EN BREF

La Drees relève une "nette décélération" de la consommation de soins hospitaliers

Cet article fait partie du dossier:

Exercer dans le privé

    Précédent Suivant

En 2018, la consommation de soins des Français augmente de 1,5%, soit une croissance moindre que les années précédentes. La tendance est au ralentissement de la consommation des soins hospitaliers publics et privés, au contraire des soins de ville.

L'année écoulée, les Français ont dépensé 3 037 euros par habitant en moyenne pour leur santé, soit un volume global de dépenses, évalué à travers la consommation de soins et de biens médicaux, qui s’élève à 203,5 milliards d’euros (Md€) soit 8,6% du produit intérieur brut (PIB), informe la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees). Elle publie en effet ce 10 septembre son rapport annuel sur les dépenses de santé, qui indique que la consommation de soins en France continue d'augmenter en 2018 (+1,5%) mais moins qu'en 2017 (+1,7%) et qu'en 2016 (+2,1%). Cette tendance s'explique notamment par le ralentissement de la consommation des soins hospitaliers, relève la Drees, tandis que la croissance des soins de ville est plus importante en 2018.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site d'Hospimedia

Retour au sommaire du dossier Exercer dans le privé

Commentaires (0)