Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 30 Mai 2020 13:46

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar louloufi31 » 23 Mar 2020 14:01

Ninisoleil
Bonjour,
Exact tous ce que tu dis est malheureusement vrai. En tant que esi faut toujours être impecable en stage.
Merci pour tes conseils, je vais vraiment réfléchir à tous ça
louloufi31
 
Messages: 7
Enregistré le: 17 Mar 2020 20:57

Messagepar caqui13 » 23 Mar 2020 16:35

louloufi31 a écrit :Ninisoleil
Bonjour,
Exact tous ce que tu dis est malheureusement vrai. En tant que esi faut toujours être impecable en stage.
Merci pour tes conseils, je vais vraiment réfléchir à tous ça

Léche les culs , complimente sur leur savoir faire , leur beauté et leur intelligence et tu valideras haut la main ( tout flatteur vit aux dépens de celui qui l écoute )
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2750
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar lafolldingue » 23 Mar 2020 17:58

Mouais enfin ça marche pour les IDE à l'ego surdimensionné... Si un ESI n'a pas les connaissances suffisantes et ne montre pas d'investissement, la flatterie ne validera pas pour autant le stage :lol:
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3596
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar caqui13 » 23 Mar 2020 18:49

lafolldingue a écrit :Mouais enfin ça marche pour les IDE à l'ego surdimensionné... Si un ESI n'a pas les connaissances suffisantes et ne montre pas d'investissement, la flatterie ne validera pas pour autant le stage :lol:

OUIIIII sur les connes qui font chier les ESI gratuitement
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2750
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar ninisoleil » 23 Mar 2020 23:39

lafolldingue a écrit :Mouais enfin ça marche pour les IDE à l'ego surdimensionné... Si un ESI n'a pas les connaissances suffisantes et ne montre pas d'investissement, la flatterie ne validera pas pour autant le stage :lol:



Pour l'avoir vécu personnellement il y avait une ESI qui apportait le petit déjeuner à l'équipe....J'entendais des "certaine devrait en prendre de la graine". On lui proposait de partir fumer (moi je ne fume pas) elles se sont échangées leurs numéros. etc...

Un autre exemple un stage où l'infirmière me posait des questions et j'avais les réponses. Puis je sentais qu'elle était saouler elle cherchait la faille (pourtant il n'y a pas de honte à ne pas connaitre les choses) elle m'a demandé des démarches de soins et mon porte folio mais elle ne savait pas que ma formatrice venait me voir le jour où il fallait lui rendre.

Elle m'a dit clairement que je devais tout refaire ce n'était pas bon c'était de la pure merde. Puis avec ma formatrice j'ai présenté pareil elle m'a dit c'est parfait qu'elle n'avait rien a redire que je connaissais les patients leurs pathos traitements les surveillances et le rôle IDE . L'IDE s'est sentie tellement idiote à la fin elle à tout valider. Puis quand elle a regardé mon porte folio elle me dit c'est bizarre tous tes stages ce sont bien passés que de bonnes appréciations, tu n'as jamais eu de rattrapages d'UE que de bonnes notes...Elle continue en disant en gros tu ne te prends pas pour de la merde j'étais choquée...
ninisoleil
 
Messages: 10
Enregistré le: 22 Mar 2020 23:15

Messagepar caqui13 » 24 Mar 2020 01:25

ninisoleil a écrit :
lafolldingue a écrit :Mouais enfin ça marche pour les IDE à l'ego surdimensionné... Si un ESI n'a pas les connaissances suffisantes et ne montre pas d'investissement, la flatterie ne validera pas pour autant le stage :lol:



Pour l'avoir vécu personnellement il y avait une ESI qui apportait le petit déjeuner à l'équipe....J'entendais des "certaine devrait en prendre de la graine". On lui proposait de partir fumer (moi je ne fume pas) elles se sont échangées leurs numéros. etc...

Un autre exemple un stage où l'infirmière me posait des questions et j'avais les réponses. Puis je sentais qu'elle était saouler elle cherchait la faille (pourtant il n'y a pas de honte à ne pas connaitre les choses) elle m'a demandé des démarches de soins et mon porte folio mais elle ne savait pas que ma formatrice venait me voir le jour où il fallait lui rendre.

