FORMATION EN IFSI

Présentation de l'ancien programme de formation des étudiants en soins infirmiers

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

La formation est répartie entre les cours théoriques et les stages. Les cours théoriques sont réalisés soit par l'équipe enseignante soit par des intervenants extérieurs (médecins, kinés, infirmiers...).On distingue les modules transversaux qui sont étudiés tout au long des trois ans et qui sont le support de la profession infirmière et les modules de soins dont chacun est étudié une fois ( par exemple : soins aux personnes atteintes d'affections respiratoires. ) Pendant l'été de la deuxième et de la troisième année, l'étudiant effectue un stage de son choix dans le cadre de son projet professionnel.

EnseignementsHeures (avant la réforme)
Enseignements théoriques obligatoires 2080
Enseignements théoriques optionnels obligatoires 160
Stages cliniques obligatoires 1680
Stages laissés à l'appréciation des équipes pédagogiques 700
Suivi pédagogique 140
Total général 4 760

Le programme des études d'infirmier a pour objectif de favoriser l'émergence d'un nouveau profil d'infirmier dont les caractéristiques sont les suivantes :

  • Un infirmier apte à répondre aux besoins de santé d'un individu ou d'un groupe dans le domaine préventif , curatif , de réadaptation et de réhabilitation .
  • Un infirmier polyvalent apte à dispenser des soins infirmiers prenant en compte l'ensemble des problèmes posés par une atteinte fonctionnelle et une détresse physique ou psychologique qui frappe une personne. L'infirmier doit faire participer l'individu ou le groupe en prenant en considération leur dimension culturelle et leur personnalité.
  • Un infirmier bénéficiant d'une meilleur reconnaissance sociale grâce à un savoir lui permettant d'affirmer une réelle professionnalisation.

Finalité de la formation

La finalité de la formation est de permettre à l'infirmier d'assumer chacun de ses rôles en tenant compte notamment des aspects éthiques et juridiques de son engagement professionnel

Cette formation est dispensée en vue de l'exercice de la profession d'infirmier en milieu hospitalier , en milieu extra-hospitalier et en secteur libéral.

Chaque équipe enseignante, en vue de la réalisation de cette finalité, en fonction de son projet de formation et dans le cadre du programme du nouveau cursus d'étude, déterminera des objectifs de formation permettant à l'étudiant l'acquisition progressive de connaissances et d'aptitudes qui , conformément aux données actuelles de la science, contribueront à forger son identité professionnelle.

Durée de la formation

l'ensemble de la formation se déroule sur 132 semaines ou 4 620 heures d'enseignement et 4 semaines ou 140 heures de suivi pédagogique, soit un total de 136 semaines ou 4 760 heures.

Évaluation continue des connaissances et des aptitudes

L'évaluation des connaissances et des aptitudes des étudiants est effectuée tout au long de leur formation au moyen d'un contrôle continu: des connaissances théoriques ; des connaissances cliniques ; des stages. La formation d'infirmier est sanctionnée par le diplôme d'Etat d'infirmier.

L'évaluation des modules présentant un caractère global et transversal : sciences humaines, anatomie-physiologie et pharmacologie, législation - éthique et déontologie - responsabilité - organisation du travail, santé publique, soins infirmiers et hygiène, sera intégrée dans celle des autres modules, en leur accordant une cotation distincte.

L'enseignement est évalué sous forme d'un contrôle des connaissances obligatoire. Ces contrôles prennent la forme de multiquestionnaires et de cas cliniques.

Le contrôle continu des connaissances théoriques et cliniques comprend

Au cours de la première année d'études

Évaluation théorique

Cinq évaluations portant sur les enseignements théoriques dispensés au cours de la première année. Chaque évaluation est notée sur vingt points. L'évaluation est assurée par un enseignant de l'institut de formation dont relève l'étudiant ou par toute autre personne ayant participé à l'enseignement du module concerné. L'évaluation de chacun des modules doit avoir lieu au plus tard dans le trimestre qui suit l'enseignement de celui-ci et selon un calendrier soumis à l'avis du conseil technique.

