AU COEUR DU METIER

Alléger la manœuvre de retournement ventral des patients en détresse respiratoire aiguë

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

La procédure est simple mais surtout efficace. Pour gagner du temps et préserver les ressources humaines en ces temps de lutte contre le COVID19, un drap de glissement utilisé lors du retournement ventral d’un patient en détresse respiratoire aiguë, divise par deux le nombre de soignants mobilisés ; une technique bienvenue, pratiquée au CHU de Nîmes, et qui se doit d’être partagée au plus grand nombre.

Alléger la manœuvre de retournement ventral des patients en détresse respiratoire aiguë

CHU de Nîmes : manoeuvre de retournement ventral avec drap de glissement pour patient en détresse respiratoire aiguë

En réanimation, certains patients doivent être placés sur le ventre lorsqu'ils sont sous respirateurs ce qui monopolise six soignants. Ces derniers doivent s'habiller, se déshabiller et consommer des équipements de protection précieux en ce moment explique Fabrice Nouvel, ergothérapeute de la clinique du positionnement et de la mobilité du CHU de Nîmes.

Cette procédure de retournement ventral avec un matériel innovant a été mise au point de façon collégiale (1). Il s’agit d’un drap de glissement avec enduction en polyuréthane qui a des propriétés de glissement divisant le poids du patient par six. Rappelons que ces draps de glisse sont utilisés d'ordinaire pour transférer les malades d'un brancard vers les lits, et inversement.

Si l’on regarde le tutoriel qui rend compte de cette technique (lien ci dessous), on observe que le retournement ventral peut donc s’effectuer à trois soignants (quatre si patient très lourd), avec moins d'efforts, ce qui permet de gagner du temps et des équipements. Ceci s’avère primordial selon Fabrice Nouvel, d’autant si le nombre de patients à prendre en charge devient très important.

Un infirmier, un aide-soignants ou un kiné de chaque côté du lit et un médecin à la tête du patient. Il y a 4 étapes : mise sur le côté, patient rapproché dans le lit au maximum du côté du respirateur,  retournement et centralisation. Le drap de glisse positionné sous le patient facilite le glissement du patient dans son lit.

retournement ventral

Selon le CHU de Nîmes, pour réussir cette mobilisation, les équipes ont été formées en quelques jours et ce depuis une semaine avec des retours très positifs. Les draps sont actuellement en place dans les services et au vu de l’efficacité de la technique, elle devrait être reproductible dans de nombreux autres services de réanimation. Certains d'entre eux l'utilisent déjà de longue date.

Note

  1. Dr Stéphanie Bulyez, anesthésiste réanimateur, à l’initiative et à la coordination du projet, Pierre Noël, kinésithérapeute, Fabrice Nouvel, ergothérapeute à la clinique du positionnement et de la mobilité, les cadres de rééducation et l’équipe de réanimation du CHU de Nîmes. Cette technique est tirée d'une méthode d'enseignement sur la "manutention des malades" de Paul Dotte, ancien directeur de cadres en kinésithérapie à Montpellier. Il a développé un enseignement des bonnes pratiques en postures et gestes sécuritaires pour les professions soignantes.

Creative Commons License

Rédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Publicité

Commentaires (0)