Elle m'a dit clairement que je devais tout refaire ce n'était pas bon c'était de la pure merde. Puis avec ma formatrice j'ai présenté pareil elle m'a dit c'est parfait qu'elle n'avait rien a redire que je connaissais les patients leurs pathos traitements les surveillances et le rôle IDE . L'IDE s'est sentie tellement idiote à la fin elle à tout valider. Puis quand elle a regardé mon porte folio elle me dit c'est bizarre tous tes stages ce sont bien passés que de bonnes appréciations, tu n'as jamais eu de rattrapages d'UE que de bonnes notes...Elle continue en disant en gros tu ne te prends pas pour de la merde j'étais choquée...

Tu es tombée sur une connasse , jeune DE ?
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2750
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar lafolldingue » 24 Mar 2020 09:24

C'est elle qui ne se prend pas pour de lamerde !
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3596
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar ninisoleil » 24 Mar 2020 12:50

caqui13 a écrit :
ninisoleil a écrit :
lafolldingue a écrit :Mouais enfin ça marche pour les IDE à l'ego surdimensionné... Si un ESI n'a pas les connaissances suffisantes et ne montre pas d'investissement, la flatterie ne validera pas pour autant le stage :lol:



Pour l'avoir vécu personnellement il y avait une ESI qui apportait le petit déjeuner à l'équipe....J'entendais des "certaine devrait en prendre de la graine". On lui proposait de partir fumer (moi je ne fume pas) elles se sont échangées leurs numéros. etc...

Un autre exemple un stage où l'infirmière me posait des questions et j'avais les réponses. Puis je sentais qu'elle était saouler elle cherchait la faille (pourtant il n'y a pas de honte à ne pas connaitre les choses) elle m'a demandé des démarches de soins et mon porte folio mais elle ne savait pas que ma formatrice venait me voir le jour où il fallait lui rendre.

Elle m'a dit clairement que je devais tout refaire ce n'était pas bon c'était de la pure merde. Puis avec ma formatrice j'ai présenté pareil elle m'a dit c'est parfait qu'elle n'avait rien a redire que je connaissais les patients leurs pathos traitements les surveillances et le rôle IDE . L'IDE s'est sentie tellement idiote à la fin elle à tout valider. Puis quand elle a regardé mon porte folio elle me dit c'est bizarre tous tes stages ce sont bien passés que de bonnes appréciations, tu n'as jamais eu de rattrapages d'UE que de bonnes notes...Elle continue en disant en gros tu ne te prends pas pour de la merde j'étais choquée...

Tu es tombée sur une connasse , jeune DE ?



Oui 23 ans 1 an de diplôme. De toute façon à mon premier stage un IDE tellement bienveillant m'avait prévenu dans quel monde j'avais mis les pieds.

Ce qui me gêne le plus c'est que souvent les ESI changent de personnalité pour valider des stages. Ils ont tellement peur qu'ils complimentent H24 les IDE. Pour ma part j'étais rodée et je me suis toujours dit qu'aucunes IDE allaient ni me rabaisser ni me faire douter de mes capacités.

Je me suis toujours remise en question lors de mes stages, chaque semaine je demandais un bilan pour voir mon évolution. J'acceptais les remarques et se sont elles qui m'ont aidé a progresser. Parfois ont me critiquait pour me faire du mal mais j'avais un détachement qui faisait que ça ne m'atteignait pas et je me prouvais que j'en étais capable.

Je pense que chacun à son caractère et chaque ESI fait comme il peut pour essayer d'apprendre un maximum mais parfois il y a des catastrophes en stages et il faut le dire tous les ESI ne sont pas compétents pour faire ce métier manquent de connaissances n'arrivent pas à faire des liens, mise en danger du patient et j'en passe.
ninisoleil
 
Messages: 10
Enregistré le: 22 Mar 2020 23:15

Messagepar ninisoleil » 24 Mar 2020 12:56

lafolldingue a écrit :C'est elle qui ne se prend pas pour de lamerde !



