AU COEUR DU METIER

"Les compétences métier des infirmières vont bien au-delà de celles des assistants médicaux"

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Le gouvernement, qui souhaite accélérer le déploiement des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) et la création des postes d’assistants médicaux, a rajouté au dernier moment des amendements en ce sens au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2019. La mesure a été votée à l’unanimité à l’Assemblée nationale.

Pour Agnès Buzyn, les infirmiers ont un rôle central dans le plan santé 2022.

Pour les assistants médicaux, le texte prévoit en effet qu’un mois après l’adoption du Budget de la Sécurité sociale, des négociations conventionnelles seront ouvertes dans le but de conclure un avenant qui décidera des modalités d’accompagnement et de participation financière à leur recrutement. Les centres de santé pourront aussi prétendre au recrutement d'assistants médicaux - au moins 4 000 postes devraient ainsi être créés d'ici à la fin du quinquennat, selon le plan santé présenté par Emmanuel MacronLa philosophie est vraiment celle de dégager du temps médical, a précisé la ministre de la Santé.

Agnès Buzyn avait d'ores et déjà expliqué lors d'une interview accordée au JIM où en étaient les concertations au sujet de ce nouveau métier. La définition précise des profils et des formations des assistants médicaux sera l’un des objectifs des concertations à venir. Les assistants médicaux exerceront dans le cadre d’un exercice coordonné. Les professionnels de santé intervenant dans les soins primaires, au-delà des médecins libéraux, seront pleinement associés à ces concertations. Si la liste de leurs missions est en cours de définition, je peux néanmoins affirmer qu’ils devront être capables d’accueillir les patients, de recueillir certaines données, de pouvoir vérifier l’état vaccinal et du dépistage, de gérer la mise à jour des dossiers médicaux et de gérer l’aval de la consultation, avait-elle alors déclaré.

La transformation de notre système de santé ne pourra se faire sans un engagement collectif de tous les acteurs, professionnels et patients. C’est pourquoi je compte sur les infirmiers pour s’y investir et être force de propositions. Lors des discussions a l'Assemblée, elle a tenu à répondre aux questions de Caroline Fiat, député de la France Insoumise et aide-soignante de profession, qui demandait si les postes d'assistants médicaux pouvait être réservés aux aides-soignants en fin de...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)