ADMISSION EN IFSI

A 40 ans, une reconversion réussie !

Sandra nous raconte comment elle est passée d'employée commerciale dans une banque à étudiante en soins infirmiers, à 40 ans. Elle fait sa rentrée !

concours réussite

D'employée commerciale à étudiante en soins infirmiers... un parcours choisi !

En lisant le témoignage de Vincianne sur Google+, j’ai souri intérieurement quand elle dit ce n’est pas facile avec l’âge et j’ai pensé qu'à 40 ans c’est pire qu’à 29 ans. Mais finalement ce qui compte, ce n’est pas mon témoignage mais peut-être les personnes qui souhaitent changer de voie et qui sont un peu effrayées de le faire.

Bref, cela fait presque 15 ans que je suis employée commerciale dans une banque. J’ai fait ce métier sans conviction mais avec débrouillardise. Car commerciale, ce n’est vraiment pas une qualité dont je peux me gratifier. Mais bon, je me suis arrangée pour conseiller au mieux mes clients, toujours tiraillée entre le besoin client et les objectifs commerciaux. J’en ai parfois mal dormi, mais bon, j’ai fait avec.

Pendant au moins dix ans, une petite voix me disait tu n’es pas faite pour ça, tu vas devenir aigrie... Mais bon, changer pour quoi ? Quand les seuls diplômes qu'on a sont un bac B et un BTS de secrétariat trilingue et que tu es un peu passionnée par tout, ce n'est pas facile de se trouver. J’ai donc vécu ma petite vie emplie de travail et de sport jusqu’au jour où je suis devenue pompier volontaire. J’ai ainsi pu me sentir un peu utile et ça a commencé à soulager mon errance professionnelle. Je me disais qu'à défaut d’avoir un beau métier dont je peux être fière,  j’avais au moins une belle passion. Ma vie s’équilibre enfin, mais juste un peu car évidemment je ne suis pas totalement satisfaite de moi… Mais un événement ou plutôt un choix va tout changer.

Ma vie s’équilibre enfin, mais juste un peu car évidemment je ne suis pas totalement satisfaite de moi…

Il y a quelque temps, mon frère souffrant d’une polykystose rénale (mots à points pour le scrabble !) commençait à entrevoir le chemin vers la dialyse et, lors d’une intervention pour le préparer à cela, j’ai eu l’occasion de pouvoir me proposer comme donneur vivant et après un long périple médical (je pourrais vous le raconter mais ce n’est pas le sujet) nous avons fait l’échange... Enfin ! Moi, j’ai reçu un bonheur éternel et lui, un nouvel espoir de vie en bonne santé.

Mais là, le cheminement professionnel allait trouver la réponse, et ce sans que je m’en rende compte. Tout au long des examens médicaux préparatoires et des tests, j'ai côtoyé les infirmiers, j’ai pu leur poser des questions, ils m’ont rassurée, soignée, soulagée, et m’ont permis de réaliser cette opération comme si c’était facile. J’ai alors compris que c’était ce métier là qui me correspondait. Moi aussi je veux écouter, prendre en charge, diagnostiquer, soigner, être là pour les autres.

O.K., maintenant que j’avais trouvé comment y arriver, est-ce que je rentre dans le bureau du Président de la Banque en chantant : « au revoir Président », ou bien... Non, bien sûr que non. Avant d’en parler, j’ai testé la réaction de mon entourage concernant ce projet et là je n’ai eu que des encouragements et de la motivation. Alors je me suis inscrite à une préparation par correspondance. J'ai fureté sur tous les forums de santé et les réseaux d’information pour me préparer à l’épreuve de culture générale, j’ai fait mes devoirs de préparation psychotechnique et culture générale puis j’ai passé deux concours.

J’ai alors compris que c’était ce métier là qui me correspondait. Moi aussi je veux écouter, prendre en charge, diagnostiquer, soigner, être là pour les autres.