Le pire c'est que ça se voyait qu'elle ne savait pas faire les démarches de soins mais elle critiquait. De toute façon chaque année j'ai eu droit à un stage où l'IDE n'était pas forcément agréable mais je me disais ton arme sera toujours ton travail et ta détermination et c'est ce qui m'a aidé à me surpasser en stage.
ninisoleil
 
Messages: 10
Enregistré le: 22 Mar 2020 23:15

Messagepar caqui13 » 24 Mar 2020 15:55

ninisoleil a écrit :
caqui13 a écrit :
ninisoleil a écrit :

Pour l'avoir vécu personnellement il y avait une ESI qui apportait le petit déjeuner à l'équipe....J'entendais des "certaine devrait en prendre de la graine". On lui proposait de partir fumer (moi je ne fume pas) elles se sont échangées leurs numéros. etc...

Un autre exemple un stage où l'infirmière me posait des questions et j'avais les réponses. Puis je sentais qu'elle était saouler elle cherchait la faille (pourtant il n'y a pas de honte à ne pas connaitre les choses) elle m'a demandé des démarches de soins et mon porte folio mais elle ne savait pas que ma formatrice venait me voir le jour où il fallait lui rendre.

Elle m'a dit clairement que je devais tout refaire ce n'était pas bon c'était de la pure merde. Puis avec ma formatrice j'ai présenté pareil elle m'a dit c'est parfait qu'elle n'avait rien a redire que je connaissais les patients leurs pathos traitements les surveillances et le rôle IDE . L'IDE s'est sentie tellement idiote à la fin elle à tout valider. Puis quand elle a regardé mon porte folio elle me dit c'est bizarre tous tes stages ce sont bien passés que de bonnes appréciations, tu n'as jamais eu de rattrapages d'UE que de bonnes notes...Elle continue en disant en gros tu ne te prends pas pour de la merde j'étais choquée...

Tu es tombée sur une connasse , jeune DE ?



Oui 23 ans 1 an de diplôme. De toute façon à mon premier stage un IDE tellement bienveillant m'avait prévenu dans quel monde j'avais mis les pieds.

Ce qui me gêne le plus c'est que souvent les ESI changent de personnalité pour valider des stages. Ils ont tellement peur qu'ils complimentent H24 les IDE. Pour ma part j'étais rodée et je me suis toujours dit qu'aucunes IDE allaient ni me rabaisser ni me faire douter de mes capacités.

Je me suis toujours remise en question lors de mes stages, chaque semaine je demandais un bilan pour voir mon évolution. J'acceptais les remarques et se sont elles qui m'ont aidé a progresser. Parfois ont me critiquait pour me faire du mal mais j'avais un détachement qui faisait que ça ne m'atteignait pas et je me prouvais que j'en étais capable.

Je pense que chacun à son caractère et chaque ESI fait comme il peut pour essayer d'apprendre un maximum mais parfois il y a des catastrophes en stages et il faut le dire tous les ESI ne sont pas compétents pour faire ce métier manquent de connaissances n'arrivent pas à faire des liens, mise en danger du patient et j'en passe.

Les jeunes DE c est les PIRES , elles savent tout alors qu elles savent rien , ça a 24 ans et elles me donnent des leçons de vie .....je te rassure quelles partent toutes en pleurant après que je les ai bien insulté.
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2750
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar ninisoleil » 24 Mar 2020 17:59

caqui13 a écrit :
ninisoleil a écrit :
caqui13 a écrit :Tu es tombée sur une connasse , jeune DE ?



Oui 23 ans 1 an de diplôme. De toute façon à mon premier stage un IDE tellement bienveillant m'avait prévenu dans quel monde j'avais mis les pieds.

Ce qui me gêne le plus c'est que souvent les ESI changent de personnalité pour valider des stages. Ils ont tellement peur qu'ils complimentent H24 les IDE. Pour ma part j'étais rodée et je me suis toujours dit qu'aucunes IDE allaient ni me rabaisser ni me faire douter de mes capacités.

