Forum : Cadres de santé

Nous sommes le 20 Juil 2019 02:29

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar jjland83 » 31 Oct 2008 10:59

Ce qui m'ennuie un peu c'est que vous vous orientez vers une école des cadres pour être cadre dans votre structure actuelle et vous évoquez le fait que cette structure est très particulière, petite et conviviale. Donc je ne saisis pas votre inquiétude et votre question de départ.
Mais j'entend déjà dans vos propos que vous espérez faire aussi bien que le cadre actuel, sans conflit, et sans heurt. Mais quelle pression énorme vous vous mettez avant même de commencer ! Vous serez obligatoirement différente. Vous ne pourrez pas faire "comme", mais selon votre personnalité.
Raison de plus pour changer "d'air" et faire cadre dans d'autres secteurs.
L'école des cadres est une sorte de grande commode avec pleins de tiroirs que vous allez entrouvrir. Libre à vous de tout fermer ou d'ouvrir en plus grand tel ou tel tiroir. L'encadrement d'une équipe hospitalière dans deux discipines différentes, puis un passage dans la formation en Ifsi, puis dans la formation tout court avec l'appui de l'internet, et je prendrai le temps d'ouvrir encore d'autres tiroirs plus tard.
J'espère qu'à 26 ans vous avez d'autres projets que vous fixer définitivement dans le remplacement d'une cadre que vous estimez au sein d'une équipe qui ne vous loupera pas à la moindre difficulté.
Jérôme
Infirmier, cadre de santé - Formateur indépendant
jjland83
VIP
VIP
 
Messages: 3136
Enregistré le: 12 Juil 2006 20:54
Localisation: Dijon

Messagepar Jo_bis » 31 Oct 2008 14:07

peggy a écrit :je n ai pas dit que je n etais pas d accord mais comme dit je suis dans une petite structure, sur 5 ifc il y a une seule cadre, 2 sur 5 etait ide dans leur secteur avant d etre ifc!

Oui mais les équipes excusent les FFCDS, car ils ne sont pas cadres, donc plus "malléables".
peggy a écrit :je n ai pas cette impression ,chez nous, de cadre tampon entre hierarchie et personnel, il y a une assez bonne entente entre tous, la drh comme notre directrice sont très dispo, en 4ans , je n ai jamais vu aucun conflit!
ou alors nous avons une cadre qui gere cela très bien sans que l on ne s apercoivent de rien!

C'est ma mission même du cadre, d'être "tampon" (plus communement, on dit "interface").
De deux choses l'une : soit vous êtres vraiment au pays des bisounours :clin: 8) , soit votre cadre encaisse tant qu'elle peut. Car les conflits sont inévitables dès qu'on met au moins deux personnes en présence, ne nous voilons pas la face.
peggy a écrit :vous me parlez de direction des soins et de cadre sup, nous n en avons pas!
je pense meme si je suis tout a fait d accord que c est loin d etre simple de passer d ide a ifc dans une meme equipe, que là ou je travaille et là ou vous exercez sont des structures bien differentes!
si au passage vous pouvez me decrire votre travail, cela m interesserait, merci!
[/quote]
Moi non plus, je n'ai jamais eu de CSS ou de DS. J'ai été FFCDS pendant 1 an en hôpital local dans le service où j'ai été IDE, ce fut très difficile de me positionner en tant que cadre.
Comme le dit JJland, les collègues ne font pas de cadeau, pourtant, j'étais trés bien intégrée, je connaissais le service, les médecins etc...Mais de par votre "nouvelle fonction", vous êtes mise à l'écart, de gré ou de force. Même si vos collègues restent aimables avec vous...cette fonction fait parfois des jaloux :roll: :roll:
Il se peut aussi que votre direction soit plus tolérante envers les FF, ne leur demandant de gérer que les "affaires courantes", mais dans ce cas, c'est votre collègue cadre qui ne doit pas être "à la fête".

1 an m'a amplement suffi, à tel point que sitôt mes études terminées je suis allée en SSIAD (remplacement de 1 an) puis en EHPAD (retour à la FPH).
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9354
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar sagéline » 31 Oct 2008 14:33

peggy a écrit :de plus je ne travaille pas chez les bisounours non plus, mais je n ai pas cette impression ,chez nous, de cadre tampon entre hierarchie et personnel, il y a une assez bonne entente entre tous, la drh comme notre directrice sont très dispo, en 4ans , je n ai jamais vu aucun conflit!
ou alors nous avons une cadre qui gere cela très bien sans que l on ne s apercoivent de rien!



