EN BREF

L’AMUF dit « non » au projet de décret sur les IPA aux urgences

Au lendemain de la réaction du président de l’Ordre National des Infirmiers (ONI), Patrick Chamboredon, à propos de l’examen du texte portant sur la création d’une mention soins d’urgences pour la pratique avancée par le Haut Conseil des Professions Paramédicales (HCPP), c’est au tour de L’Association des Médecins Urgentistes de France (AMUF) de réagir aujourd’hui par voie de communiqué : Le projet de décret sur les infirmiers de pratique avancée aux urgences que le ministère des Solidarités et de la Santé veut faire passer pour la médecine d’urgence est inacceptable car son objectif n’est pas l’élévation de la compétence des infirmiers dans les services d’urgences mais vise à pallier le problème de démographie médicale. L’AMUF dit s’inquiéter pour l’exercice professionnel des infirmiers et pour les patients et dit assister à des dérives avec l’émergence de services d’urgences et de SAMU-SMUR sans médecins et des infirmiers qui doivent travailler sur la base de protocoles. Pour L’AMUF, l’éventuelle création d’une mention soins d’urgences  pour les IPA serait source d’inégalités territoriales en termes d’offre de soins. Pour ces raisons, elle demande le retrait immédiat de ce projet de décret et l’ouverture de véritables négociations sur le fonctionnement des services d’urgences et des SAMU-SMUR. Elle estime que les IADE exerçant dans les SMUR et les IDE assurant les postes d’accueil et d’orientation méritent une autre reconnaissance de leur qualification.

La Rédaction Infirmiers.com

Publicité

Commentaires (0)