Je me suis toujours remise en question lors de mes stages, chaque semaine je demandais un bilan pour voir mon évolution. J'acceptais les remarques et se sont elles qui m'ont aidé a progresser. Parfois ont me critiquait pour me faire du mal mais j'avais un détachement qui faisait que ça ne m'atteignait pas et je me prouvais que j'en étais capable.

Je pense que chacun à son caractère et chaque ESI fait comme il peut pour essayer d'apprendre un maximum mais parfois il y a des catastrophes en stages et il faut le dire tous les ESI ne sont pas compétents pour faire ce métier manquent de connaissances n'arrivent pas à faire des liens, mise en danger du patient et j'en passe.

Les jeunes DE c est les PIRES , elles savent tout alors qu elles savent rien , ça a 24 ans et elles me donnent des leçons de vie .....je te rassure quelles partent toutes en pleurant après que je les ai bien insulté.




Tu as bien raison il faut les remettre à leurs places c'est ca parfois elles ne connaissent pas grand chose.
ninisoleil
 
Messages: 10
Enregistré le: 22 Mar 2020 23:15

Messagepar edith20 » 24 Mar 2020 20:30

louloufi31 a écrit :Bonjour,

J'aimerais parler d'un sujet qui doit concerner pas mal d'étudiant infirmier. Je vous explique ma situation je suis en deuxième année d'infirmière, j'ai 25 ans et j'en ai marre.

Tous me gonfle, les cours, les stages, la formation, le métier, les conditions de travail, les responsabilités, le manque de considération. Je me remets énormément en question, sur ce métier, si je souhaite réellement exercer ce métier et si j'en suis capable physiquement et mentalement.

En première année j'étais très motivée, je me projetais en tant qu'infirmière. Je travaillais toutes les semaines sur mes cours, mes stages se passaient bien...


Depuis les vacances d'été, ça fait maintenant plusieurs mois où je me sens pas très bien (stresser, anxieuse, pleure, manque de concentration, maux de tête, insomnie, à me dévaloriser...) et je suis complètement perdue sur mon avenir professionnel.

J'ai effectué mon premier stage de deuxième année à l'hôpital public, et j'ai été "écœuré" de l'hôpital public. Notamment l'ambiance, l'hypocrisie, la méchanceté envers les collègues, la pression qu'il y'a avec les familles, les patients, les collègues, les médecins, les conditions de travail, la surcharge de travail, le manque de considération, l'erreur qui peut aller vite, les responsabilités... De plus je suis tombée sur une infirmière pas très agréable.

J'hésite, j'essaie de trouver le pour et le contre du métier d'infirmier, je réfléchis à arrêter la formation. Mais que faire après. J'ai l'impression que je ne suis pas faite pour ce métier. Mais mon problème c'est que je ne sais pas quoi faire, j'ai peur de continuer et de me ruiner ma santé ou d'arrêter définitivement et de regretter plus tard.

Beaucoup me dise de continuer que ça me fera un bac +3, que ça m'ouvre pas mal de porte (que je ne suis pas forcément obligée de travailler à l'hôpital), d'autre me dise d'arrêter au vu de mon état, que ça ne sert à rien d'avoir un bac+3 si il n'a pas d'utilité, de reprendre des études, que je suis encore jeune (c'est vrai) mais me relancer dans des études à 25 ans,de revivre cette situation et retrouver de la motivation c'est un peu compliquée...

Je souhaiterais avoir des avis sur des personnes qui ont rencontrés la même situation que moi, si vous avez fait un report, arrêter définitivement, ce que vous faîte maintenant, si vous avez repris d'autres études...

Puis je suis quelqu'un ayant une personnalité sensible, avec un manque de confiance. J'ai l'impression que dans ce milieu je vais me faire "bouffer"... J'ai un bts administratif au cas où. J'ai l'impression qu'au final je n'ai pas vraiment fait les études que je souhaitais réellement,(malgré que je pensais à faire ce métier depuis des années). Que j'ai été influencé par ce métier en écoutant mon entourage qui exerce ce métier... Mes parents ne me voyait pas dans ce métier.