Évaluation clinique

Deux mises en situation professionnelle destinées à évaluer les capacités de l'étudiant, compte tenu du stade de la formation auquel il est parvenu, à élaborer une démarche de soins pour une personne ou une démarche de santé publique et à réaliser des soins ou des actions de santé publique. Celles-ci se déroulent dans le service hospitalier ou le secteur extra-hospitalier dans lequel l'étudiant est en stage depuis au moins une semaine. Chacune d'entre elles est notée sur vingt points, dont :

  • dix points pour la présentation de la démarche de soins ou de santé publique ;
  • dix points pour la réalisation des soins ou des actions de santé publique.

L'évaluation est assurée par un enseignant de l'institut de formation en soins infirmiers dont relève l'étudiant et par la personne responsable de l'étudiant en stage.

Au cours de la deuxième année d'études

Évaluation théorique

Six évaluations portant sur les enseignements théoriques dispensés au cours de la deuxième année. Chaque évaluation est notée sur vingt points. L'évaluation est assurée par un enseignant de l'institut de formation en soins infirmiers dont relève l'étudiant ou par toute autre personne ayant participé à l'enseignement du module concerné. L'évaluation de chacun des modules doit avoir lieu dans le trimestre qui suit l'enseignement de celui-ci et selon un calendrier soumis à l'avis du conseil technique.

Évaluation clinique

Deux mises en situation professionnelle destinées à évaluer les capacités de l'étudiant, compte tenu du stade de la formation auquel il est parvenu, à élaborer des démarches de soins pour un groupe de deux à six personnes et à réaliser des soins. Celles-ci se déroulent dans le service dans lequel l'étudiant est en stage depuis au moins une semaine.

Chacune d'entre elles est notée sur vingt points, dont :

  • dix points pour la présentation des démarches de soins ou de santé publique ;
  • dix points pour l'organisation et la réalisation des soins ou des actions de santé publique.

L'évaluation est assurée par un enseignant de l'institut de formation en soins infirmiers dont relève l'étudiant et par la personne responsable de l'étudiant en stage.

Au cours de la troisième année d'études

Évaluation théorique

Cinq évaluations portant sur les enseignements théoriques dispensés au cours de la troisième année.Chaque évaluation est notée sur vingt points. L'évaluation est assurée par un enseignant de l'institut de formation en soins infirmiers dont relève l'étudiant ou par toute autre personne ayant participé à l'enseignement du module concerné.

L'évaluation de chacun des modules doit avoir lieu dans le trimestre qui suit l'enseignement de celui-ci et selon un calendrier soumis à l'avis du conseil technique.

Evaluation clinique

Deux mises en situation professionnelle destinées à évaluer les capacités de l'étudiant, compte tenu du stade de la formation auquel il est parvenu, à élaborer des démarches de soins ou de santé publique pour un groupe de personnes et à réaliser des soins ou des actions de santé publique. Ces mises en situation professionnelle se déroulent dans le service hospitalier ou le secteur extra-hospitalier dans lequel l'étudiant est en stage depuis au moins une semaine.

Chacune d'entre elles est notée sur vingt points, dont :

  • dix points pour la présentation des démarches de soins ou de santé publique ;
  • dix points pour l'organisation et la réalisation des soins ou des actions de santé publique.

L'évaluation est assurée par un enseignant de l'institut de formation en soins infirmiers dont relève l'étudiant et par la personne responsable de l'étudiant en stage.

Parmi les deux modules optionnels, le premier doit être évalué en deuxième année, le second en troisième année.Chacun de ces modules est noté sur vingt points.

L'évaluation est assurée par un enseignant de l'institut de formation dont relève l'étudiant ou par toute autre personne ayant participé à l'enseignement du module concerné.

Cette évaluation doit avoir lieu au plus tard dans le trimestre qui suit l'enseignement de ceux-ci et suivant un calendrier soumis à l'avis du conseil technique.

Lorsque l'un de ces modules est suivi dans un autre institut de formation en soins infirmiers que celui dont relève l'étudiant, sa validation incombe à l'équipe enseignante de l'institut de formation en soins infirmiers qui a dispensé l'enseignement.

