TFE

TFE - Quand le soignant prend des risques

En juin 2016, Grégory Renoncourt, alors étudiant en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers de La Roche-sur-Yon (promotion 2013-2016) a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « La responsabilité infirmière : quand le soignant prend des risques». Il souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.

infirmier prise de tension

L'infirmier a de nombreuses responsabilités vis-à-vis des patients.

Grégory débute ainsi son travail de recherche : « De la création des premières écoles d’infirmières par Florence Nightingale à la parution du nouveau référentiel de formation en soins infirmiers en 2009 environ 150 ans se sont écoulés. Durant ce laps de temps, la profession infirmière n’a cessé d'évoluer passant du statut d’assistant du médecin à celui de praticien reconnu doté d’un rôle autonome. Cette évolution se traduit aussi par un accroissement des responsabilités soignantes.

La responsabilité infirmière sera le thème de ce mémoire de fin d’études. Cet écrit s’inscrit en lien direct avec l’initiation à la recherche portée par les UE1 suivantes : « Initiation à la démarche de recherche » et « Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles ». Je vais vous présenter mon travail sur l'influence de la responsabilité dans le prendre soin.

Informaticien de part ma formation initiale, j’ai choisi de me réorienter vers la profession d’infirmier pour diverses raisons. Parmi elles, le souhait d’accompagner les patients au cours de leur maladie, l’aspect relationnel bien sûr, mais aussi la technicité demandée sans oublier une certaine responsabilité que je qualifiais au départ de différente.

Sur ces bases, j’ai décidé de me réorienter. Évidemment, j’aurais pu évoluer dans mon domaine professionnel initial pour voir évoluer mes responsabilités mais je cherchais autre chose. Pour moi passer d’un statut de responsable de bases de données à la prise en charge d’un patient signifiait une toute autre responsabilité. Je trouvais cela plus motivant d’avoir des responsabilités en lien avec un être humain, une personne, avec ses envies, ses peurs, ses joies, en d’autres termes son intégrité physique. C’est d’ailleurs ce que grand nombre d’infirmières rencontrées m’ont confié : « On a la vie des patients entre nos mains ! ». Cette responsabilité, j’ai pu l’appréhender dès le début de ma formation à travers plusieurs situations. »

Lire le TFE – La responsabilité infirmière : quand le soignant prend des risques

Creative Commons License

Infirmiers.com

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (8)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

417 commentaires

#8

flûte, à cause de la poutre

J'ai manqué le ù
Je corrigé donc : où ai-je écrit.
;)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

417 commentaires

#7

eh?

Ou ai-je écrit sur l'étudiant est mauvais ? Ou ai-je fais preuve de nombrilisme ?
Je n'ai fait qu'un constat : des formateurs d'ifsi qui ont validé un intitulé basiquement faux.
Que des cadres de santé ne sachent pas qu'un ide ait DES responsabilités est pour moi inquiétant ; car si selon eux il n'y en a qu'une, laquelle est-ce ? Qu'est-il dit dans les cours de législation ?

Je n'ai jamais refusé des discussions, pour autant que celles ci soient respectueuses et un minimum polies
Bonne soirée

yo001

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#6

Le niveau n'est pas à remettre en question !

Ni cadre formateur ni étudiant de quoique ce soit, juste iade.

Aucun niveau n'est à remettre en question, les étudiants composent avec les nouvelles modalités de formations. C'est comme les apprentissages quelque soit la discipline.

Ce n'est pas parce que le formateur ou la méthode est mauvaise que tu es "mauvais d'origine" et donc que tu resteras "mauvais".

Dénigrer c'est souvent la façon la plus facile pour s'accommoder de ce que l'on sait...

Faut voir plus loin et se poser des questions....et non pas rester sur : "Le niveau est faible aujourd'hui par rapport à ma formation par conséquent je post un com par rapport à ma valeur intrinsèque".

Ne soyez pas nombriliste ! (moi ! moi ! moi !).

On n'est toujours le petit de quelqu'un....Alors restons humble sans montrer du doigt (la paille qui est dans l'oeil du voisin alors qu'une poutre est dans ton oeil).

Voilà le pourquoi de ma réaction...

Oreily

Avatar de l'utilisateur

54 commentaires

#5

Très constructif en effet...

Au prochain message déplacé nous prendrons la liberté de modérer les commentaires.

binoute1

Avatar de l'utilisateur

417 commentaires

#4

@les modo

c'est cool de tels échanges non ?

binoute1

Avatar de l'utilisateur

417 commentaires

#3

te la politesse ?

oui, j'aurai du me relire; j'ai tapé pour une fois depuis mon portable. 3 ave, 2 pater et 100 coups de fouet.

=> "Chose que les cadres formateurs ne SONT pas Sans ignorer.
Ça fait peur, le niveau"
c'est mieux, non ?

ceci dit, avec tant d'agressivité, es-tu l'auteur dudit mémoire ou es-tu cadre formateur ?
dans le 1e cas, la jeunesse excusera l'impolitesse( et encore, étant adulte...)
dans le 2nde, oui ça fait peur...

yo001

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#2

mais fermes la à tout jamais ! ! !

Ah oui ! c'est très clair ! j'ai eu peur quand j'ai lu ton commentaire ! je me suis aperçu que tu n'avais effectivement pas le niveau ! mdr !

je te cite : "Chose que les cadres formateurs ne pas dans ignorer.
Ça fait peur, le niveau"

Allez ! A bientôt !

binoute1

Avatar de l'utilisateur

417 commentaires

#1

oh purée

Ben ça commence mal l' ifsi qui valide un mémoire sur LA responsabilité...parce ily a quand même responsabilité pénale, civile, administrative...
Chose que les cadres formateurs ne pas dans ignorer.
Ça fait peur, le niveau