EN BREF

Prime exceptionnelle aux soignants dans le cadre du COVID19 : le décret est publié

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Après les annonces faites par le Gouvernement au sujet d'une prime exceptionnelle attribuée aux professionnels de santé engagés dans la bataille du COVID19, le texte, validant officiellement la mesure, était très attendu. Voilà qui est fait en date du 15 mai au Journal officiel avec la parution du Décret n° 2020-568 du 14 mai 2020 relatif au versement d’une prime exceptionnelle aux agents des établissements publics de santé et à certains agents civils et militaires du ministère des armées et de l’Institution nationale des invalides dans le cadre de l’épidémie de COVID-19. 

Un texte, long et quelque peu complexe, à lire dans le détail par tous les soignants impliqués (hospitaliers, étudiants médicaux et paramédicaux, militaires ...) et pour qu'ils sachent dans quelle mesure, en fonction de leur lieu d'exercice, ils y ont droit et pour quel montant (entre 500 et 1500 euros) ; les particularités géographiques rentrant également en ligne de compte... Cette prime est exonérée d'impôt sur le revenu et de cotisations et contributions sociales.

Le ministère a donné le détail des sommes qui seront versées dans un communiqué, précisant que ces primes seraient perçues dans les meilleurs délais, dès mai dans les établissements où les conditions techniques sont réunies, en juin dans les autres : 

  • tous les agents hospitaliers exerçant dans les 40 départements les plus impactés par l’épidémie  percevront une prime de 1 500€, versée quels que soient leur statut ou leur activité
  • les agents hospitaliers exerçant dans les hôpitaux de première ligne dans la prise en charge des patients COVID+ au sein des autres départements percevront également une prime de 1 500€ et les agents des autres structures, une prime de 500€.

Il semble bien que les professionnels de santé intérimaires, eux aussi fortement impliqués durant la crise sanitaire, aient été oubliés. L'Agence Emploi des Métiers de la Santé (Agems) a publié ce jour un communiqué s'adressant au ministre de la santé et lui rappelant que les professionnels de santé intérimaires délégués par l’Agence d’emploi des métiers de la santé et de toutes les autres agences se sont mobilisés et ont travaillé avec dévouement et détermination aux côtés du personnel hospitalier. Leur effort "de guerre", puisque le substantif a été jugé de rigueur, se doit d'être reconnu et récompensé à hauteur de leur travail, c'est-à-dire par la même prime exceptionnelle dont le personnel du service public hospitalier a été gratifié.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)