Bon le premier, hé bien, c’était le premier et souvent, le premier, c’est pas terrible. Bref je me suis plantée. J'ai été prise par le temps en essayant de répondre à chaque question dans l’ordre, donc forcément. Ce n’était pas la bonne façon de réussir les tests, mais en tout cas, ça m’a servi de repère, de brouillon et au final, je m'en suis mieux sortie au concours passé dans ma ville. Vient ensuite l’oral (je me suis dis « là, tu vas passer au grill »). Entre mon âge, mon métier, forcément ça va être compliqué… mais finalement, je crois que je m’en suis pas trop mal sortie. Je ne fais pas la fanfaronne, mais voilà, le jour des résultats, je ne suis pas sur la liste principale mais première sur la liste d’attente. Le stress de l’attente du coup de fil commence. Je vais sur plein de forums pour savoir comment ça se passe et si j'ai mes chances... J’avoue qu'en lisant certains messages, j’ai eu peur, alors je ne saurai trop conseiller de ne pas trop les lire. Privilégiez plutôt vos amis qui sont passés par là et qui vous guideront tant pour le concours que pour l’école.

Maintenant, la balle est dans mon camp. Il me reste à faire le plus dur mais plus le passionnant et je suis vraiment contente que ça m’arrive maintenant à 40 ans

J’ai voulu témoigner pas vraiment pour raconter ma vie mais pour dire aux personnes qui sont en CDI comme moi, qui ont une stabilité professionnelle mais ne sont pas épanouis dans leur travail, réfléchissez, restez ouvert au fait que votre entreprise n’est pas une prison. Dans mon cas, c’est encore plus vrai que j’ai bénéficié d’un accompagnement de ma RH qui m’a accordé un Congé Individuel de Formation (CIF) et qui a tout mis en place pour que je puisse, dans quelques jours, partir sereinement.
Maintenant, la balle est dans mon camp. Il me reste à faire le plus dur mais plus le passionnant et je suis vraiment contente que ça m’arrive maintenant à 40 ans.

Une pensée à toute ma famille, mes amis et mes collègues qui sont tous à fond derrière moi et bonne chance à tous ceux qui liront ce texte et peut-être souriront à leur tour. Bonne chance également à tous les futurs étudiants en soins infirmiers.

Infirmiers.com lui adresse également ses meilleurs voeux de réussite et aura à coeur de suivre son parcours, alimenté, par les chroniques qu'elle voudra bien nous adresser tout au long de sa formation...

Creative Commons License

Étudiante en Soins Infirmiers – 1ère année

Retour au sommaire du dossier Témoignages concours

Publicité

Commentaires (14)

sarahgrclt

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#15

La millième Reconversion

Oulala !! Quand je lis toutes ces reconversions, je me dis "ah tu n'es pas la seule" et ça rassure.
Comme Clem120615, je suis intéressée pour tout ce qui est des démarches entrepris dans cette reconversion pro'. De plus, je sais qu'on ne parle pas trop de ça mais j'aimerais avoir des témoignages sur le financement de ces 3 années d'études sans revenus. Comment vous avez fait ?

Alors, je vais quand même me présenter un peu. J'ai bientôt 27 ans (et je tremble déjà au changement de voie alors je suis très impressionnée que vous faites ça à 40 ans). Je suis mariée avec un américain qui m'a emmené aux USA mais je ne m'y plais pas loin de ma famille, de mes amis, de mon pays etc et de la politique sociale. Je veux revenir en France mais avec mon master en enseignement de l'espagnol, je n'aurais rien. J'ai fait le tour des métiers que je désire faire mais le seul qui s'accroche à moi depuis des années c'est infirmière. Quand j'ai commencé mes études universitaires, ce métier était toujours là à côté de moi, dans ma tête, dans les témoignages d'amis, dans mes rencontres etc. Je n'ai pas voulu car je me disais "tu n'es pas assez mature pour gérer des vies ou autres". Mais aujourd'hui, j'ai la grand-mère de mon conjoint en fin de vie et je vois le travail de son infirmière, de ses proches, des services sociaux et je me dis " ça, c'est un beau métier qui aide les gens et qui sert à quelque chose".
Du coup, tout m'amène à me lancer dans cette aventure et mettre en parenthèse nos aspirations d'avoir des enfants et construire une famille. Même si mon conjoint à 32 ans, je dois me lancer pour ne pas regretter un jour d'avoir renoncer à ce projet depuis mes 18 ans.
Voilà, pourquoi je me renseigne à fond auprès de vous.

