EN BREF

Pour le CII, "les infirmiers restaureront les systèmes de santé" mis à mal par la pandémie

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Parmi les étapes de réflexion et de réponse à la pandémie de Covid-19, le Conseil International des Infirmières (CII) a fait part des conclusions d'un groupe d'experts indépendants au Conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans un rapport présenté le 19 janvier. Le message principal du rapport est que le monde n’était pas préparé pour une pandémie et qu’il devra mieux faire à l’avenir. Plus précisément, que le surmenage qui touche la profession pourrait aggraver la pénurie mondiale d'infirmiers déjà constatée. Le monde aura besoin de dix millions d’infirmières de plus d’ici à 2030, faute de quoi des failles béantes verront le jour entre les soins de santé disponibles dans les pays riches et ceux des pays à revenu faible ou intermédiaire, s'alarment Mesdames Ellen Johnson Sirleaf et Helen Clark, co-présidentes du groupe. Face à la priorité qui a été donnée jusque-là à l'acheminement des vaccins anti - Covid-19 vers les pays à revenu élevé - une menace d'échec moral dénoncée par le Directeur Général de l'OMS - le CII estime que les infirmiers sont au cœur de la riposte à la pandémie [et qu'ils] jouent un rôle-clé en vue de gérer aujourd’hui comme demain le Covid-19 et remettre sur pied des services de santé qui ont été négligés durant la pandémie. Il appelle enfin à ce que les agents de santé à travers le monde aient la priorité pour les vaccins et à ce que les gouvernements investissent dans le recrutement et la fidélisation des infirmières pour restaurer les systèmes de santé.


La Rédaction Infirmiers.com



Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)