INFOS ET ACTUALITES

En Haute-Garonne, une cellule pour les patients atteints du "Covid long"

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Marion Garcia est infirmière au sein de la Plateforme Territoriale d’Appui de la Haute-Garonne qui aura pour vocation à la rentrée prochaine d’être un guichet unique dédié aux professionnels des secteurs sanitaire, social et médico-social du département. Entourée d’une assistante sociale, d’une secrétaire et d’une chargée de projet, Marion Garcia anime une cellule pour les patients atteints de symptômes prolongés à la suite d’une infection au Covid-19. Entretien.

Comment est née la cellule dédiée aux personnes atteintes de Covid long ?

Covid long

« Notre rôle est d’être à la fois un observatoire et un appui à la coordination, à l’information et à l’orientation des patients vers les professionnels de santé. »

La direction du Réseau territorial de Haute-Garonne Maladies chroniques-Douleur chronique-Soins palliatifs (Relience) a répondu à la recommandation ministérielle et aux instructions de la Délégation Départementale de l’Agence Régionale de Santé (DDARS) et a constitué notre équipe pour créer la "Cellule Covid long" (infirmière, secrétaire, assistante sociale, chargée de projet). Il existe des difficultés pour la prise en charge des patients ayant un Covid long. On a du mal à repérer le nombre de patients, les symptômes associés. En général, ils sont à domicile et nécessitent parfois des soins primaires ou secondaires voire des hospitalisations. Notre rôle au sein de la cellule est  d’être à la fois un observatoire et un appui à la coordination, à l’information et à l’orientation des patients vers les professionnels de santé. Actuellement, nous sommes à la recherche de partenaires pour la prise en charge de ces patients tels que les établissements de soins de suite et de réadaptation (SSR) qui auraient des services spécifiques pour la prise en charge des Covid long. À Toulouse, nous en avons répertorié deux. Nous sommes aussi à la recherche de partenaires du domicile. Après une hospitalisation suite au Covid, certains patients présentent encore des symptômes, une perte de repère ou consomment des soins non-pertinents. Ce dispositif est né d’un besoin relevé par les professionnels.

La cellule dédiée au Covid long fait partie d’un projet plus vaste qui sera fonctionnel en septembre : la Plateforme Territoriale d’Appui de la Haute-Garonne (PTA 31). Quels sont les objectifs de cette plateforme ?

C’est une demande qui émane des professionnels de terrain qui se retrouvaient en difficulté face à l’orientation de certains patients. La PTA sera un guichet unique qui aura une visibilité sur toute l’offre de soins et des partenaires sociaux, médico-sociaux et sanitaires du territoire. Les dispositifs sont nombreux sur le département et un professionnel ne peut pas tous les connaître donc il peut avoir des difficultés de réorientation, des difficultés pour faire le lien entre l’hôpital et la ville. La PTA a trois missions principales : informer et orienter les professionnels vers les ressources sanitaires, sociales et médico-sociales. La deuxième mission consiste à être en appui des parcours complexes pour une durée qui est adaptée au besoin du patient en faisant intervenir les partenaires, appeler divers professionnels de terrain susceptibles d’apporter leur expertise. Nous ne remplaçons pas les professionnels qui sont sur le terrain, nous répondons au principe de subsidiarité. On ne fait pas de soins, on coordonne. La troisième mission consiste à soutenir les pratiques et les initiatives des professionnels en matière d’organisation, de sécurité des parcours et d’accès aux soins. Si nos partenaires veulent lancer des projets, la PTA les soutiendra et participera aux projets tels que le développement d’un parcours d’une personne handicapée ou âgée pour faciliter la prise en charge à domicile.

Quel est votre rôle en tant qu’infirmière au sein de cette plateforme ?

Je travaille en binôme avec une assistante sociale. On traite principalement les sollicitations des professionnels qui peuvent nous contacter pour des situations complexes rencontrées à domicile. On a eu beaucoup de demandes de recherches de médecins traitants, d’infirmiers libéraux. Je suis en charge du versant sanitaire et de la réorientation vers les établissements de ce secteur. Concrètement, lorsque je suis sollicitée par un professionnel qui a besoin d’une information sur une structure, je vais le réorienter. Si c’est un patient, je vais collaborer avec l’assistante sociale pour évaluer la situation et trouver la meilleure solution en contactant tous les professionnels qui peuvent intervenir dans la prise en charge de ce patient. Les sollicitations concernent principalement des patients qui présentent des symptômes de Covid long ou des médecins un peu perdus dans l’orientation du patient. À nous ensuite de leur indiquer les SSR ouverts et spécialisés dans ce type de prise en charge.

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com ines.kheireddine@gpsante.fr 

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)