On a tous des parcours différents mais sincèrement, rien que ce meltingpot de personnalités dans la profession donne envie.

MERCI pour ces témoignages.

clem120615

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#14

Reconversion pro'

Bonjour,
J'ai attentivement lu votre petit bout de parcours pour enfin toucher du doigt votre rêve.
Je suis actuellement âgée de 25 ans en tant qu'assistante de gestion.
Mon mari militaire va être muté cet été, et je pense (de plus en plus) à une reconversion pro'.
Ce métier m'attire depuis toute petite... Je veux désormais m'épanouir professionnellement parlant. Mon entourage m'y encourage grandement; je suis d'autant plus déterminée.
Pourriez-vous, svp, me donner des conseils quant aux démarches que vous avez entreprises en amont (inscription, prépa par correspondance, les concours, ect)... Je vous en remercie beaucoup par avance et souhaite à chacun et chacune un bel avenir.

dbl77

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#13

Bravo !

Bonjour,
Je lis un peu tard votre témoignage car actuellement je suis dans votre cas, j'ai 45 ans depuis 27 ans dans le secteur de l'industrie, je n'en peux plus ! De plus j'ai débuté dans ce secteur parce qu'il fallait que je gagne ma vie mais désormais j'aspire à autre chose et j'aimerai être Auxiliaire de Puériculture, cela fait 1 an 1/2 que je prépare ce projet, j'ai passé le concours écrit en Mars et à ma grande surprise j'ai été reçue reste l'oral que j'ai passée début Avril j'attends les résultats avec impatience le 19/05.
Je souhaite prendre un CIF, j'ai déjà fait ma demande à mon employeur, dans le cas où je suis reçue, je devrais adresser mon dossier de financement au FONGECIF. Etes-vous passée par ce biais ? Si oui pouvez-vous me donner des conseils concernant la lettre de motivation ? Merci.

SABRI95120

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#12

Une première inscription au concours, et c'est parti

Bonjour à toutes et tous,

Merci pour vos témoignages, dans lesquels je me reconnais bien souvent....Voilà j'ai écrit dans cette rubrique en septembre dernier, et si l'aspect délicat des finances n'a pas évolué depuis, j'ai envoyé un premier dossier d'inscription au concours et commence à réviser...pfff, dur dur les maths ! moi qui vient d'une filière littéraire...Bon courage dans vos décisions et démarches, on peut s'écrire pour échanger !

Anso0608

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#11

Merci pour vos récits

Bonjour,

j'ai 31 ans, et je suis complétement dans la m^me situation que vous. J'ai toujours aimé les métiers humains et pourtant aujourd'hui je suis responsable qualité (l'ennui total). De nature très sportive, je commence ma carrière de sapeur pompier et depuis quelques semaines me trote l'idée de devenir infirmière car je sens qu'au fond de moi j'ai toujours eu cette volonté mais paas suffisament de lucidité pour comprendre qu'il fallait que j'aille dans ce sens. Je serai ravie d'échanger avec vous car à l'heure actuelle, je réfléchis mais n'ose pas encore passer le cap. En tout cas bravo à vous et merci.

TIphainedinan

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#10

merci pour vos témoignages

J'ai 37 ans et je veux passer le concours d'infirmière.Moi je suis commerciale de métier et je ne veux plus courir sur les routes après les clients.Je veux changer de vie radicalement .Et grâce à vos témoignages ,ca me donne confiance en ce que j'entreprends à l'heure actuelle dans un premier temps.C'est à dire l'inscription au concours d'entrée en IFSI.
Voilà .

Aude77

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#8

préparation concours 2015 ifsi

Bonjour,
je souhaite me préparer au concours pour le printemps 2015... j'ai une très grosse angoisse en ce qui concerne les tests psycho... je suis actuellement en CDI et concilier travail et 2 enfants à charge l'organisation est très difficile... auriez-vous des conseils à me proposer svp !!!