J'ai été à la base en sts2 pour effectuer les métiers de manipulateurs en radiologie, technicien en laboratoire, diététicienne ou ergothérapeute. Et maintenant je regrette mes choix car au fond je savais ce que je voulais mais je ne l'ai pas tenté pour plusieurs raisons. J'ai éventuellement travaillé 2 ans dans les bureaux.

Voilà ma situation, je suis preneuse de conseil, des personnes ayant vécu la même situation, ce que vous avez fait... :clin:






Ne lâche rien le cap de la première année est passé et c'est sûr que le milieu hospitalier est particulier. Mais je pense que tu en est capable puis c'est normal de douter de soi parfois et les stages parfois pas facile mais pour ne pas perdre des terrains de stage certains IFSI passent à côté du mal être des étudiants. Je t'envoie des ondes positives et accroche toi
edith20
 
Messages: 4
Enregistré le: 24 Mar 2020 20:23

Messagepar edith20 » 24 Mar 2020 20:42

lafolldingue a écrit :Mouais enfin ça marche pour les IDE à l'ego surdimensionné... Si un ESI n'a pas les connaissances suffisantes et ne montre pas d'investissement, la flatterie ne validera pas pour autant le stage :lol:


Je me souviens d'une ESI qui faisait que des bourdes mais elle emmenait tout les jours de la bouffe (tartes, gâteaux, boisson, des paquets de café) quoi moi les IDE l'appréciait beaucoup. Et moi je me sentais con à côté.
edith20
 
Messages: 4
Enregistré le: 24 Mar 2020 20:23

Messagepar edith20 » 24 Mar 2020 20:44

ninisoleil a écrit :
lafolldingue a écrit :Mouais enfin ça marche pour les IDE à l'ego surdimensionné... Si un ESI n'a pas les connaissances suffisantes et ne montre pas d'investissement, la flatterie ne validera pas pour autant le stage :lol:



Pour l'avoir vécu personnellement il y avait une ESI qui apportait le petit déjeuner à l'équipe....J'entendais des "certaine devrait en prendre de la graine". On lui proposait de partir fumer (moi je ne fume pas) elles se sont échangées leurs numéros. etc...

Un autre exemple un stage où l'infirmière me posait des questions et j'avais les réponses. Puis je sentais qu'elle était saouler elle cherchait la faille (pourtant il n'y a pas de honte à ne pas connaitre les choses) elle m'a demandé des démarches de soins et mon porte folio mais elle ne savait pas que ma formatrice venait me voir le jour où il fallait lui rendre.

Elle m'a dit clairement que je devais tout refaire ce n'était pas bon c'était de la pure merde. Puis avec ma formatrice j'ai présenté pareil elle m'a dit c'est parfait qu'elle n'avait rien a redire que je connaissais les patients leurs pathos traitements les surveillances et le rôle IDE . L'IDE s'est sentie tellement idiote à la fin elle à tout valider. Puis quand elle a regardé mon porte folio elle me dit c'est bizarre tous tes stages ce sont bien passés que de bonnes appréciations, tu n'as jamais eu de rattrapages d'UE que de bonnes notes...Elle continue en disant en gros tu ne te prends pas pour de la merde j'étais choquée...



:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: franchement que des idiotes qui réagissent de la sorte
edith20
 
Messages: 4
Enregistré le: 24 Mar 2020 20:23

Messagepar caqui13 » 24 Mar 2020 20:46

edith20 a écrit :
lafolldingue a écrit :Mouais enfin ça marche pour les IDE à l'ego surdimensionné... Si un ESI n'a pas les connaissances suffisantes et ne montre pas d'investissement, la flatterie ne validera pas pour autant le stage :lol:


Je me souviens d'une ESI qui faisait que des bourdes mais elle emmenait tout les jours de la bouffe (tartes, gâteaux, boisson, des paquets de café) quoi moi les IDE l'appréciait beaucoup. Et moi je me sentais con à côté.

Elle était adorée je suppose ?
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2750
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-