A l'issue de chacun des stages effectués tout au long de la scolarité, une évaluation est réalisée, en collaboration avec l'équipe ayant effectivement assuré l'encadrement de l'étudiant, par la personne du service responsable du stage. Chacun des stages est noté sur vingt points. Les notes sont étayées par une appréciation précise et motivée. La personne responsable de la notation communique la note et l'appréciation qui l'accompagne à l'étudiant au cours d'un entretien.

Absences et congés

Tout congé de maladie ou congé pour enfant malade doit être justifié par un certificat médical. Pour la durée totale de la formation, une franchise maximale de trente jours ouvrés peut être octroyée aux étudiants, pendant laquelle ils sont dispensés des travaux dirigés et des stages et qu'ils ne sont pas tenus de récupérer.

Toutefois, ils devront satisfaire aux évaluations théroriques et aux mises en situation professionnelle prévues par le présent arrêté.

Une journée de franchise correspond à une durée de stage ou de travaux dirigés de sept heures. Elle est susceptible de fractionnement.

Le directeur de l'institut de formation en soins infirmiers peut, sur production de pièces justificatives et dans des cas exceptionnels, autoriser certaines absences avec dispense des travaux dirigés et non-récupération des stages.

En cas de maternité, les étudiantes sont tenues d'interrompre leur scolarité pendant une durée qui ne peut en aucun cas être inférieure à la durée légale.

Les étudiantes bénéficiant d'un congé de maternité pourront demander la validation de la scolarité en cours sous réserve de satisfaire aux évaluations théoriques et aux mises en situation professionnelle.

Un report de stage de huit semaines maximum sur l'ensemble de la scolarité peut être accordé sur production de pièces justificatives par le directeur de l'institut de formation en soins infirmiers après avis du conseil technique. L'étudiant doit avoir effectué tous les stages pour être autorisé à se présenter aux épreuves visées aux articles 13 et 14 ci-dessus.

En cas d'interruption de la scolarité pour des raisons justifiées, et avec l'accord du médecin inspecteur de santé publique en fonction dans le département du lieu de l'institut de formation, l'étudiant conserve pendant un an le bénéfice des évaluations déjà acquises durant la période de formation. La scolarité est reprise l'année suivante au point où elle avait été interrompue. Au-delà de cette durée, les conditions de reprise de la scolarité sont fixées par le directeur de l'institut de formation après avis du conseil technique

Dispenses de scolarité

Sont autorisées, à compter du 31 décembre 2004, à se présenter à l'épreuve prévue à l'article 14 ci-dessus, sous réserve d'effectuer un stage à temps complet de soins infirmiers d'une durée de deux semaines :

  • les sages-femmes titulaires du diplôme d'Etat français ;
  • les personnes autorisées à exercer définitivement la profession d'infirmier en application des articles L. 4311-2 et L. 4311-9 du code de la santé publique, sous réserve qu'elles exercent leur profession depuis au minimum deux ans à la date du dépôt de leur dossier à la direction régionale des affaires sanitaires et sociales.

Les personnes titulaires d'un diplôme de docteur en médecine bénéficient, à compter du 31 décembre 2004, d'une dispense totale d'enseignement théorique, sous réserve de suivre, dans la limite des places disponibles, dans un institut de formation en soins infirmiers de leur choix, un enseignement de deux semaines portant sur la démarche de soins et d'effectuer un stage à temps complet de soins infirmiers d'une durée de deux mois. Les modalités du stage sont fixées, après avis du conseil technique, par le directeur de l'institut de formation en soins infirmiers choisi par le candidat.

Pour être autorisé à se présenter à l'épreuve prévue à l'article 14 ci-dessus, le candidat doit avoir obtenu une note de stage au moins égale à 10 sur 20. Cette note est étayée d'une appréciation précise et motivée. La personne responsable du stage communique celle-ci au candidat au cours d'un entretien. Si la moyenne n'est pas obtenue, le candidat est autorisé à recommencer une seule fois le stage de deux mois.

