PORTRAIT / TEMOIGNAGE

"Auprès des personnes en fin de vie, je touche au cœur du métier soignant"

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Infirmière en soins palliatifs et blogueuse, Cylie a mis le développement personnel au cœur de sa vie professionnelle et personnelle pour prendre de la distance et mieux gérer ses émotions, alors qu’elle frôlait l’épuisement dans son travail. Elle nous raconte son itinéraire.

Auprès des personnes en fin de vie, je touche au cœur du métier soignant

J’ai découvert combien il est important de bien se connaitre pour entrer en relation avec l’autre, combien le développement personnel permettait de ne pas s’épuiser dans la relation de soin.

Je m’appelle Cylie, je suis infirmière depuis 16 ans. Je travaille actuellement au sein d’une équipe mobile de soins palliatifs. Au fur et à mesure de mon expérience professionnelle, de mes formations, j’ai pu constater que les outils de communication et de relation d’aide faisaient cruellement défaut à ma formation initiale et donc à ma relation avec les patients, les collègues et les familles. Je suis donc allée à la recherche de ces outils, et j’ai découvert combien il est important de bien se connaitre pour entrer en relation avec l’autre, combien le développement personnel permettait de ne pas s’épuiser dans la relation de soin. Aujourd’hui, je travaille auprès d’adultes, d’adolescents et d’enfants en fin de vie, et je touche au cœur du métier de soignant : le savoir-être. Je donne des formations dans le cadre de mes fonctions au sein de l’équipe mobile et je mesure par le retour d’étudiants et de collègues, la richesse de ce que je peux transmettre, en alliant pratique, théorie et expérience professionnelle.

Je m’imposais une telle pression pour sauver tous mes patients, que j’ai frôlé l’épuisement professionnel

J’ai pu réaliser que le prendre soin venait répondre à un besoin en lien avec ma famille. La position que j’avais en tant qu’enfant, me positionnait dans un rôle de sauveur. Ce rôle indispensable dans ma vie privée pour maintenir les liens et l’équilibre familial, je le menais de la même façon dans mon métier. Je m’imposais une telle pression pour sauver tous mes patients, que j’ai frôlé l’épuisement professionnel. Je ne courais pas après des objectifs professionnels mais personnels. Chaque objectif non atteint créait chez moi une déception et une frustration énorme et inappropriée. Aujourd’hui, la réaction de l’autre ne me replonge plus dans un mécanisme inconscient puisque j’ai pu le travailler. Je reprends les rênes de mes réactions et je suis donc plus libre et plus à l’aise. Le développement personnel m’a permis d’identifier réellement le besoin de l’autre. Je me suis rendu compte que je répondais trop souvent à mes propres besoins et c’est assez dangereux car nous ne répondons pas aux besoins des patients et nous sommes éternellement insatisfaits. L’autre ne peut répondre à nos besoins.

Inspiré au quotidien par mon expérience de terrain, je l’enrichis jour après jour, pour permettre aux soignants de réfléchir, d’apprendre…

C’est donc tout naturellement que cette année, en septembre exactement, que j’ai décidé de créer le blog Confiance en soin. Un blog où je peux écrire mes rencontres, mon expérience. Un blog où je transmets ce que je sais, ce que j’ai appris et surtout ce que j’ai compris. Inspiré au quotidien par mon expérience de terrain, je l’enrichis jour après jour, pour permettre aux soignants de réfléchir, d’apprendre et peut-être de trouver des réponses à leurs questions et à leur épuisement, tout comme moi j’ai trouvé les miennes. Je suis également attentive à le rendre accessible, pour que les patients puissent trouver aussi des informations précieuses dans leur parcours de soin et peut-être se sentir plus proche des soignants, parfois si loin d’eux malgré leur présence.

Le blog de Cylie.

Propos recueillis et mis en forme par Inès Kheireddine

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

trouvez votre poste en quelques clics

Publicité

Commentaires (0)