EN BREF

Fonction publique : le jour de carence en cas d'arrêt maladie est rétabli

    Suivant

L'Assemblée nationale a voté lundi soir le rétablissement, dans le cadre du budget 2018, d'un jour de carence dans la fonction publique en cas d'arrêt maladie, le gouvernement mettant en avant un moyen de réduire l'absentéisme.

Engagement de campagne d'Emmanuel Macron, le rétablissement d'un jour de carence (arrêt maladie rémunéré à partir du deuxième jour) dans la fonction publique avait été annoncé dès juillet par le gouvernement afin de lutter contre le micro-absentéisme qui désorganise les services, alourdit la charge de travail des collègues en poste et coûte environ 170 millions d'euros par an. Le communiste Jean-Paul Dufrègne a dénoncé «une stigmatisation» des fonctionnaires par une mesure court-termiste et inefficace.

En effet, d'après une récente étude de l'Insee, le jour de carence appliqué en 2012 et 2013 a réduit «fortement» les absences pour raisons de santé de deux jours, mais augmenté celles de longue durée pour les agents de l'Etat.

En parallèle, dans le privé, où trois jours de carence sont imposés, l'employeur compense souvent la perte de rémunération. C'était le cas pour deux tiers des salariés en 2009, toujours selon l'Insee.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur 20minutes.fr.

 

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)