CADRE

Attentats de Paris : une mobilisation très forte au bloc de la Pitié-Salpêtrière

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Parmi les centaines de blessés que l’on déplore après les attentats de vendredi soir 13 novembre 2015 à Paris, les patients les plus graves, qui nécessitaient une chirurgie en urgence souvent lourde, ont investi les blocs opératoires de la région en priorité. Christiane Joncart, Cadre Supérieur de santé du bloc Gyneco-obstetrique de la Pitié-Salpêtrière, nous raconte comment elle a géré cette situation exceptionnelle. Elle a assuré la régulation de la prise en charge des patients au sein des blocs du pôle de chirurgie, en collaboration avec les équipes PNM et MAR. Des propos recueillis par Bruno Benque, rédacteur en chef de notre site "ami" cadredesante.com

bloc opératoire personnels

13 salles de bloc ont tourné toute la nuit de vendredi à samedi et ce, de façon très exceptionnelles devant la gravité des événements.

Bruno Benque - Vous assurez les fonctions de Cadre supérieur de santé des activités chirurgicales au sein des blocs du pôle de chirurgie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Comment avez-vous géré la situation après les attentats de vendredi soir ?

Christiane Joncart - Je suis arrivée à l’hôpital à 23h. Ma première mission a consisté à répartir le personnel non médical dans les salles d’opération. Ces personnels avaient été contactés au préalable, dans le cadre du Plan blanc, pour venir participer à la prise en charge chirurgicale des blessés que nous nous apprêtions à recevoir.

Tout le monde s’est fortement mobilisé... B.B. - Avez-vous eu beaucoup de réponses positives pour venir travailler vendredi soir ?C.J. - Beaucoup, en effet ! Je dois dire que tout le monde s’est fortement mobilisé à la Pitié-Salpêtrière, tant au niveau médical que paramédical. En pratique, un médecin anesthésiste, à la tête de l’organisation, dispatchait les patients dans les différentes salles de bloc. A mesure que les IDE et IBODE arrivaient, je les orientais vers leurs...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)