Bénéficient, à compter du 31 décembre 2004, d'une dispense totale d'enseignement théorique sous réserve de suivre, dans la limite des places disponibles, dans un institut de formation en soins infirmiers de leur choix, un enseignement de deux semaines portant sur la démarche de soins et d'effectuer trois mois de stage à temps complet de soins infirmiers dont un mois dans un service de médecine, un mois dans un service de chirurgie, un mois dans un service de réanimation, les personnes qui, n'étant plus inscrites dans une unité de formation et de recherche médicales, remplissent les conditions suivantes :

  • en ce qui concerne l'enseignement théorique, avoir été admis en troisième année d'études de la deuxième partie du deuxième cycle dans les unités de formation et de recherche de médecine où l'enseignement théorique est organisé par ensemble annuel ou semestriel, ou avoir obtenu les deux tiers des certificats de la deuxième partie du deuxième cycle ;
  • en ce qui concerne la formation clinique, avoir obtenu la validation des semestres de participation à l'activité hospitalière correspondant à la deuxième année de la deuxième partie du deuxième cycle des études médicales.

Les modalités des stages sont fixées par le directeur de l'institut de formation en soins infirmiers choisi par le candidat après avis du conseil technique.

Pour être autorisé à se présenter à l'épreuve visée à l'article 14 ci-dessus, le candidat doit avoir obtenu une note au moins égale à 10 sur 20 à chacun des stages visés au premier alinéa du présent article. Les notes des trois stages sont étayées d'une appréciation précise et motivée. La personne responsable du stage communique celles-ci au candidat au cours d'un entretien. Si les conditions ci-dessus définies ne sont pas remplies, le candidat est autorisé une seule fois à effectuer de nouveau le ou les stages où il n'a pas obtenu une note au moins égale à 10 sur 20.

Les personnes titulaires d'un diplôme étranger d'infirmier en soins généraux qui ne sont pas susceptibles de bénéficier des dispositions applicables aux infirmiers ressortissants d'un Etat membre de l'Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen peuvent se présenter aux épreuves de sélection visées à l'article 2 de l'arrêté du 23 mars 1992 susvisé. Le nombre de places offert à ces candidats est égal à 5 % du quota arrêté pour le concours de droit commun et vient s'ajouter à celui-ci. Les candidats, qui font l'objet d'un classement spécifique, doivent, pour être déclarés admis en première année d'études, obtenir une note au moins égale à celle du dernier candidat admis sur la liste principale au titre du concours de droit commun.

Le directeur de l'institut de formation en soins infirmiers, après avis du conseil technique, est habilité à dispenser les candidats admis au titre des dispositions du présent article de la première ou des deux premières années d'études. Cette décision est prise au regard du niveau de la formation initiale d'infirmier des candidats appréciée sur la base de leur dossier d'inscription.

Bénéficient, à compter du 1er janvier 2003, d'une dispense de la première année d'études d'infirmier, sous réserve d'avoir passé avec succès une épreuve écrite et anonyme consistant en un multiquestionnaire portant sur chacun des modules enseignés au cours de l'année considérée, dans l'institut de formation en soins infirmiers de leur choix chargé de l'organisation de cette épreuve :

  • les titulaires des diplômes d'Etat de masseur-kinésithérapeute, d'ergothérapeute, de pédicure-podologue et de manipulateur d'électroradiologie médicale ;
  • les titulaires du diplôme d'assistant hospitalier des hospices civils de Lyon ;
  • les étudiants en médecine admis en seconde année du deuxième cycle des études médicales ;
  • les élèves sages-femmes admises en seconde année des études de sage-femme.

Pour être admis en deuxième année, les candidats concernés doivent obtenir une note au moins égale à 10 sur 20 à cette épreuve.

Les modules généraux

Soins Infirmiers aux personnes Âgées

Un très grand pourcentage des personnes suivies à l'hôpital sont des personnes âgées. On trouve ici : physiologie du vieillissement ( phénomènes cellulaires, modifications systèmes immunitaires...), sociologie ( place de la personne âgée dans la société.....), symptômes spécifiques aux personnes âgées ( déshydratation, troubles sensoriels...), actions infirmières....

Soins Infirmiers aux personnes atteintes d'affections respiratoires

Santé publique et éducation ( éducation des asthmatiques, aide à la réinsertion...), sémiologie ( dyspnée, cyanose, hémoptysie, sueur....), pathologie ( infection de la plèvre, des bronches, du parenchyme, asthme, pneumothorax, hémothorax, insuffisance respiratoire...), actions infirmières...

