrites sur les listes.
Quand on sait que le nombre des inscrits au 1 er janvier détermine le nombre de sièges à pouvoir, on a tout compris.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#2

De plus...

en 2008, il y eût presque 87 % d'abstention de tous les infirmiers.
En 2017, on approche les 90 % des personnes inscrites donc, en principe, en accord avec l'idéologie ordinale.
Ce n'est plus un camouflet, mais un désastre complet, d'autant que le mode de scrutin sur 2 semaines était assez complaisant.

Et de plus, quand on sait que le chiffre de 220000 inscrits est faux car y sont compris les personnes décédées, en retraite ou ayant quitté la profession, on peut émettre de sérieux doutes sur celui de la participation.

Y aura-t-il un dirigeant ordinal qui daignera commenter et expliquer ce cuisant échec ?

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#1

En définitive,

ramené au nombre d'infirmiers qui exercent en France, la participation est de 3,5 % !
Et quand on sait qu'un bon nombre d'élus sont des retraités, on se demande qui ils prétendent représenter.
Bouffonnerie !