TFE

TFE : soigner sa rédaction et son style linguistique (1ère partie)

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Le travail de fin d'études (TFE), produit d’une étude patiemment menée sur un sujet précis dans une discipline spécifique, doit être aussi l’objet de préoccupations formelles. Un exercice de rhétorique où des capacités langagières, des éléments grammaticaux, des outils linguistiques sont en jeu au service de la recherche en sciences infirmières. Réflexion sur la langue…

bureau classeurs ordinateur

Soigner son style et maîtriser les outils linguistiques permet de mettre en valeur son travail de fin d'études.

Le document produit par l’Agence Régionale de Santé (ARS), intitulé « Procédure d’élaboration du mémoire de fin d’études en soins infirmiers » (PDF) précise quelles sont les finalités du mémoire : il s’agit d’ analyser la qualité des soins et améliorer sa pratique professionnelle, de rechercher et traiter les données professionnelles et scientifiques. Par ailleurs, il est essentiel que, dans la formation qui aura précédé, l’étudiant travaille sur des situations de soins ou situations cliniques qui lui permettront d’apprendre à utiliser des concepts et [à] mobiliser un ensemble de connaissances.

On veut ici insister sur les capacités réflexives qui vont être en jeu pour l’infirmier en devenir, et le mémoire constitue bel est bien cet exercice majeur, en fin de parcours, où l’on formalise par les mots ces capacités d’analyse, de maniement des concepts et de construction des connaissances, qui doivent permettre à l’étudiant de se forger ses capacités et de se réaliser dans le métier qu’il va embrasser.

Aussi, quels que soient le sujet d’étude et la méthodologie utilisée, il faudra, sur le papier, faire montre de rigueur et de précision. Et si la langue reste un outil, il s’agit de l’utiliser de la façon la plus efficace pour mobiliser « les compétences linguistiques et de communication écrite requises pour permettre une production pertinente et valorisante pour les étudiants1, afin que les résultats de la recherche effectuée soient reçus dans les meilleures conditions par ceux qui...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

590 commentaires

#1

bravo

la forme ne pouvait pas mieux illustrer le fond !
avoir placé dichotomie, épistémologique et surtout discursivité dans un article qui parle de clarté !

Sérieusement, même si on connait ces mots, quand je corrige un écrit ou en jury, la simplicité c'est quand même mieux. Il y a tant de mot dans notre langue pour s'exprimer sans vouloir être pédant

Bon c'est vrai, maintenant qu'on a un filière sciences infirmière, on peut se la péter