EN BREF

Parution de la grille indiciaire des IPA : la déception toujours au rendez-vous

Cet article fait partie du dossier:

Pratique avancée

    Précédent Suivant

Deux décrets parus au Journal Officiel du 14 mars 2020 portent statut et échelonnement indiciaire du corps des auxiliaires médicaux exerçant en pratique avancée de la fonction publique hospitalière. Cette double parution fait réagir vertement Tatiana Henriot, Présidente de l'Union Nationale des Infirmiers en Pratique Avancée (UNIPA). Par communiqué de presse du jour, rappelle que le 12 mars, en pleine crise sanitaire liée au coronavirus, le Président de la République a appelé solennellement à la mobilisation des soignants, en rendant hommage à l’hôpital public. Les infirmiers en pratique avancée, avec l’ensemble des professionnels de santé, sont en première ligne pour tenter d’endiguer cette crise sanitaire. L'UNIPA s'étonne et se dit "choquée" que, dans le même temps, le gouvernement publie la grille indiciaire des IPA, attendue depuis plusieurs mois. Cette grille indiciaire fixe un niveau de rémunération bien en deçà des attentes légitimes des IPA. Elle a d’ailleurs fait l’objet de vives critiques par l’ensemble des professionnels depuis plusieurs mois. Tatiana Henriot, réaffirme aux tutelles l'engagement des IPA dans le système de santé français mais rappelle aussi  que dès que l’épidémie sera endiguée, nous demanderons au Président de la République et aux Ministres de la Santé et de la Fonction Publique d’expliquer ce nouvel affront fait à la profession. Il est incompréhensible de faire l’éloge des soignants et de la Fonction Publique Hospitalière et dans le même temps de refuser de rémunérer décemment les soignants, à hauteur de leur engagement, de leurs compétences et de leurs responsabilités. Et de conclure par la formule devenue légion Vous pouvez compter sur nous, l’inverse reste à prouver !

Retour au sommaire du dossier Pratique avancée

Publicité

Commentaires (2)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

617 commentaires

#2

sans rire,

Mme HENRIOT en est encoreà croire les promesses du Gvt. Elle fait donc encore partie de rares qui croient. Bravo à elle.

Mais euh...que pense-t-elle des collègues IDE qui ont un DU ?

binoute1

Avatar de l'utilisateur

617 commentaires

#1

sans rire,

Mme HENRIOT en est encoreà croire les promesses du Gvt. Elle fait donc encore partie de rares qui croient. Bravo à elle.

Mais euh...que pense-t-elle des collègues IDE qui ont un DU ?