EN BREF

Covid-19 : des lycées franciliens inaugurent les tests antigéniques

    Précédent Suivant

Le Président de la République et le gouvernement l'avaient annoncé voici quelques jours : les tests antigéniques, dont les résultats sont très rapides (15 à 30 minutes) vont être déployés à grande échelle dans le pays, y compris dans les établissements d'enseignement scolaire, pour casser les chaînes de transmission et isoler rapidement les cas positifs au Covid-19. Par communiqué de presse conjoint, les académies scolaires franciliennes, l’ARS Ile-de-France et l'AP-HP ont fait savoir que la région lancerait des opérations-pilotes à compter de ce lundi 23 novembre dans une trentaine de lycées répartis sur l'ensemble de l'Ile-de-France. Prévue pour durer plusieurs semaines, cette phase de testing est destinée en premier lieu aux personnels scolaires, mais aussi aux élèves volontaires. L'objectif avancé est d'identifier rapidement les personnes porteuses du virus et de rompre les chaînes de contamination, afin de mieux protéger les jeunes, leurs familles et l’ensemble de la communauté éducative. A ce sujet au début du mois, les infirmiers scolaires avaient exprimé leur refus de s'éloigner du suivi qu'ils assurent au plus près des élèves et avaient appelé à confier le testing aux acteurs dédiés. Il semblerait que les autorités aient entendu le message : l'appui médical et opérationnel de l'AP-HP mentionné dans le communiqué devrait permettre le bon déroulement des opérations. Les résultats de cette phase-pilote pourraient amener à un déploiement à plus grande échelle dans le milieu scolaire, mais les tests antigéniques - rappellent les autorités sanitaires - sont complémentaires des tests par RT-PCR, qui restent les tests de référence.

Retour au sommaire du dossier IDE scolaire

Publicité

Commentaires (0)