EN BREF

Frais complémentaires illégaux en IFSI : une lettre ouverte signée par des ESI

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Les Étudiant·e·s en Soins Infirmiers de l’IFSI du CHU de Nantes, soutenus par la Fédération Nationale des Etudiants en soins Infirmiers (la FNESI), ont écrit une lettre ouverte pour alerter sur les Frais Complémentaires Illégaux qui sévissent au sein de leur Institut de formation. Une lettre diffusée auprès des acteurs institutionnels de la Région Pays de la Loire, alors que plusieurs élus locaux ont déjà répondu à notre alerte et ont interpellé les Ministères de tutelle à ce sujet, précise la fédération étudiante dans un communiqué. 

Alors qu’un certain nombre d’entre nous avons déjà été mobilisé ·e·s dans des services afin d’apporter notre contribution durant cette pandémie, le CHU de Nantes a décidé de nous remercier en contribuant lui, à renforcer la précarité des étudiant ·e·s . Ces frais s’élèvent à hauteur de 248 euros pour les premières années et 203 euros pour les deuxièmes et troisièmes années (qui correspondent à des frais pédagogiques, à la location et l’entretien des tenues), dénoncent ainsi les ESI, revenant sur la chronologie des événements. Malgré la position claire des Ministères de tutelle de notre formation, le CHU de Nantes a continué de nous relancer en envoyant cette fois-ci, le 16 mars dernier, des huissiers de justice réclamer ces sommes. Alors qu’à ce jour aucuns frais complémentaires ne sont demandés dans les IFSI publics, nous, Étudiant·e·s en Soins Infirmiers de l’IFSI du CHU de Nantes, dénonçons cette pratique illégale. Nous ressentons toutes et tous un sentiment de profonde inégalité de traitement avec nos pairs d’autres établissements. De plus, la précarité financière dans laquelle certain·e·s d’entre nous vivent annuellement, est accentuée par le confinement. Nous demandons donc au CHU de Nantes d’arrêter ces procédures de recouvrement judiciaires envers les étudiant·e·s qui se mobilisent chaque jour dans ses services afin de venir en aide aux équipes de soins.

Voici l'intégralité de cette lettre ouverte : 

Retour au sommaire du dossier Formation en ifsi

Publicité

Commentaires (0)