TFE

TFE - « Viens avec moi, je dessine »

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

En mai 2017, Sébastien Rives, alors étudiant en soins infirmiers à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers du CHR Sud de Saint-Pierre de la Réunion - promotion 2014-2017 - a soutenu avec succès son travail de fin d'études sur la thématique suivante : « Viens avec moi, je dessine ». Il souhaite aujourd’hui le partager avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l'en remercions.   

peinture visage

L’observation de chaque patient à travers son processus créatif, l’objet réalisé et son discours, a permis aux professionnels de santé d’avoir une approche différente, un regard différent sur certains patients.

Voilà comment Sébastien nous explique le choix de sa question de recherche. "Lors du quatrième semestre de formation en soins infirmiers, j’ai effectué un stage dans un centre médico psychologique pour adulte (CMP). Parmi les soins effectués, j’ai régulièrement participé à un hôpital de jour appelé « atelier créatif ». C’est un atelier thérapeutique qui a lieu tous les lundis. Il est destiné à une dizaine de patients suivis pour des pathologies mentales et dont l’état de santé est stabilisé. Leur participation, prescrite par le psychiatre du CMP, se justifie par la présence de troubles de la communication, des difficultés de projection, difficultés cognitives et dans les interactions sociales. Deux à trois infirmiers diplômés d’Etat (IDE) encadrent l’atelier, en fonction du nombre de patients présents. Ces IDE sont tous référents de l’atelier et ils y participent à tour de rôle selon leur planning hebdomadaire.

L’atelier comporte des projets de soins avec des objectifs de soins personnalisés et collectifs. Les objectifs répondent aux troubles et difficultés des patients en travaillant sur l’expression du désir de la personne en lien avec le choix de l’objet à réaliser, l’apprentissage d’une technique, le respect des contraintes, la stimulation des capacités cognitives, l’investissement, la notion de plaisir, la valorisation et les interactions sociales. L’atelier se déroule de 8h30 à 13h dans une grande salle au CMP, le matériel se trouvant dans un local annexe. Il commence et se termine par un repas thérapeutique. La séance est divisée en deux temps : la première partie consiste à réaliser un objet en groupe, tandis que dans une deuxième partie, chacun réalise un objet personnel de son choix. Toutes les réalisations relèvent des arts plastiques : dessin, peinture, sculpture, modelage, créations d’objets …

Depuis le début du stage, j’ai participé à tous les ateliers créatifs. Au fur et à mesure des séances, deux points m’ont interpellés. Tout d’abord, lors de la réalisation des objets personnels, j’ai remarqué qu’au moins la moitié des patients réalisaient toujours le même objet à chaque atelier (souvent des colliers de perle). Pourtant, ils avaient à leur disposition n’importe quel matériel qu’ils pouvaient utiliser librement car il n’y avait pas de contraintes. Malgré la relance des infirmiers, les patients s’étaient installés dans une forme de chronicité dans l’espace-temps/objet : ils reprenaient toujours la même place, en réalisant les mêmes objets pour la même durée. D’autre part, à la fin de chaque séance, les soignants demandaient aux patients leurs impressions sur la matinée, et il y avait peu de questions autour du sens de leurs objets. L’appréciation consistait principalement à cerner le ressenti et l’attitude des patients. Si cela sert les objectifs de soins, il me semblait qu’il serait possible d’aller plus loin.

Dans le cadre du stage, j’avais fixé l’objectif d’animer un atelier. J’ai une licence universitaire d’arts plastiques, une pratique personnelle régulière, et l’art thérapie m’intéresse depuis le début de la formation. Le statut d'étudiant me permettant d’avoir plus de disponibilité pour retravailler ces questionnements, j’ai cherché comment lier mes compétences personnelles dans le cadre professionnel des ateliers créatifs. J’ai proposé une formule basée sur la création d’un objet en fonction d’un thème, que j’ai appelé « un thème pour créer ». Après avoir eu l’accord de l’équipe pluridisciplinaire du CMP, cet atelier a été organisé sur deux séances dans le cadre de l’atelier créatif. A l’issue des ateliers, j’ai rédigé un compte rendu à partir des remarques des infirmiers qui ont accompagné les séances, et de mes observations. Puis j’ai échangé avec différents professionnels du CMP, pour faire le bilan de l’activité en termes de soins. L’observation de chaque patient à travers son processus créatif, l’objet réalisé et son discours, a permis aux professionnels de santé d’avoir une approche différente, un regard différent sur certains patients. En effet, les questions à propos de leurs réalisations ont souvent permis aux patients de s’exprimer
différemment.

Cette expérience a marqué une étape dans ma perception du soin avec la médiation artistique. Je me suis notamment rendu compte que j’avais dérivé des questionnements de départ du sens de l’objet et la chronicité, pour aller vers une attention plus singulière. C'est-à-dire qu’il m’a semblé avoir été plus proche des patients en étant attentif à leur démarche créative, au processus en oeuvre lors de la création des objets. J’ai choisi d’approfondir ce questionnement dans le cadre de mon mémoire de fin d’étude en soins infirmier."

Lire le TFE – Viens avec moi, je dessine (PDF)

Creative Commons License

Rédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)