Nad 77

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#7

Merci pour cet encouragement

Bonjour,

Je ne peux que réagir à ce témoignage !
Je suis moi-même Assistante Commerciale depuis 15 ans et serai greffée d'un rein (celui de mon mari) le mois prochain.
Je me reconnais tout à fait dans votre profil (insatisfaction de notre vie professionnelle et besoin d'humanité au quotidien).
Je prépare donc ma reconversion d'Auxiliaire de Puériculture.
Je vais passer le concours 2015 en Seine et Marne. Si il y a d'autres candidates n'hésitez à me contacter.
Bonne chance à toutes.

Docmartin

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#6

Reconversion à 40 ans

Bonjour à tous et à toutes. 17 ans dans le metier du commerce et de l'admin. Des ventes, aujourd'hui cadre dans un grand groupe industriel, je veux tout quitter, plus de commerce, plus de pressions... Je veux faire un métier humain, et des relations authentiques. Je me lance à bientôt 40 ans et me prépare au concours IFSI à Marseille, après une passion jamais réalise finalement, c'est pour moi une conviction et rien d'autre. Notre "âge" est un atout car il nous permet de mieux de nous connaître et donc de nous positionner. Pour financer je n'ai pas le choix, je passe le concours, je suis reçu (oui je l'aurais) et je demande une RC a mon employeur. Puis case pole emploi... Oui malheureusement je dois être demandeur d'emploi pour que la formation soit prise en charge ....... Inutile de parler du FONGECIF au patron...... Bonne chances à tous et à toutes !!!

SABRI95120

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#5

ENCORE UN TEMOIGNAGE ENCOURAGEANT !

Merci Sandra pour ce témoignage, comme toi j'avais lu celui de Vincianne et d'autres qui parlent d'une belle reconversion professionnelle qu'est celle d'infirmier(e). J'ai moi aussi 40 ans et l'envie autant que le trac de me lancer vers un vrai métier qui m'apportera beaucoup....Mais j'en suis pour le moment au désagréable stade des finances : malgré mes lectures dans les articles et autres forums, j'ai du mal à trouver l'info qui m'intéresse : si tu as obtenu un CIF, en général accordé pour un an maximum, sais-tu déjà quelles seront tes ressources pour les2ème et 3ème années d'études ? merci pour tes conseils, et bonne chance !

FRED60

Avatar de l'utilisateur

35 commentaires

#4

A voir!

Désolé de jouer les rabats joies mais parler de reconversion réussie en entrant tout juste à l'école c'est un peu tot. Pour moi on sait si le métier convient au bout de 5/6 ans d'exercice une fois l'euphorie retombée et l'usure qui arrive!
Ensuite si je comprend bien, Sandra n'a plus qu'un rein et même si on vit très bien avec un seul on déconseille il me semble le port de charge lourde sachant qu'on manipule les patients dans notre métier...
Ceci étant dit, bonne chance dans ton projet et j'espère bien sûr que ça te conviendra; je suis devenu IDE à 33 ans alors je comprends ton cheminement.

miumium

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#3

Merci pour ce témoignage

Un article très encourageant pour tous ceux et toutes celles qui souhaitent effectuer une reconversion professionnelle vers ce métier.
Ce n'est pas facile, en effet, de faire le grand saut dans un univers qui nous attire mais qui est bien loin de notre quotidien.
Il faut du courage et de la motivation!
Ce beau témoignage me motive encore plus dans cette démarche que j'entame en ce moment même.
Bonne chance à tous dans cette aventure et félicitations à Sandra pour son courage!

noursy

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#2

J'ai fait la formation à 40 ans

Bravo pour ta persévérance, en 2010 j'ai commencé ma formation d'infirmière à exactement 40 ans, ce fut 3 années pleines d'émotions. J'ai été diplômée en juillet 2013 et cela fait plus de 1 an que je suis infirmière.
Bonne route et accroche-toi cela vaut la peine.....

augusta

Avatar de l'utilisateur

72 commentaires

#1

Bonne route!

Au Scrabble, il n'y a qu'un seul Y.....

Sinon joli témoignage!
Bonne formation!!!