COURS IFSI

Cours - Digestif - Hernies hiatales

La hernie hiatale est le passage permanent ou intermittent d'une portion plus ou moins importante de l'estomac à travers l'orifice œsophagien du diaphragme (hiatus œsophagien). C'est une affection très fréquente et très peu symptomatique.

Facteurs favorisants

  • Hypertension abdominale qui résulte d'effort de toux répétés ou de la compression par une tumeur abdominale.
  • Béance du hiatus œsophagien constituée par le pilier droit du diaphragme.
  • Défaut de fixation de l'œsophage abdominal et de la grosse tubérosité qui peut être congénitale ou favorisée par une diminution du tonus musculaire (affection endocrinienne ou amaigrissement important).

Physiopathologie et classification

estomac pyrosis

L'un des signes cliniques de la hernie hiatale est le pyrosis.

Plusieurs facteurs peuvent provoquer des reflux gastro-oesophagiens. Dans le cas des hernies hiatales, il en existe deux variétés.

Les hernies hiatales par glissement (90%)

La jonction de l'estomac et de l'oesophage se trouve au-dessus de l'orifice du diaphragme. Ainsi, une partie de l'estomac glisse dans la cavité thoracique par l'orifice du diaphragme.

Les hernies hiatales par roulement (10%)

La jonction oesophagique reste en position normale. En revanche, le fundus et la grande courbure de l'estomac roulent vers le haut par le diaphragme formant ainsi une sorte de poche le long de l'oesophage.

Les hernies mixtes

Elles sont rares et combinent les deux hernies précédentes.

hernie hiatale

Signes cliniques

  • De nombreuses hernies sont asymptomatiques et leur découverte fortuite.
  • C'est surtout le syndrome postural qui est révélateur :
    • syndrome postural car antéflexion du tronc, période post prandiale, décubitus dorsal ;
    • brûlure traçante à point de départ épigastrique et de trajet rétrosternal ;
    • un pyrosis (régurgitation acide) ;
    • troubles plus vagues (éructations, régurgitations alimentaires ou hoquets).
  • Syndrome anémié (par carence en fer) : ulcération œsophagienne ou œsophagite hémorragique par remontées acides.
  • Phlébite du membre inférieur, de mécanisme inconnu.

Éléments complémentaires

La fibroscopie oesophagienne

Elle permet de visualiser la hernie hiatale. L'examen offre la possibilité de rechercher un reflux gastro-oesophagien grâce à la mise en lumière d'une oesophagite. Une biopsie pourra également être pratiquée.

Transit oeso-gastro-duodénal (TOGD)

Il permet de déterminer le type de hernie, et de rechercher un reflux sous contrôle radio. Cet examen est rarement fait, sauf en cas d'intervention chirurgicale. Il permet de préciser le type de hernie (par glissement ou par roulement).

Évolution

Les hernies hiatales restent le plus souvent sans conséquences cliniques, au prix de quelques règles hygiéno-diététiques simples.

Les complications sont rares : œsophagites (parfois hémorragie, anémie), sténoses sur œsophagites chroniques (risque de cancérisation), étranglement d'une hernie par roulement (urgence), phlébites à répétition souvent compliquées d'embolies pulmonaires.

Traitement

Traitement médical

Pansements gastriques et IPP pour lutter contre le RGO (si c'est le symptôme).

Traitement chirurgical

Il ne survient que si il y a échec du traitement médical.

Il existe deux moyens :

  • repositionement simple de la hernie de façon anatomique et réfection de l'angle de His (pour éviter le RGO) ;
  • recréer un processus valvulaire en entourant l'œsophage par la grosse tubérosité gastrique qui s'oppose au RGO.

Creative Commons License

Cadre de santé

Publicité

Commentaires (0)