Soins aux personnes atteintes d'affections traumatologiques et orthopédiques

Santé publique et éducation ( rééducation d'un patient présentant un handicap moteur...), sémiologie ( douleur, déformation, œdème, syndrome inflammatoire...), pathologie ( lésions traumatiques, lésions infectieuses, lésions inflammatoires....), actions infirmières.....

Soins Infirmiers aux personnes atteintes d'affections cardio-vasculaires

Épidémiologie, prévention, éducation, sémiologie , pathologies et prise en charge des principales affections du cour et des vaisseaux. Principaux points: infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque, œdème pulmonaire, phlébites, hypertension artérielle...

Soins Infirmiers aux personnes atteintes de maladies infectieuses

épidémiologie,prophylaxie, signes et soins infirmiers concernant les principales pathologies infectieuses (virales, bactériennes,septicémies, maladies tropicales, infection à VIH...), législation et éthique, SIDA et société.

Soins Infirmiers aux personnes atteintes d'affections digestives

symptômes, pathologie et prise en charge des affections du foie, du pancréas et du tube digestif (de l'œsophage à l'anus). Principaux points : ulcère gastrique, hépatites virales, cirrhose, appendicite, traumatismes abdominaux, hernies, diarrhées chroniques, cancers...

Soins Infirmiers aux personnes atteintes d'affections endocriniennes

Épidémiologie, éducation, sémiologie, pathologie et prise en charge des affections de l'hypophyse, de la thyroïde, des surrénales et du pancréas. Principaux points: diabète, thyroïdectomie, insuffisance surrénalienne...

Soins Infirmiers aux personnes atteintes d'affections neurologiques

symptômes, pathologies et prise en charge des affections du système nerveux. Principaux points: maladie de Parkinson, épilepsie, sclérose en plaques, tumeurs, traumatismes, accidents vasculaires cérébraux, coma...

Soins Infirmiers aux personnes atteintes d'affections urologiques et néphrologiques

symptômes, pathologie et prise en charge des affections du rein et des voies urinaires, ainsi que de la prostate. Principaux points: infections urinaires, insuffisances rénales aigues et chroniques, hypertrophie de la prostate, tumeurs...

Soins Infirmiers aux personnes atteintes d'affections ORL, ophtalmologiques, dermatologiques et stomatologiques

symptômes, pathologies et prises en charges de ces affections. Principaux points: glaucome, cataracte, amygdalite, otite, surdité, traumatismes dentaires, gingivites, eczéma, ulcère de jambe, acné...

Soins Infirmiers aux personnes adultes atteintes de troubles psychiatriques (3 modules sans la pédo-psychiatrie et la gérontopsychiatrie)

organisation de la personnalité de l'adulte, les névroses (dépression...), les psychoses (schizophrénie...), les conduites additives (alcoolisme, toxicomanie) et les troubles alimentaires (anorexie/boulimie), et les attitudes soignantes correspondantes.

Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d'affections gynécologiques

soins au cours de la grossesse; symptômes, pathologies et prise en charge des affections de l'appareil reproducteur féminin et des glandes mammaires. Principaux points: soins d'accouchement, soins aux nouveau-nés, infections génitales, tumeurs, stérilité, contraception...

Soins Infirmiers en pédiatrie et en pédo-psychiatrie

développement de l'enfant, pathologies spécifiques aux enfants dans les différentes spécialités (pneumologie, cardiologie, infectieux, digestif...) ainsi que les maladies psychiatriques de l'enfant (anorexie,autisme...). La pédiatrie s'intéresse aux enfants jusqu'à environ 16 ans.

Soins Infirmiers aux urgences et en réanimation

organisation des secours, les urgences médicales et chirurgicales et les soins infirmiers s'y rapportant, la transfusion sanguine, les états de chocs et leur prise en charge en réanimation, les soins aux brûlés...

Soins Infirmiers aux personnes atteintes d'hémopathies et de cancers

sémiologie cancéreuse, pathologie et prise en charge des différents types de cancers et des atteintes de la moelle osseuse. Principaux points: les principaux cancers et les différents traitements (chimiothérapie, chirurgie, radiothérapie); les anémies, l'hémophilie, les affections immunodéficitaires, notion de soins palliatifs, prise en charge de la douleur...).