:fleche: L'une des missions d'un cadre,c'est d'accepter son rôle d'interface,entre la direction et son équipe.Il ne peut en être autrement,puisque le cadre est le lien entre la hierarchie et les soignants.C'est ce que vous vous définissez comme "tampon".Si vous n'avez pas conscience que c'est une des missions du cadre vous vous fourvoyez.

:fleche: Vous dites aussi que vous n'avez pas eu connaissance du moindre conflit en 4 ans,et que vous ne travaillez pas chez les Bisounours pour autant...C'est bien d'avoir conscience que le monde des bisounours n'existe pas dans la réalité,néanmoins,ne voyez-vous pas le rôle d'un CDS avec les yeux des Télétubbies?
:clin:
Applique-toi à soigner autrui tel que tu aimerais être soigné toi-même.
Avatar de l’utilisateur
sagéline
VIP
VIP
 
Messages: 3068
Enregistré le: 24 Mar 2008 11:53

Messagepar Gengis » 31 Oct 2008 15:45

Les 2 derniers hôpitaux où j'ai bossé, les cadres étaient tous issus des services :roll:
Je ne pense pas que ce soit facile parce que certaines ne trouvent pas leur juste place, ils (lire elles aussi évidemment) veulent faire leur boulot de cadre mais aussi garder la relation de "copinage" initiée lorsqu'ils étaient ide avec leurs collègues
D'un autre côté pour les ide qui ont travaillé comme collègue ide, leur regard est critique et à double tranchant : ils voudraient bien que le cadre fasse son boulot de cadre mais aussi qu'il se souvienne de la "bonne époque" (planning, redéploiement de personnel, vacances..)
sans compter le phénomène "jalousie" (je ne sais pas si c'est le terme exact) qui est source d'embrouille entre les personnes qui se sont côtoyés à l'époque où tout le monde était ide

Tout ça fait que pour certains que ce soit les cadres ou les ide y'a pas de limite parfois dans ce qui est demandé et accordé...et que le cadre a l'impression d'avoir le cul entre 2 chaises...

Je ne pense pas qu'on puisse s'affirmer en tant que hiérarchie quand on revient cadre dans un service où on a été ide
Ya (entre autre) 2 possibilité :
- le cadre se positionne en tant que cadre et hiérarchie et c'est souvent mal vécu par ses anciens collègues, ce qui peut générer des conflits
- le cadre ne sait pas (ou ne veut pas) se positionner et là (j'ai surtout vu ce cas de figure) c'est du grand n'importe quoi, les ide cherchent à tirer certains avantages, la cadre n'ose pas refuser ou le refus la culpabilise... c'est la stagnation assurée, rien n'avance ou toute décision prend des lustres voire même est prise par un cadre étranger au service...ce qui est forcément mal accepté
et pi c'est sans compter sur les prise de position ou de décision plus haut dans la hiérarchie...

Je ne parle même pas du jugement porté sur les compétences...
La pensée vole, et les mots vont à pieds.
Avatar de l’utilisateur
Gengis
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 14656
Enregistré le: 21 Sep 2004 11:21

Messagepar peggy » 31 Oct 2008 16:17

merci, tout cela me conforte a me dire que ma position actuel d ide et de remplacente de ffc me va très bien!
le travail de cadre en dehors de mon etablissement ne m attire pas, je ne juge pas ce travail est necessaire mais au sein d autres structures il n est pas celui dont j ai envie!

le temps me dira les choses, peut etre d ailleurs que mon employeur ne tient pas a payer l'ifc, peut etre aussi ne tient-il pas a avoir une ide qui devient ifc! peut etre (et cela surement) mes collegues prefereraient que ce soit moi par peur de l inconnu qui viendra prendre la place de ma surveillante!

je voyais les choses en me disant que quelqun connaissant la structure, les habitudes de travail de chacun, les demandes de patients, au sein de mon secteur de travail, est plus benefique a tout le monde, sauf peut etre au principal interessé!

je suis encor jeune dans la profession et j ai encor tout le temps de la reflexion
infirmière libérée
Avatar de l’utilisateur
peggy
VIP
VIP
 
Messages: 2522
Enregistré le: 15 Nov 2003 17:47
Localisation: face a la mer!

