TFE

TFE - Toucher et dimension affective des soins en fin de vie

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En juin 2018, Maud Bucher, Maxym Parisot, Ophélie Quilghini et Clément Ruiz, tout quatre étudiants en soins infirmiers à l'Institut de formation aux métiers de la santé du Nord Franche-Comté, site de Montbéliard (promotion 2015-2018) ont soutenu avec succès leur travail de fin d'études conjoint sur la thématique suivante : « Le toucher relationnel dans l'accompagnement des personnes en fin de vie ». Ils souhaitent aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous les en remercions.

A l'issue de leurs situations d'appel, ces quatre étudiants en soins infirmiers ont décidé d'explorer la notion de toucher relationnel et plus particulièrement dans la prise en soins des personnes en fin de vie.

A l'issue de leurs situations d'appel, ces quatre étudiants en soins infirmiers ont décidé d'explorer la notion de toucher relationnel et plus particulièrement dans la prise en soins des personnes en fin de vie.

Voilà comment ces quatre étudiants nous expliquent le choix de leur question de recherche.  « Le choix de notre thème découle, en premier de la réflexion sur un cours dispensé en première année portant sur la théorie de l'attachement. Celle-ci évoquait des enfants élevés dans un orphelinat en Roumanie recevant seulement les soins élémentaires, loin de l'affection maternelle. Cette théorie a pu démontrer qu'au sein de leur développement, ces enfants présentaient des troubles psychomoteurs. Le toucher et la dimension affective des soins semblent ainsi influencer le développement de la personne. Cette expérience démontre que les personnes aux extrémités de la vie sont sujettes à une certaine vulnérabilité. Le toucher peut donc être un élément nécessaire pour assurer le bien-être de la personne.

D'autre part, nos expériences professionnelles vécues en stage tout au long de notre formation, nous renvoient à un échange en lien avec la qualité de la prise en soin des personnes en fin de vie. En effet, lors de stages de deux membres du groupe, la pratique du toucher a pu être abordée de différentes manières dans plusieurs EHPAD.

Le recours à l’aromathérapie et au toucher massage a permis de lui apporter une décontraction musculaire et de favoriser le lâcher prise. La première situation s’est déroulée un matin, suite à un soin d’hygiène et de confort. La résidente semblait triste et angoissée par rapport à la dégradation de l’état de santé de son mari. L'étudiante a pu mobiliser des techniques de toucher enseignées durant sa formation. Ainsi, elle a pu proposer à la...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)