COURS IFSI

Cours - neurologie - La maladie d'alzheimer

Définition

La maladie d’ Alzheimer

Etiologie



Signes cliniques

phase de début

  • Début insidieux avec une évolution progressive.
  • Trouble de la mémoire des faits récents sans rappel possible (ex : la personne ne retrouve pas le souvenir même si on l’aide).
  • Difficulté ou incapacité pour de nouveaux apprentissages (ex : utiliser le micro ondes)
  • difficulté pour effectuer les gestes de la vie courante (ex : se laver.)

Le premier symptôme frappant est la perte de la mémoire à court terme (amnésie). Elle se manifeste initialement par des distractions mineures qui s'accentuent progressivement avec la progression de la maladie, tandis que les souvenirs plus anciens sont relativement préservés.
La personne au début est consciente de son état, et cache souvent ses difficultés à ses proches.
La conscience de ces troubles entraîne un syndrome dépressif réactionnel.

Phase d’état

  • Trouble de la mémoire des faits anciens.
    L’effacement des souvenirs se fait toujours dans le sens des faits récents et va vers les faits les plus anciens.
    (Ex : les souvenirs d’enfance ou les chansons sont longtemps conservés)
  • Désorientation dans le temps et l’espace.
  • Trouble du jugement et du raisonnement.
    (Ex : comportement perturbé avec agressivité et agitation Accès de colère ou apathie et indifférence.)
    L’inversion du cycle du sommeil est souvent présente.
  • Syndromes :
    • Aphasie : manque de mots puis, raréfaction du vocabulaire. Difficulté ou incompréhension des mots.
    • Apraxie : incapacité à réaliser une activité gestuelle malgré la capacité à comprendre les consignes.
    • Agnosie : non reconnaissance des lieux, objets, visages…
      Ceci entraîne une perte progressive de l’autonomie.

En même temps que les désordres progressent, l'affaiblissement des fonctions intellectuelles s'étend aux domaines de la langue (aphasie), de l'adresse des mouvements (apraxie), de la reconnaissance (agnosie), et aux fonctions exécutives que sont la prise de décision et la planification.

Phase terminale

L’aggravation progressive de l’ensemble des troubles aboutit à une dépendance totale et une communication impossible.
L’évolution se fait sur plusieurs années.

Traitements

Actuellement, il n’existe aucun traitement guérissant la maladie d’ Alzheimer, ni même permettant d’arrêter son évolution.
 Il existe quelques substances médicamenteuses susceptibles de retarder l'évolution de la maladie.
 Ils permettent d’atténuer les pertes de mémoires, les problèmes de langage et de raisonnement, ou bien tout simplement de ralentir au moins en apparence la progression de la maladie.
Ces médicaments ne sont pas permanents, et ne sont pas toujours efficaces.

Références

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_d'Alzheimer


Publicité

Commentaires (1)

#1

Idée !

Pourquoi ne pas voir les composants des médicaments, regarder lequel agi(s) sur l'Alzheimer et pourvoir créer peut-être un antidote ?