Les modules transversaux

Les modules transversaux sont utiles dans tous les autres modules classiques et tout au long des études. Ils représentent en quelques sorte la base des soins infirmiers.

Module anatomie, physiologie et pharmacologie

Ce module permet de donner les bases nécessaires dans ces différentes matières. On y retrouvera : l'anat-phy de la peau, du système nerveux, de l'appareil locomoteur, de l'appareil respiratoire...; des notions d'imagerie...; de la pharmacologie générale avec par exemple les antibiotiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens...

Module législation, éthique et déontologie, responsabilité

La législation, sans être très intéressante, est fondamentale pour comprendre l'exercice de la profession d'infirmier. On retrouve dans ce module la législation du travail, droit privé, droit public, l'éthique ( normes, valeurs, croyances, secret professionnel, droits de l'homme...), la responsabilité ( l'identité de l'infirmier, règles professionnelles, rôle et compétence de l'infirmier, les secteurs d'activité de l'infirmier...).

Module Soins infirmiers

On distingue 4 parties

  • Concepts et théories de soins infirmiers : étude de l'homme sain, différentes dimensions du soins, notion de besoin fondamentale, évolution des composantes biologiques, physiologique, psychologique et sociologique....
  • Démarche de soins : Le diagnostic infirmier ( Vous allez adorer ça ! ), protocole de soins, dossier de soins, collaboration avec les différents intervenants médicaux et paramédicaux...
  • Démarche relationnelle : Peut-être ce qui est le plus long à acquérir si on n'est pas doué de ce coté là ( comme moi !). Techniques d'écoute, relation d'aide, relation d'aide thérapeutique, accueil des malades et de leur familles....
  • Démarche éducative : théorie de l'apprentissage, protocoles éducatifs, initiation à la recherche en soins infirmiers...

Module Hygiène

Ce module est très important par le fait que l'infirmier est le premier placé dans le cadre des infections nosocomiales. On y trouve : notion de microbiologie, infection, décontamination, désinfection ( des mots qui nous hantent ), moyen de défense contre l'infection, nuisances et pollution, les déchets......

Module Santé publique

Démographie, épidémiologie, statistiques, économie, politique de santé, structures sanitaires et sociales, la santé dans le monde...

Les stages cliniques

Les stages constituent au sein de la formation un temps d'apprentissage privilégié d'une pratique professionnelle par la possibilité qu'ils offrent de dispenser des soins infirmiers.

Ces stages s'effectuent en milieu hospitalier et en milieu extra-hospitalier dans des structures bénéficiant d'un encadrement adapté.

L'enseignement clinique doit être assuré par du personnel diplômé qui prépare progressivement les étudiants aux responsabilités qu'impliquent les soins infirmiers.

L'organisation des stages relève de la compétence des instituts de formation en soins infirmier en collaboration avec les responsables des structures d'accueil.

Les objectifs des stages sont définis par les équipes enseignantes des instituts de formation en soins infirmiers en liaison avec les personnes responsables de l'encadrement des étudiants sur le lieu de stage. Chaque stage doit faire l'objet d'une analyse qualitative afin dévaluer le degré de réalisation des objectifs.

Chaque année, tous les étudiants doivent effectuer des stages en rapport avec le contenu de l'enseignement théorique parallèlement suivi.

Les étudiants infirmiers doivent effectuer une période de nuit d'une durée de deux semaines consécutives ou non. Cette période de nuit peut, soit être effectuée au cours d'un stage de deuxième ou de troisième année, soit être répartie sur deux stages différents de deuxième ou de troisième année.

Au cours de la formation conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier, les équipes enseignantes des instituts de formation en soins infirmiers disposent de vingt semaines de stage qu'elles organisent librement, en fonction du potentiel de stage, du projet pédagogique de l'institut de formation en soins infirmiers et du projet professionnel de l'étudiant. Ces stages se déroulent dans trois disciplines différentes. Parmi ceux-ci est mis en place un stage de projet professionnel, d'une durée de huit semaines au minimum et de douze semaines au maximum. Ce stage se déroule en fin de formation.

