EN BREF

Echange tendu entre Emmanuel Macron et des soignantes

En visite au CHU de Rouen, jeudi 5 avril, le président de la République a eu un échange quelque peu houleux avec deux soignantes, comme en atteste une vidéo signée France 3 Normandie. L'une des soignantes a en effet déploré un budget en baisse pour l'hôpital. On a besoin de moyens. Vous avez vu, on fait de belles choses, mais on a besoin d'argent. Au quotidien, il y a des fermetures de lits dans les services, des fermetures de services faute de personnel. On a besoin de personnel, a-t-elle souligné. Des inquiétudes et une souffrance auxquelles Emmanuel Macron s'est efforcé de répondre. Il y a besoin de réorganisation aussi, de changer de logique, a-t-il rétorqué, et c'est pour cela que les Etats généraux de l'Hôpital ont été lancés (...) Faites moi confiance, il y aura des moyens, a assuré le chef de l'Etat, mais mettre des moyens sans faire les choses pour moderniser, accompagner... Ce n'est pas aider les gens. Parce qu'à la fin, les moyens, c'est vous qui les payez aussi, il n'y a pas d'argent magique. Un échange qui s'est soldé par un petit accrochage, Emmanuel Macron faisant remarquer : vous parlez, je vous écoute, et j'ai la courtoisie -alors que vous ne m'avez pas serré la main- de vous répondre et de parler avec vous. Moi, je ne vous serrerai pas la main, pour moi vous êtes ..., a rétorqué l'une des soignante en colère. Non parce que moi je suis courtois, a tranché Emmanuel Macron, vous non!.

Un échange qui révèle surtout le niveau d'exaspération des personnels hospitaliers. Emmanuel Macron a promis, jeudi, de prochaines décisions très importantes, qu'il annoncera d'ici l'été, pour améliorer la situation dans les hôpitaux. Et il y a urgence. 

  

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

512 commentaires

#1

"vous parlez, je vous écoute"

???, non, il n'a écouté personne. Il avait des réponses toutes faites qu'il distillait selon la question