TFE

TFE - Le raisonnement clinique, moteur de la pratique infirmière

Publié le 03/07/2019
TFE - Le raisonnement clinique, moteur de la pratique infirmière

TFE - Le raisonnement clinique, moteur de la pratique infirmière

Ali Ablani, étudiant en soins infirmiers à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers de Châlons-en-Champagne (promotion 2015-2018)  a soutenu avec succès son travail de fin d’études sur le thème Le raisonnement clinique, moteur de la pratique infirmière. Il souhaite aujourd’hui partager ce travail avec la communauté d’Infirmiers.com et nous l’en remercions.

Comment les infirmiers développent-ils leur raisonnement clinique ? Quel impact la mobilisation ou non du raisonnement clinique a sur la qualité de prise en soin d'un patient ?

Le raisonnement clinique est un concept très important dans les soins infirmiers. Le système de santé français attribue à l'infirmier(e) de nombreuses responsabilités importantes qu'il doit assurer avec compétence et rigueur. Dans sa pratique quotidienne, il confronte différents des situations de soins qui l’empêchent d’utiliser son raisonnement clinique. Cependant, ce dernier est un concept scientifique qui doit être étudié et développé pour comprendre son processus et l'appliquer correctement dans la pratique professionnelle quotidienne. Conscients de cela, beaucoup d’infirmier(e)s ont travaillé et développé des sous-concepts. En France, Arlette Marchal et Thérèse Psiuk, deux infirmières et formatrices, ont développé un modèle clinique à propos de ce concept et l'ont appelé, le modèle clinique tri-focal. (1)

Le raisonnement clinique, est un concept utilisé en médecine et qui constitue en une méthodologie de problématisation de situation observé avant d'entamer la démarche de résolution de problème.

L’objectif de ce travail de fin de formation est de vérifier si les infirmier(e)s utilisent ce dernier modèle pour raisonner cliniquement quand ils prennent en charge des patients. Tout au long de mes recherches, j’ai essayé de montrer le lien entre le modèle tri-focal et la législation qui régit le système de santé français. C’est pourquoi j’ai spécialement choisi de l’étudier. J’ai donc choisi un questionnaire comme outil d’enquête.

Les résultats ont montré que la majorité des infirmier(e)s qui y ont répondu ont utilisez le modèle tri-focal comme référence pour le raisonnement clinique. Néanmoins, un grand pourcentage ne l'utilise pas. A travers cette étude, j’ai essayé d’en comprendre la raison, de discuter des arguments et de montrer les avantages que ce modèle peut apporter à la pratique infirmière en donnant de nombreux exemples tirés de situations réelles.

L’infirmier référent a relevé auprès de la mère de l’enfant hospitalisé les données suivantes : la mère ne dort plus depuis trois jours ; elle ne mange plus ; elle exprime sa peur face à la situation de son fils j'ai trop peur qu'il meure ; je le surveille toutes les minutes [...]. Il énonce le diagnostic infirmier : peur reliée a à l'état de son enfant se manifestant par l’expression de la peur, l'insomnie et le refus d’alimentation. Ensuite, il a pris les mesures nécessaires dans le cadre de son rôle propre.

À la fin de l’étude, j’ai essayé de montrer l’importance de l’examen clinique dans la pratique infirmière et en particulier dans le raisonnement clinique en donnant au soignant la capacité d’être plus précis dans la surveillance du patient. Je pense que l’introduction de l’examen clinique dans le programme d’études en soins infirmiers serait très utile et bénéfique pour l'évolution du métier infirmier.

Comment les infirmiers développent-ils leur raisonnement clinique ? Quel impact la mobilisation ou non du raisonnement clinique a sur la qualité de prise en soin d'un patient ? Enfin, quels sont les obstacles et les limites au raisonnement clinique infirmier ? Ces questions et réflexions m'ont amené à la question de départ suivante : Comment les infirmiers raisonnent au regard des situations cliniques de leurs patients ?

Lire le TFE - "Le raisonnement clinique, moteur de la pratique infirmière" (PDF)

Note

  1. Marchal, A. Psiuk, T. (2010, 2ème Ed.). La démarche clinique de l'infirmière, Paris, Séli Arslan.

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern


Source : infirmiers.com