EN BREF

Niort: encore un hôpital psychiatrique en colère !

    Suivant

Ce lundi 10 septembre 2018,  le personnel  de l'hôpital psychiatrique de Niort a entammé un mouvement spectaculaire devant le hall administratif. Grève et veillée mortuaire, ils attendent des réponses de la direction. ​

Sur le cercueil qu'ils ont installé à l'entrée du hall administratif de l'hôpital de Niort, les représentants syndicaux de FO et de la GGT n'ont pas mâché leurs mots. C'est la mort des services psychiatriques de l'établissement qu'il veulent ainsi symboliser. Si rien n'est fait dans l'urgence. Au cours de l'été, c'est une situation de crise à laquelle tous ont été confrontés et devant l'absence de réponse concrète de la direction à leurs demandes, à leurs craintes, ils ont voulu marquer les esprits à travers ce mouvement de colère spectaculaire. A l'appel à la grève lancé jusqu'au 22 septembre, ils ont ajouté cette action symbolique, cette veillée mortuaire, invitant les agents, les soignants, les malades et les familles à se joindre au mouvement.

Au micro, les témoignages se succèdent. Avec des mots identiques pour évoquer l'absence de moyens qui aboutit à des situations où le personnel ne peut se contenter que d'effectuer du gardiennage plutôt que de proposer un véritable accompagnement nécessaire afin de soigner les troubles psychiatriques. Aux dernières nouvelles, une négociation était possible ce mardi 11 septembre à midi avec la direction.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Nouvelle République.

Retour au sommaire du dossier Psychiatrie

Publicité

Commentaires (0)