Messagepar Jo_bis » 31 Oct 2008 16:53

Gengis a écrit : ils (lire elles aussi évidemment) veulent faire leur boulot de cadre mais aussi garder la relation de "copinage" initiée lorsqu'ils étaient ide avec leurs collègues

Et c'est bien là que le bât blesse !!!
Gengis a écrit :D'un autre côté pour les ide qui ont travaillé comme collègue ide, leur regard est critique et à double tranchant : ils voudraient bien que le cadre fasse son boulot de cadre mais aussi qu'il se souvienne de la "bonne époque" (planning, redéploiement de personnel, vacances..)

Cela est quasiment impossible en même temps...Le plus dur est quand vous devez dire "Tu dois décaler tes vacances, il y a trop de personnes parties en même temps" Alors là, vous entendez "la Marseillaise en reggae", du style "ah oui, tu te la pête!", "quand tu étais "de notre coté" tu n'étais pas comme ça...", "après tous les services que je t'ai rendu...". J'en passe, et des meilleures...
gengis a écrit :Je ne pense pas qu'on puisse s'affirmer en tant que hiérarchie quand on revient cadre dans un service où on a été ide
Ya (entre autre) 2 possibilité :
- le cadre se positionne en tant que cadre et hiérarchie et c'est souvent mal vécu par ses anciens collègues, ce qui peut générer des conflits
- le cadre ne sait pas (ou ne veut pas) se positionner et là (j'ai surtout vu ce cas de figure) c'est du grand n'importe quoi, les ide cherchent à tirer certains avantages, la cadre n'ose pas refuser ou le refus la culpabilise... c'est la stagnation assurée, rien n'avance ou toute décision prend des lustres voire même est prise par un cadre étranger au service...ce qui est forcément mal accepté
et pi c'est sans compter sur les prise de position ou de décision plus haut dans la hiérarchie...

Je ne parle même pas du jugement porté sur les compétences...

Très bien vu.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9354
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Gengis » 31 Oct 2008 17:46

Jo a écrit :
Très bien vu.


Sans mérite, c'est du vécu 8)
En revanche j'ai toujours été extérieur à tout cela car arrivé après la prise de poste des cadres (sauf une fois autrefois)
De plus les entretiens d'autoévaluation se transforment en séance de psychothérapie :roll: justement parce que je suis extérieur et que tout cela ne m'atteint pas... c'est dire à quel point la cadre ne se sent pas à sa place :?
Heureusement que je ne suis pas cancanier :lol: ou justement c'est à cause de celà :roll:
La pensée vole, et les mots vont à pieds.
Avatar de l’utilisateur
Gengis
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 14656
Enregistré le: 21 Sep 2004 11:21

Messagepar Jo_bis » 31 Oct 2008 18:41

Gengis a écrit : De plus les entretiens d'autoévaluation se transforment en séance de psychothérapie :roll: justement parce que je suis extérieur et que tout cela ne m'atteint pas... c'est dire à quel point la cadre ne se sent pas à sa place :?
Heureusement que je ne suis pas cancanier :lol: ou justement c'est à cause de celà :roll:

Cela m'amène une question : qu'attendez-vous de l'entretien ? (normalement annuel :roll: :roll: je n'aime pas ce terme "annuel" car je ne parle pas à mes collègues qu'une fois par an...)
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9354
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Gengis » 31 Oct 2008 18:50

Jo a écrit :
Gengis a écrit : De plus les entretiens d'autoévaluation se transforment en séance de psychothérapie :roll: justement parce que je suis extérieur et que tout cela ne m'atteint pas... c'est dire à quel point la cadre ne se sent pas à sa place :?
Heureusement que je ne suis pas cancanier :lol: ou justement c'est à cause de celà :roll:

Cela m'amène une question : qu'attendez-vous de l'entretien ? (normalement annuel :roll: :roll: je n'aime pas ce terme "annuel" car je ne parle pas à mes collègues qu'une fois par an...)