Au cours de la formation, les étudiants ont la possibilité d'effectuer deux stages de santé publique notamment dans le secteur extra-hospitalier, chacun d'entre eux ayant une durée maximale de quatre semaines. Lorsque le terrain de stage ne comporte pas de personnel infirmier, l'étudiant peut être encadré par un personnel non infirmier. Un contrat d'encadrement doit être conclu entre l'équipe pédagogique de l'institut de formation en soins infirmiers de rattachement de l'étudiant et la structure d'accueil définissant les objectifs, le déroulement et les critères d'évaluation du stage

Les frais de transport des étudiants infirmiers pour se rendre sur les lieux de stage prévus par le décret du 2 avril 1981 susvisé sont pris en charge lorsque ceux-ci se trouvent sur le territoire français et hors de la commune où est situé l'institut de formation en soins infirmiers, dans la même région ou dans une région limitrophe ; le trajet pris en charge est celui entre le lieu de stage et l'institut de formation en soins infirmiers, ou le domicile, lorsque celui-ci est plus proche du lieu de stage.

Si l'étudiant infirmier utilise les transports en commun pour se rendre de son domicile à son lieu de stage, la prise en charge de ses frais de transport est subordonnée à la production du titre de transport. Lorsque l'étudiant infirmier est astreint à de fréquents déplacements et détient un titre d'abonnement, une part ou la totalité du coût de ce titre d'abonnement peut être prise en charge s'il en résulte une économie par rapport à la procédure habituelle de prise en charge. Si le lieu de stage n'est pas desservi par les transports en commun, cette prise en charge s'effectue sur la base des indemnités kilométriques applicables aux véhicules automobiles, aux motocyclettes, aux vélomoteurs, aux voiturettes ou aux bicyclettes à moteur auxiliaire dont les taux sont fixés par l'arrêté du 1er juillet 1999 susvisé.

Une indemnité de stage est versée aux étudiants en soins infirmiers pendant la durée des stages prévus par le décret du 2 avril 1981 susvisé. Cette indemnité est fixée par semaine de stage à :

  • 23 Euro en première année ;
  • 30 Euro en deuxième année ;
  • 40 Euro en troisième année.

Le remboursement des frais de déplacement et le versement des indemnités de stage sont effectués pour le compte de l'institut par l'établissement de santé support de l'institut, qu'il soit ou non implanté sur le territoire de la commune où est situé l'IFSI, lequel reçoit une dotation financière à cet effet ; à défaut d'établissement support, l'institut passe une convention de gestion des stages avec un établissement de santé, public ou privé, financé par dotation globale, qui fait partie des terrains de stage de l'institut ; cet établissement procède au remboursement et au versement dans les mêmes conditions. L'établissement de santé support ou ayant passé convention rembourse les frais de déplacements et verse les indemnités de stage, selon les indications données par l'institut de formation, à l'ensemble des étudiants en soins infirmiers de l'institut, quel que soit le lieu de stage.

Les stages sont effectués sur ta base de trente-cinq heures par semaine.

Répartition des stages

DISCIPLINESSEMAINESHEURES
Formation clinique obligatoire
Médecine 8 280
Chirurgie 8 280
Santé mentale ou psychiatrie 8 280
Pédiatrie ou pédo-psychiatrie 4 140
Santé publique 8 280
Gériatrie ou géronto-psychiatrie 8 280
Réanimation, urgences, soins intensifs, bloc opératoire 4 140
Au cours des stages, 2 semaines de nuit au minimum sont effectuées en 2e ou en 3e année
Total 48 1 680
Formation clinique laissée à l'appréciation de l'équipe enseignante de l'IFSI
Le contenu de cette formation est défini à l'article 1er du présent arrêté 20 700
Total 20 700
Total général 68 2 380

La répartition des stages cliniques obligatoires doit être équilibrée sur les 3 années d'études. Elle ne peut, pour 1 année, être inférieure à 12 semaines.

Pour aller plus loin

Envoyez-nous vos expériences de stages

Creative Commons License

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (2)

#So#

Avatar de l'utilisateur

59 commentaires

#2

Réponse

Bonjour,

Dans votre bibliographie, vous pouvez citer un article sans auteur défini. Bonne continuation !

Sarah1623

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Besoin d'aide !

Bonjour,
J'aurais besoin du nom de l'auteur de cet article car je l'utilise pour mon TFE.
Cordialement