TFE

TFE – L'appréhension des soins chez l'enfant

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant


En juin 2012, Laurianne Charbonnier, alors étudiante à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers du Centre Hospitalier d’Orsay (promotion 2009-2012), soutenait avec succès son travail de fin d’études sur le thème « L’infirmière face à l’appréhension des soins chez l’enfant âgé de 3 à 5 ans ». Elle souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

seringue piqure infection appréhesion des enfantsLaurianne Charbonnier introduit ainsi son travail de recherche : « Parce que l’hôpital est souvent un lieu inconnu pour les enfants. Parce que, souvent imprévu, il peut être source d’anxiété pour l’enfant et ses parents. C’est à nous, soignants, de faire en sorte que ce passage à l’hôpital se déroule dans les meilleures conditions. C’est aussi à nous d’adapter notre prise en charge à l’enfant et à ses parents, et d’utiliser au mieux les moyens mis à notre disposition pour que cet événement soit le moins désagréable voire le moins traumatisant possible.

Tout au long de ma troisième année de formation en soins infirmiers, j’ai pu découvrir la pédiatrie par différents stages en hôpital de jour pédiatrique, en néonatologie, aux urgences pédiatriques et en neurochirurgie pédiatrique, ce qui a pu me conforter dans mon projet professionnel. Au cours de ces stages, deux situations m’ont particulièrement interpellée. De ces dernières et des interrogations qu’elles soulèvent, j’ai orienté ma question de départ de cette façon : « Comment l’infirmière prend-elle en charge l’appréhension des soins chez l’enfant âgé de 3 à 5 ans ? »

Afin de traiter ce sujet, j’ai choisi de présenter tout d’abord mon cadre de référence sur le développement de l’enfant appartenant à cette tranche d’âge, ses représentations des soins, de l’hôpital et des soignants. Ensuite, je développerai une partie sur les moyens médicamenteux et non médicamenteux dont nous disposons en tant que soignants pour prendre en charge cette appréhension des soins. Enfin, j’accorderai une partie entière aux parents, la place qu’ils occupent lors des soins, leur vécu et leurs expériences. Enfin, j’exposerai ma problématique, avec l’analyse de mes situations vécues en stage, mes motivations à traiter ce sujet, mon cheminement, afin d’aboutir à ma question de recherche.

En tant que soignant, on ne peut se résoudre à effectuer des soins techniques machinalement. En effet, l’approche est bien plus complexe car elle prend en compte une multitude de facteurs : l’histoire du patient, son caractère, son âge, son entourage, ses expériences antérieures… La satisfaction des besoins de l’enfant, du fait de son jeune âge, diffère de celle de l’adulte. Ainsi, le jeu fait partie intégrante de l’environnement de l’enfant. De même, ses parents représentent la sécurité, les adultes en qui il a le plus confiance. Ces éléments sont essentiels dans la prise en charge de l’enfant hospitalisé, d’autant plus que nous savons maintenant les conséquences que peuvent avoir certaines situations de soins, vécues comme traumatisantes pour l’enfant et ses parents. »

Lire le TFE « L’infirmière face à l’appréhension des soins chez l’enfant âgé de 3 à 5 ans »

Aurélie TRENTESSE Rédactrice Infirmiers.comaurelie.trentesse@infirmiers.com

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)