EN BREF

Covid-19 et infirmiers : le CIF demande plus de transparence

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Combien d’infirmiers ont été contaminés par le Covid-19 ? Combien ont été hospitalisés ? Combien se sont retrouvés ou se trouvent actuellement en réanimation ? Combien d'entre eux en sont morts ? Depuis le 22 avril, Santé Publique France publie les chiffres qui permettent de recenser les professionnels exerçant en établissements de santé publics ou privés infectés par le coronavirus Sars-CoV-2Pourtant, ces données ne sont ni exhaustives, ni détaillées. Dans un communiqué, le Collège Infirmier Français (CIF) et ses organisations expriment ainsi leurs vives inquiétudes et préoccupations face à l’épidémie du Covid-19 et ses ravages au sein des professionnels infirmiers. Malgré le manque de moyens de protection, la profession a fait preuve d'un engagement sans faille depuis le début de l'épidémie, tout comme les autres soignants, rappelle le CIF, qui pourtant s'interroge et déplore un manque de données officielles sur les chiffres réels de contaminations au Covid-19. A ce jour, nous restons sur nos interrogations en termes de données épidémiologiques (...) Pourquoi ce manque de transparence sur les chiffres concernant la morbidité ou mortalité infirmière ? Il en est de même pour nos étudiants appelés en renfort qui souvent se retrouvent sans le matériel exigible. Une demande également formulée par l'Ordre national des Infirmiers et, à l'international par le Conseil International des Infirmières (CII)

Le Collège Infirmier Français interpelle ainsi le ministère de la Santé pour que soient révélées ces données. Nous demandons à connaître légitimement les chiffres réels des contaminés, hospitalisés ou décédés au sein de notre profession infirmière y compris chez les étudiants. Cette divulgation de données s’inscrit dans une juste transparence. Elle nous permettra d’évaluer la situation épidémiologique de notre profession face à cette tragique crise sanitaire dont grand nombre sortiront épuisés et marqués à tout jamais sans oublier les infirmiers qui sont malmenés, voire maltraités ou agressés, pour certains mis à pied pour avoir réclamé du matériel de protection afin de prendre en charge des patients en toute sécurité. Elle nous permettra de mettre en place un dispositif de prévention, de veille, voire d’accompagnement professionnel et psychologique de la profession. Ces chiffres nous aideront non seulement à une lecture objective de la situation, mais également à anticiper sur d’autres risques.

Retrouvez le communiqué du CIF sur son site internet

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)