EN BREF

Alzheimer : un pharmacien "lanceur d'alerte" débouté par le Conseil d'Etat

Il n'aura finalement pas eu gain de cause. Le Conseil d'État a débouté, mercredi 8 août, un pharmacien hospitalier qui voulait, en tant que "lanceur d'alerte", obtenir que certains médicaments contre la maladie d'Alzheimer soient à nouveau remboursés. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait en effet décidé en juin de la fin de ce remboursement à compter du 1er août pour quatre médicaments jugés inefficaces après évaluation par la Haute Autorité de santé (HAS). Argument avancé par la plus haute juridiction administrative : le pharmacien n'avait pas "un intérêt suffisamment direct et certain à agir".

Lire la suite sur le site de France Info

Publicité

Commentaires (0)