INFOS ET ACTUALITES

Vidéo - A Corbeil-Essonnes, les enfants vont au bloc en voiture électrique

Au Centre hospitalier Sud-Francilien de Corbeil-Essonnes, en Ile-de-France, les enfants de 0 à 8 ans qui viennent pour des interventions sur la sphère ORL (amygdales, végétations…) se rendent au bloc opératoire d’une façon originale : au volant de petites voitures électriques. Une idée qui leur permet de se détendre avant une opération et donc, d’y associer de meilleurs souvenirs.

On avait beaucoup d’enfants qui arrivaient en pleurs, qui ne voulaient pas quitter leurs parents, on voulait faire quelque chose pour eux, explique Nathalie Lecina, infirmière anesthésiste faisant fonction de cadre au bloc ambulatoire du Centre hospitalier Sud-Francilien de Corbeil-Essonnes. Les soignants ont alors imaginé tout un parcours ludique de la chambre d’accueil à la salle de réveil à destination des enfants de 8 ans et moins qui viennent pour des interventions bénignes, mais cependant toujours anxiogènes. 

Un projet inspiré de l’hypnose

On a remarqué que la distraction, qui est une partie de l’hypnose, engendrait de meilleurs souvenirs et une meilleure prise en charge des enfants, explique Nathalie Lecina. On a donc commencé à leur raconter des histoires dans le bloc, ou à leur montrer de petits dessins-animés. Déjà, on constatait que ça les déconnectait un peu de l’endroit où ils étaient. Puis, on a voulu aller encore plus loin et c’est comme ça qu’on a créé tout un parcours ludique pour les enfants, de la prise en charge le matin à la salle de réveil. Machines à bulles, playmobil géant et même, une grande maquette (elle aussi réalisée à l’aide de Playmobil) qui détaille les étapes que l’enfant va traverser pendant la journée : tout est fait pour distraire et pour détourner l’attention. Clou du spectacle ? C’est au volant de petites voitures électriques que les enfants se rendent au bloc opératoire, le sourire aux lèvres.

On a remarqué que la distraction, qui est une partie de l’hypnose, engendrait de meilleurs souvenirs et une meilleure prise en charge des enfants. 

Sur le modèle des centres commerciaux

Cette idée, ce sont les infirmiers anesthésistes et les infirmiers de bloc qui l’ont eue. Ces petites voitures, on les trouve à l’origine dans certains centres commerciaux, glisse Nathalie Lecina. De petits véhicules sont proposés aux enfants pour qu’ils se tiennent un peu plus sages quand leurs parents vont faire leurs courses. Au début, on pensait donc prendre une petite voiture qu’on pousse, sur le même modèle, raconte-t-elle, et puis l’Association La Grande Récré  a suggéré d’utiliser des voitures électriques. On a dit allons-y, on essaye ! Et à en voir le petit Wassim, un petit garçon arrivé le matin même avec sa maman, accroché à son volant en direction du bloc, tout sourire, la mesure se révèle plutôt efficace. Les soignants eux aussi sont pleinement satisfaits. C'est efficace parce que l'enfant ne pense plus du tout qu'il va au bloc opératoire, souligne Sophie Lenegaret, cadre de santé affectée à l'unité de chirurgie ambulatoire. C'est un temps d'amusement, de détente, qui déteint aussi sur les parents. Eux aussi sont beaucoup plus souriants et beaucoup moins stressés.

Creative Commons License

Journaliste susie.bourquin@infirmiers.com @SusieBourquin

Publicité

Commentaires (0)