Moi je n'attends plus rien puisque ça vire forcément en lamentations, voire en larmoiement de la part de la cadre...(je fais office d'écoutant et au final lui dit que ce n'est pas à moi de régler/gérer/conseiller sur ses propres problèmes.
Mon dernier entretien a duré 3 heures... j'ai eu l'impression que les rôles étaient inversés

Ceci dit je fais quand même passer ce que j'ai à dire, je demande ce que j'ai à demander (notamment l'augmentation de ma note...) :mrgreen:

Ça fausse quand même la donne :roll:
La pensée vole, et les mots vont à pieds.
Avatar de l’utilisateur
Gengis
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 14656
Enregistré le: 21 Sep 2004 11:21

Messagepar Jo_bis » 31 Oct 2008 21:04

Ben oui, forcemment, si les rôles sont inversés, on ne demande plus rien...on a juste à écouter.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9354
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar zetrab18 » 02 Nov 2009 01:47

Quels sont ceux d'entres vous qui regrettent leur choix ?
Les difficultés rencontrées ? les horaires ? comment vivez vous cette nouvelle relation ou non relation avec les patients ? gardez vous un contact avec l'apprentissage des techniques paramédicales ? ...

Merci de vos réponses pour éclairer mes futurs choix professionnels
zetrab18
 
Messages: 2
Enregistré le: 11 Sep 2005 21:45

Messagepar madouce » 26 Déc 2009 23:58

Visiblement personne ne regrette son choix ni ne rencontre de difficultés!!! :mrgreen:
Les réponses m'auraient aussi intéressée.... :roll:
Des projets plein la tête!!! Toujours et encore....
A retrouvé son poste en pédiatrie ^_^
Et un jour une femme..... quelle année 2013 !!! :love:
Avatar de l’utilisateur
madouce
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9634
Enregistré le: 06 Juin 2006 21:00
Localisation: Au pays des cigognes

Messagepar Jo_bis » 27 Déc 2009 14:33

zetrab18 a écrit :Quels sont ceux d'entres vous qui regrettent leur choix ?
Les difficultés rencontrées ? les horaires ? comment vivez vous cette nouvelle relation ou non relation avec les patients ? gardez vous un contact avec l'apprentissage des techniques paramédicales ? ...

Merci de vos réponses pour éclairer mes futurs choix professionnels

Vaste question : je dirais que ça dépend des fois...
Ce que je regrette : la "mise en retrait" de l'équipe.
Les difficultés : la mobilisation de l'équipe, faire passer ses idées...motiver...mais pas tout le temps.
La "vraie" relation avec le patient est parfois un manque.
Garder le contact avec les nouvelles techniques est important, il faut s'en donner les moyens.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9354
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar tecktonikboy36 » 05 Fév 2011 16:38

Bonjour,

j'aurai besoin d'information ! Il y 'a quelques années, j'ai débuté des études d'infirmier et obtenu mon diplome d'infirmier. Mais la vie a fait que je n'ai jamais travaillé comme professionnel de santé! Je suis actuellement en licence de psychologie, en troisième année. Je commence à réfléchir à mon avenir professionnel et aux différentes possibilités qui s'offrent à moi.
Après ma licence je vais faire un master management des relations humaines et des communications. Le passage en master 2 est très sélecif. Je ne suis plus au courant des dernières réformes concernant le diplome d'infirmier et de cadre de santé. J'ai juste entendu l'idée d'une fusion avec l'université en s'appuyant sur le modèle LMD.
Ma question est la suivante : puis je devenir cadre de santé avec un master 1 sachant que j'ai une licence un diplome d'infirmier, je vais avoir une maitrise ? Je n'aurai pas d'expériences prof. mais une licence qui me donne accès au master...
Merci pour vos réponses :o .Après j'irai dans un CIO :clin:
Des jours et des vies ! comme le sable dans le sablier, il y a les jours de notre viE ...
Avatar de l’utilisateur
tecktonikboy36
Régulier
Régulier
 
Messages: 35
Enregistré le: 05 Jan 2008 20:44
WLM: nouhant@hotmail.fr

Messagepar Haegen » 07 Fév 2011 14:46

pour l'instant aucune chance, la dualité CdS master existe pas.

maintenant voir avec des cliniques privés mais bon depuis le LMD maitrise (bac+4) ça ne veut rien dire, alors attention.
j'aime bien Charlie, mais Nigéria a beaucoup plus besoin de nous
#je suis Nigéria
Avatar de l’utilisateur
Haegen
VIP
VIP
 
Messages: 2399
Enregistré le: 31 Déc 2003 14:14
Localisation: somewhere in time


Retourner vers « Cadres de santé »



Publicité

-