EN BREF

Glycémies capillaires pour les aides-soignants : les IDEL disent non !

Le syndicat des infirmiers libéraux Convergence, dans un communiqué en date du 26 février 2016 informe la communauté infirmière de ce qui ressort d'un sondage sur la possibilité qui pourrait être donnée aux aides-soignants de réaliser des glycémies capillaires dans le cadre de la réingénierie de leur diplôme d'Etat. 4571 réponses donnent un résultat sans appel : 94 % des infirmières libérales sont opposées à cette possibilité. Convergence souligne que c'est non à tout démantèlement de nos compétences.

La suite est à lire sur le site du syndicat infirmier

Publicité

Commentaires (2)

execho

Avatar de l'utilisateur

188 commentaires

#2

pardon,mais...

dans la vraie vie,une infirmière ne fait pas une insuline après le contrôle gly.par une autre collègue infirmière,ni une injection préparée par une autre.pour moi il est là le problème.

gilbert.3g

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

étonnant non ?

Ce n'est pas comme si les aides-soignants le faisaient..... tout le temps ou un nombre de fois incalculable dans les différentes structures existantes. Tout comme de nombreux actes dont je ne vais pas énuméré la liste. Je suis aide soignant et après avoir lu, écouter et discuter avec des ide (amies ou non), je me suis rendu compte d'une chose, et sans compter le nombre de fois où ça m'a été dit clairement, c'est que l'évolution du métier fait peur aux ide... pour ne citer que quelques arguments : on leur vole fond de commerce avec les toilettes si nous sommes en rôle propre et nous froissons leur égo avec une formation et un accroissement de nos compétences.... etc... je préfère stopper là car la liste est trop longue. Dans ce combat stupide nous ne sommes plus dans une démarche "pour" le patient mais "pour" soi à travers ce "pouvoir" ! c'est exactement le même problème chez les politiques avec leur soif de pouvoir et pas leur soif d'être à l'écoute du peuple.